• La Trique...

    Bonsoir,

    Le changement de région et de situation fait qu'il ne m'est pas possible d'être présent parmi vous.

    Pour des raisons que j'ai exposées ma vie est devenue un long fleuve tranquille...comme en période de cru.....

    J'ai commencé à écrire et poster quelques articles sans suites....elles viendront, prenez patience.

     

    Je travaille sur la sortie d'un bouquin concernant certaines périodes de ma vie. La Trique est l'explication du changement de ma vie de sédentaire à la vie vécue au milieu des Gens du Voyage.

    Partez à la découverte...laissez vous porter....vous aurez une autre impression sur le Loup zen....

     

     

     

     

    pour des raisons que vous connaissez, je suis contraint à l'inaction..... 

    Je suis entrain de boire un café, généreusement offert par ma Belle-fille....généreux par ce qu’il est accompagné d'un assortiment de chocolats.

    A la table se tient Manon, une de mes petite-fille, Gitane de 14 ans, jolie brune, le regard profond, silencieuse, concentrée, la vie à fleur de peau.

    « Papou...pourquoi tu es devenu Voyageur...comment cela s'est passé ? »

    Sa mère, ma belle fille, croise ses mains autour de la tasse à café....elle n'interviendra pas dans la discussion...les enfants ont tous les droits.

     

    Nous ne sommes que tous les trois....je ne peux pas me défiler.

     

    SOUVENIRS ATTENTION DANGER.....

     

    La trique :  Gros bâton qui sert d'appui pendant la marche, et qui peut être utilisé pour frapper, pour assommer. 

    Un bâton est un objet dur de mêmes proportions mais généralement plus gros qu’une baguette.

    À l'origine, le mot s'écrit baston (d'où bastonnade), que l'argot a conservé, mais il s'est mué par amuïssement (un phénomène lexical de « paresse langagière ») en « bâton ».

    Le bâton est un moyen de soutien, pour le voyageur, le pèlerin, le berger ou le pasteur. Il peut être placé comme repère ou marquer l'autorité, servir à une menace ou à une punition.

    Dans le cas présent, la trique n'est plus symbole de déplacements mais d'interdiction de se déplacer

    c'est un symbole d'autorité pour marquer un jugement et une punition.

     

    Expressions courantes qui implique le rôle du bâton la vie.

     

    • Discussion à bâtons rompus : discussion sans fil particulier

    • Passer le bâton de la parole : après s’être senti compris, donner à une autre personne la possibilité de s’exprimer

    • Mettre des bâtons dans les roues : empêcher, bloquer quelque chose ou quelqu’un

    • Mener une vie de bâton de chaise : Mener une vie de plaisirs et de débauche

    • Prendre son bâton de pèlerin : partir en quête de quelque chose

    • Recevoir une volée de coups de bâton : se faire rouer de coups

     

    Il est une expression sur laquelle j'aimerais attirer votre attention.

    Elle faisait partie des expressions employées dans un milieu que j'ai fréquenté longuement, elle est triviale et vulgaire.

     

    Avoir la trique :....bander pour un homme....apporter la preuve d'un désir certain de l'homme pour une autre personne.

     

    Je vois déjà les doigts des approbateurs et des désapprobateurs mais avant tout moralisateurs se précipiter sur l'azerty et condamner l'écrit que je vais tenter vainement de vous exposer.

    Afin d'élever le niveau, ne serait-il pas salutaire que les unes et les autres quittent des yeux l'entre jambe de mon pantalon et le soi-disant enflement, témoin de cette expression du passé ?

     

    ….J’explique :

     

    Avoir une trique : le Loup que je suis, a bénéficié d'une trique pendant cinq ans à la suite d'une erreur de jeunesse.

    Ici il n'est pas question de priapisme à longue durée.

     

    Dans le jargon judiciaire c'est être interdit de séjour.

    Par décision d'un juge, suite à un délit commis et reconnu, le condamné ne peut traverser, habiter ou vivre dans un ou plusieurs départements, sous peine de se voir justifier un emprisonnement.

     

    ….Ainsi fut-il....le Loup pas zen a eu une trique....

     

    Compte tenu de mes projets d'édition d'un livre, il m'a été demandé d'expliquer le cheminement qui m'a conduit de ma vie de sédentaire à ma vie au milieu des Gens du Voyage..

    Cela représente t il un intérêt à vos yeux ?

     

    « Le vent d'Est (suite )La Trique (suite) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Novembre à 07:01

    Ben tiens on attend ton livre pardine  !!!!!!  J'ignorais que dans le jargon judiciaire c'était un interdit de séjour ..... le charme de la vie n'est il pas d'en apprendre tous les jours ?  me voilà donc ravie 

    Allez raconte tes bêtises reconnues  et tes histoires de nomade encore et toujours vieux loup , on est toute ouie ;)

    2
    Vendredi 3 Novembre à 09:18

    Sûr que vu sous cet angle, avoir la trique pendant cinq ans perd tout son intérêt ! lol !

    A suivre donc, le Grand Voyage...

    3
    Vendredi 3 Novembre à 11:30

    Moi je suis très intéressée.....je suis curieuse tu le sais,  et j'avoue être intriguée par ta vie pleine d'aventures de toutes sortes clown.....A travers tes articles on en apprend quelques bribes, qui me donnent toujours envie, de te poser toutes sortes de questions sans doute trop indiscrètes, aussi je serai ravie de ce que tu voudras bien nous confier.

    Bises à vous deux et à bientôt.....

    4
    Vendredi 3 Novembre à 11:45

    En Limousin je me rappelle que ma grand mère quand je faisais une bêtise me disait toujours ........Si tu continues tu vas recevoir la trique.Ou alors..........................je vais aller chercher la trique.Ce qui était ma foi une menace qui en général n'était pas à prendre à la légère.Par contre quand il sagissait de conduire les vaches ......On nous recommandait de prendre la trique.....Sinon les bestioles n'en faisait qu'a leur tête....................happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :