• La Femme qui se tient debout avec le poing levé

     

     

    Parlez, mes sœurs, levez-vous et restez debout, il est temps !"


    Ce message fait allusion aux conditions très particulières de la vie quotidienne à laquelle sont soumis des millions d'Amérindiens, aux USA et au Canada (et on pourrait l'étendre à tout le continent américain !)


    Non seulement bannis de leurs territoires, ils n'ont jamais eu "droit de citer" (dans l'une des plus grandes démocraties autoproclamée comme telle et qui prétend imposer son modèle vertueux au monde entier), chaque jour nouveau que fait le soleil, ce sont des centaines de femmes, mères et filles, qui disparaissent mystérieusement de la surface de cette terre !
    Il suffit de taper "amérindiennes disparues" sur Google pour entrevoir l'ampleur du désastre : d'après les chiffres de 2017, 5700 Amérindiennes sont portées disparues, rien qu'aux USA !


    Et les cas de viol, "en tournante" dans les postes de police au Canada, commencent tout juste à faire la Une des scandales nationaux.
    Alors, effectivement, le message est double, voire triple : la couleur rouge symbolise la Nation Amérindienne dans son ensemble, la main noire est celle des "Blancs" qui s'enrichissent avec le pétrole et le gaz de schiste et qui entendent traverser l'ultime havre de paix de ce peuple bafoué depuis un demi-millénaire.
    Puis, la main sur la bouche d'une femme incline à la soumission.
    Faut-il rappeler, qu'en 1970, plus aucune Amérindienne ne souhaitait accoucher à l'hôpital des Blancs car elles en sortaient stérilisées d'office et à leur insu ?
    N'assisterions-nous pas à l'éradication d'un Peuple en continu et direct, en ce début de XXIème siècle, depuis bientôt 600 ans ?

    « Les marionnettes
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Décembre à 10:22

    Encore un bel exemple des exactions commises par l'humanité essentiellement masculine... l'Homme ne cessera d'arrêter ses conneries que lorsqu'il aura réussi à suicider l'humanité. 

    Et à mon humble avis c'est pas dans longtemps...

    Bon dimanche

      • Mercredi 12 Décembre à 19:34

        Dans quelques années nous parlerons des Mexicains et de TRUMP

    2
    Mardi 11 Décembre à 10:42

    ah  ça, le gendarme du  monde n' a de leçons  à donner  à personne,  il y a les amérindiens, mais  aussi toutes  les intervenions dans le monde !

      • Mercredi 12 Décembre à 19:36

        Si la planète pouvait parler....gare au jour elle se réveillera, car il n'y a pas que les peuples qui sont malmenés !

    3
    Mardi 11 Décembre à 21:32

     Quelle horreur ton avant dernière phrase  mais comment pouvait on faire cela ......Les amérindiens ont tant de leçons a nous donner!Les sauvages c'est l'homme qui détruit .

      • Mercredi 12 Décembre à 19:37

        Oui tu as raison ..........heureux de te retrouver.

    4
    Mercredi 12 Décembre à 02:47

    héla tous les peuples sont concernés "face au génocide de l'individu" voulu par le système s'acharnant déjà sur les plus démunis/innocents

    Ps J'avais exposé le témoignage de
    Jean Michel Wizenne

    sur les réserves indiennes que je trouvais plutôt bien exprimé ( http://l-effet-papillon-lg.revolublog.com/medicine-groove-a118829062

    bonne continuation!

      • Mercredi 12 Décembre à 19:40

        Bienvenue.

        Je vais me rendre sur votre blog.....à suivre

    5
    Mercredi 12 Décembre à 09:03

    Merci pour ces cris qui devraient être relayés plus encore pour ce peuple humilié depuis si longtemps .

    Bonne journée

    Bisous

    Marie

      • Mercredi 12 Décembre à 19:41

        Votre passage est tellement  agréable....merveilleux moments à venir pour vous et votre garde rapprochée.

    6
    Mercredi 12 Décembre à 16:14

    Scandaleux à notre époque....

     

      • Mercredi 12 Décembre à 19:42

        Et tout n'a pas été dit.....

    7
    Jeudi 13 Décembre à 09:28

    Bonjour,

    merci de ces infos, de la decouverte des drames

    les indiens d’Amérique sont les vrais habitants de ce grand pays mais l'homme blanc, comme toujours, gagne et impose sa loi

    et la femme indienne, alors là c'est la double peine

     

    8
    Hier à 07:13

    On en a pas fini que ce soit ici ou ailleurs nous avons encore beaucoup à faire nous les femmes! Mince quand les hommes cesseront t'ils de nous diminuer nous insulter, nous maltraiter. voir nous rabaisser?  Les hommes ont si peur de nous ?Malheureusement, que ce soit en Inde , en Afrique ou en l’occurrence en Amérique qui se dit pays de la liberté? De plus géré par des malades mentaux, ça fait peur! Au lieu d'évoluer j'ai le sentiment que nous régressons de jour en jour. Bon weekend à vous et merci pour ce reportage!

    9
    Hier à 10:24

    Salut

    un petit passage pour te souhaiter un bon weekend

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :