• Motivation

    Sur l'écran noire de vos nuits blanches,

    j'ai imaginé sans complexes qu’au matin je vous publierai ce qui reste d'un rêve.

    A cette heure ci vos enfants ne sont pas encore levés,

    les journaux sont imprimés et mes textes pas encore publiés,

    Les ouvriers sont déprimés  par les départs en vacances qu'ils ne pourront pas se payer,

     

    Les gens se lèvent, ils sont brimés  de ne pas rencontrer l'Ami du Petit déjeuner qui aurait du être présent avec son café et ses croissants (vous apprendrez plus tard qu'il a rencontré la boulangère avec laquelle il fera des bâtards )


    C'est l'heure où je vais me coucher 

    « Il est cinq heures 
    Paris se lève 
    Il est cinq heures 
    Je n'ai pas sommeil »

     

    Débats sur la motivation en ce bas monde. (du moins en rêve)

     

    L'expérience ressemble aux cure-dents: 

    personne ne veut s'en servir après-vous.

     

    Avez-vous de l'expérience pour ce post.

     

    Quelles sont vos prétentions.

     

    Rédigez une lettre de motivation.

     

    Que pensez-vous de ces questions à la con.

     

    La postulante :

     

    De l'expérience ? J'en ai à revendre....pendant 5 ans j'ai été pilote de chasse chez JACOB-DELAFON (spécialiste de la fourniture pour lieux d'aisances)

    Désirant parfaire mon parcours professionnel, j'ai suivi une formation de gonfleur d'hélices à AIR-PARTERRE, puis j'ai occupé les fonctions de garde barrière dans l'aviation.

    Une réelle opportunité m'a conduit à m'expatrier au MAROC pour enseigner aux populations locales, comment enfiler les chichas sur les brochettes à la R.A.M Royale Air Merguez.

    Suite à un licenciement abusif, j'ai émigré en Tunisie pour effectuer un travail à la R.A.B (la Royale Air Babouche )mais hélas, nous étions payées à coups de savate.

    Lorsque eurent lieu les événements qui m'ont incitée à reconsidérer ma carrière c'est à la R.A.C.H.E que je suis partie ( Recherche pour l' Amélioration et la Construction de l'Habitat sous les Étoiles).

     

    Le fait d être une femme ne semble pas être une raison à un refus de votre part.

     

     Mes prétentions :

     

    j'ai les défauts de mes qualités et ces qualités là font de moi une employée zélée que vous ne prendrez jamais en défaut.

    .je vaux ce que je veux, tout en sachant que sur le marché de l'emploi vous n'en trouverez pas deux comme moi, ce qui est bien ainsi.

    Je suis la seule qui oserait travailler pour votre entreprise....vu la réputation dont elle jouit.

    Le créneau qu’elle occupe est en parfaite adéquation avec l’état d'esprit de chien de ses dirigeants, correspondant à la niche qu'ils occupent.

    Un salaire de misère offert par cette réelle opportunité serait pour l’incontinente que je suis, la possibilité d'assurer la fourniture de dispositif médical adapté à mon état.

     

    Une lettre de motivation :

    Lettre de candidature adressée pour postuler aux fonctions de " Bête de Somme"

    Ce qui n' a aucun rapport avec l'Abbé de Somme qui est depuis toujours l'ami de milliers d’oiseaux migrateurs (qui ont la particularité de se gratte par moitié) et de phoques qui ont le vent en poupe. ( # balance ton port ).

    - À partir du XII siècle, « la somme » est la « charge, fardeau que peut porter un cheval, un mulet ».

    Par glissement de sens, à la fin du XVI e siècle, la locution bête de somme est utilisée pour désigner « une bête propre à porter des fardeaux ».

    - A partir du XX siècle, l'expression perd de son sens profond et comme il a été enseigné à nos chers têtes blondes que l'Homme descend de l'animal, l'Homme taillable et corvéable à souhaits devient une bête chargée de supporter par son labeur l'avenir d'une certaine catégorie de gens.( Théorie des 20/80 : 80 % de gens se défonce pour que 20 % du reste de la planète engraisse )

    Pour faire avancer l'Homme, il a été inventé la carotte, les « Panem et circenses, le football, le string et les coups de bâton.

    Et comme l'homme ne courait pas assez vite, la femme fut mise sur sa route...devant lui, traînant derrière elle une odeur de parfum de défendus, de course à échalote (odeur de souffre ) et de «  si tu m'attrape...... ».

    Ma présence en cet instant prouve bien que mon père a rattrapé ma mère

     

    « Il avait su y faire

    Elle l'avait laissé faire
    Ils l'avaient donc fait tous les deux
    Et on voudrait que je sois sérieux » (Jacques BREL à Bruxelles) et moi ailleurs !

    Plus prosaïquement, l’Âne bâté est le travailleur du 20 et 21 ème siècle, heureusement qu'il a le foot, les jeux du cirque, les string de sa femme et ceux des autres, les carottes et les coups de bâton pour être toujours debout, toujours vivant. 

     

    Voici donc la réponse de la bergère :

    «  Je ne sais pas ce qui peut motiver une jeune femme en pleine force de l'age, et ce qu'il faut comme raisons valables pour ne pas se lever cinq jours par semaine :

    A quatre heure du matin, attendre le bus, rouler dans un véhicule déglingué qui pue la pisse et le chichon froid,

    Prendre un train en gréve deux fois sur quatre, qui a du retard, qui coûte cher, dans lequel il ne fait pas bon d'être un étranger ni une femme,

    Se taper vingt minutes en courant pour ne pas pointer en retard,

    Refaire le  même chemin de croix le soir...la bousculade en plus...et arriver dans mon boui-boui qui sent bon le manque de chauffage, les chiottes du voisin qui ont débordé au cours de la journée...après avoir arracher la porte de la boite aux lettres.... because la lettre d'un huissier coinçait l'ouverture,

    Mais j'accepte la pincée d' euros que vous m'autorisez à percevoir pour votre boulot de merde.

    Je désire sincèrement occuper ce travail de bagnard, dussé-je y laisser ma santé physique.

    Quand à ma santé morale, Je vous serais infiniment reconnaissant de vouloir bien prendre en considération ma demande de me fournir un coussin pour atténuer la douleur ressentie au niveau de mes genoux, lors des longues stations dans cette position quand je pratique une fellation à mon irresponsable de Chef.

     

    Je sollicite de votre haute bienveillance la possibilité de me présenter à mon poste revêtue de ma tenue de travail sans Tanga, votre Directeur des Relations Inhumaines me l'ayant déjà ôté pur faciliter mon intégration et nos rapprochements .

    Quant aux syndicats , je ne désire pas postuler au poste de déléguée syndical car par le passé, j'ai été à maintes reprises, baisée par ces membres. ».

     

    Cette réponse a réellement bien été éditée, il y a quelques années. je l'ai arrangée à ma sauce. L’histoire ne dit pas si la jeune femme a reçu une réponse.



     

    « Le témoignageJ'ai une idée »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juillet à 11:06

    La motivation.Curieux ce truc là.J'ai soif..................Il fait chaud..............Il faut que je boive.La bouteille fraiche est sur la table et le verre à coté.Je n'ai pas la motivation de prendre la bouteille pour remplir le verre.Conclusion...............Sans " motivation "......On est mort de soif.

    Avec motivation et du bon sens....de survie.je m'en sers deux grands verres.............Huuuuuuuuuuuummmm .Ça fait du bien.Re conclusion...N'attendez pas que les autres aient votre motivation pour vous servir un verre.he

      • Jeudi 26 Juillet à 17:19

        Le temps de tuer un âne à coups de figues molles !sleep

    2
    Mardi 3 Juillet à 19:41

    Le Nougaro des années 60 se balance sous le balcon de Marie-Christine et Jacques va rencontrer Françoise pour le meilleur et pour le pire  ... je travaille, il ou elle travaille, nous travaillons et nous sommes toujours dans la première partie du film !

    Ça ne va pas durer, mais vu l'heure et mon grand âge (le temps a passé depuis)  :  Interlude

    La suite (2ème partie) au petit-déjeuner  ou un peu plus tard.

    Bonne soirée.

      • Jeudi 26 Juillet à 17:20

        Sweet dream oopszzz

    3
    Mercredi 4 Juillet à 12:37

    Je ne suis motivée par rien en ce moment. Ghis.

    4
    Mercredi 4 Juillet à 18:21

    Alors, 2ème partie !

    Je me suis motivée pour lire les "lettres de motivation" et j'ai bien fait, car ça m'a fait beaucoup rire. En ce moment, ce n'est pas à dédaigner un peu de rigolade. 

    Pour être sérieuse, je n'ai jamais compris l'utilité de demander à chacun(e)  leurs motivations  ?   (Je vous envoie un CV mais j'espère ne pas être prise dans votre boîte de m....de !) , surtout quand on sait comment sont traitées la plupart des courriers de réponses aux offres d'emploi et, à plus forte raison, les offres spontanées  .... "spontanées" encore un mot dont ont se demande ce qu'il vient faire là  ! 

    Bonne fin de journée et à plus tard.

      • Jeudi 26 Juillet à 17:25

        Belle analyse qui mérite un  arrêt sr image.

        La spontanéité dans l'espoir de se faire exploiter....c'est du bondage avec SM à la clef !beurk C'est alors celui qui tient le fouet qui est motivé !intello

    5
    Mercredi 4 Juillet à 18:55

    Y a juste deux trucs qui me chiffonnent dans ton exposé sur la motivation au travail au 21ème siècle. C'est les mots "motivation" et "travail".

    Ils ne vont plus du tout ensemble par les temps qui courent. Certes, avec un certain âge on peut se souvenir d'une époque où ces deux mots étaient indissociables, mais ça c'est des trucs de vieux n'est-ce pas...

    Bonne soirée

      • Jeudi 26 Juillet à 17:26

        Je confirme l'infirme ! et reprends ma réponse faite à notre LEONE 23...... par le passé j'ai pratiqué !

    6
    Jeudi 5 Juillet à 16:50

    Je ne reconnais plus  les meilleurs années de ma vie dans un monde et une société ou tout était encore motivation et ou le travail n'était pas encore un problème. Ce monde et la société d'aujourd'hui ne me plaît pas. Ghis.

    7
    Mercredi 25 Juillet à 13:45

    Vous avez raison de dire que ces constatations  son  d'une époque révolue. Pourtant est vieux celui ou celle qui ne garde as un esprit jeune. Je me sens encore jeune et pourtant, je ne comprends pus ce monde. Le langage des jeunes, leurs comportements,  l’indifférence de ceux qui sont laissé pour compte. La course à l'argent par tous les moyens, la violence qui va en s’empirant etc. Enfin, c'est mon point de vue  et cela n'engage que moi ! Ghis.

      • Jeudi 26 Juillet à 17:18

        Mes parutions ne sont là que dans un seul but : vous divertir et vous faire prendre conscience sur "des " problèmes ou difficultés ambiantes....

        Mais..... passe le lecteur lambda......reste le blogueur  curieux...existe t il une relation entre le texte souvent satyrique et ironique et une réalité ?

        Je vous rassure : OUI happy

        Merci de votre participation.cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :