• Le confinement ou comment bien s’affiner

     



    Confinement, dé-confinement, les gens que je rencontre n'ont finalement que ce sujet à la bouche.
    Il nous est servi à tous les repas, en entrée (in starter) pour lancer une discussion, en plat de résistance, souvent indigeste provoquant des aigreurs d'estomac à croire que tous les interlocuteurs rencontrés étaient des ruminants.

    Et si nous n'en faisions pas tout un fromage ?

    Ce foutu virus me fait gamberger, l'isolement dans lequel il m'a plongé me fait me comparer au processus d'affinage d'un fromage.

    Me mettre à l'isolement, volontairement ou non, m'a permis de me retourner sur ma propre situation et de sortir meilleur de ce séjour « en cave ».
    De l'avis de mon entourage, je serais une bonne pâte.

    Les pâtes molles s’affinent de l’extérieur vers l’intérieur, car leur flore de surface est active.
    Le moelleux apparaissant d’abord à l’extérieur, la comparaison est évidente.
    . Je suis d'un abord encore assez facile, réellement à l'écoute des personnes qui croisent mon chemin, bien intentionné, porté de bons services, mais restant sur ses gardes. 
    Le cœur du bonhomme n'est pas fondant.

    Avez-vous assisté aux gestes de l'Affineur qui procède à l'affinage du fromage ? 
    Une vision de la manipulation me gêne. 
    Il caresse dans le bon sens le Penicillium camemberti et retourne le sujet comme une crêpe avec un air concupiscent. Je suis contre.
    Çà ne me fait pas rire du tout, seule '' la vache qui rit'' sait pourquoi !

    Et si l'Affineur était « la Fineuse » (jeu de mots) ..Alors là, faudrait voir à ne pas se retrouver sur la paille, même de seigle fut-elle, devrait- elle me considérer, entre la poire et le fromage.... Et plus si affinité.

    Ma référence serait plutôt Penicillium Roqueforti bien que je ne sois pas un bleu, je ne suis pas né de la dernière traite, bien que me trouvant à la retraite.

    Pourtant si je considère que l'affinage est la période de maturation pendant laquelle le fromage, ou d'autres aliments, reposent et reçoivent des soins à la cave ou dans un hâloir il n’empêche que plus la période de maturation est longue, plus le fromage sera corsé.
    Donc je n'avais pas intérêt à rester trop longtemps en confinement.







     

    « Demain, on rase gratisLe LIVRE BLANC d'un NÈGRE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Août à 09:08

    Si je comprends bien, tu te considères comme un fromage, qui s'améliore en vieillissant...yeshappyyes

    Moi le confinement j'en fais pas tout un fromage... on confine, on déconfine, c'est juste la confiture et la... déconfiture...

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :