• Atmosphère, atmosphère

    Atmosphère, atmosphère

    La rançon de la gloire ou comment vivre peureux en ayant tout gâché.

     

    Cette aventure gromnolesque (du verbe grommeler……grrr…argnh ….) est véridique, toute récente et révélatrice de l’image véhiculée par les étiquettes collées à notre insu dans le dos…..Poisson d’avril !

    Dans quelques semaines c’est fête votive du patelin où nous avons élu domicile presque fixe.             

    L’air du temps étant (c’est lourdingue) à l’intégration, nous allons participer à ces instants de folie provençaux.

    En ce début de matinée  un des lauréats du concours Lépine se manifeste. Si … si rappelez-vous  la longue ficelle reliant 2 pots de yaourt….améliorée à notre époque…le grelot me sort de ma torpeur.

     

    LE TÉLÉPHONE PLEURE.....(air bien connu )

    L’inconnu :  (j’aurais aimé qu’il le reste !)

    bonjour, je m’excuse …c’est vous le Gitan ?

    Moi : ça se pourrait

    L’autre : il parait que vous auriez écrit un livre sur papier

    Moi : t’en veux combien, je ne prends que du cash

    L’autre : non c’est pas pour çà, mais « on » m’a dit que tu l’avais écrit tout seul...un livre sur la bouffe des romanos…

    Moi (mais pas le même que tout à l’heure) : tu veux quoi ? – là je sais faire, la voix douce presque sifflante du style KA dans the jungle book-

    L’autre (mais plus le même que tout à l’heure) :  ben j’me disais qu’il faudrait, si çà ne vous dérange pas….. (Tiens, tiens…du «  tu on est passé au  vous ») on pourrait se rencontrer… c’est pour le stand de la fête….

    Moi : Ah bon ?... j’explique : j’ai appris que si tu veux faire parler une personne tu la fixe directe dans les mirettes (c’est pour la rime) et à sa dernière phrase tu ajoutes : AH bon ?.....  Ton interlocuteur ou trice ne peut que répéter sa dernière parole d’auditeur libre…après c’est toi qui pilote...je vous assure çà marche...AH bon ?... ben oui je viens de vous prouver…Ah bon ? On ne me l’a fait pas à moi ! Tu me prends pour un poulet de l’année ou quoi…, Ah bon….STOP !

    L’autre : oui ce serait sympa de faire votre connaissance….si vous le voulez 

    Je ne vais pas vous faire l’article en questions  -  réponses, cela ressemblerait trop à des écoutes téléphoniques. J’abrège vos sillons (çà c’est pour rigoler !).

    Connaissant pour l’avoir pratiqué ce genre de grande solitude, j’ai envie de me marrer un bon coup.

    Rendez–vous fixé à la Maison des Associations du «  trou du cul du monde ».

     

    LE DÉCOR EST PLANTE

    Un monsieur à qui je rends quelques services me fait entretenir un véhicule de prestige…il s’agit d’une DAMLER type pesant 2 tonnes 500,conduite à droite, double banquette en vis-à-vis à l’arrière équipée d’une vitre sans tain pour que le chauffeur ne louche pas sur ce qui se passe quand une partie de jambes en l’air  se déroule.

    Ah bon ? Oui, figurez-vous….AH et puis zut, cela ne vous regarde pas !

    Voiture de maître disais-je,  des années après guerre, noir et gris métallisé, très imposante à mettre et à sortir d’un musée.

    Dans mes relations je courtise un club de  dames patronnesses qui récupèrent des fringues en provenance de milieu très « branché et friqué » et qui pour moins de 40 euros me permettent d’être « costardisé comme un mylord ».

    Ce jour là en « Régular fit de chez Hugo » le Boss c’était moi….vieille bagnole de collection, costard de « jeune Loup » et calvitie naissante montrant que je recevais en directe mes ordres d’en haut ».

    …ben oui…je perds mes cheveux et à ceux qui me le font la remarque je rétorque « avant j’étais représentant chez VELUXE, j’en ai gardé un échantillon ».

     

    ATTENTION : ....ACTION !

    Je gare ma caisse devant le rendez-vous (j’ai l’impression d’être Bebel) et je vais à la rencontre de mon interlocuteur.

    Moi : Salut « Machin » on avait rencart (ton très protocolaire…pour ma part)

    Lui : Inscrit aux abonnés absents ou victime d’une extinction de voix. Pour le coup « this is not the voice ».

    Moi : alors « Machin »je suis le Gitan qui écrit tout seul comme un grand….

    Lui : non mais…j’voulais dire que...Enfin…. Il est entrain de se prendre les pieds dans le Mac Adam (ben oui pas de tapis…On n’est pas à Cannes).

     

    FIN DE TOURNAGE

    J’abrège sa souffrance en lui montrant que l’idée et la fausse opinion qu’il avait sur Pépère le Gitan  le conduisait tout droit vers un moment de très grande solitude.

     Ses comparses, présents à ses cotés, certainement à l’invitation de « Machin » pour se payer un bon moment de rire, se fendaient très franchement et ouvertement la poire  de le voir se tortiller dans tous le sens et se prendre le vent «  Mistral en ces lieux » force X.

    Le reste de la rencontre fut assez pitoyable pour que je vous la raconte. J’ai pu obtenir un emplacement pour cette manifestation en faisant d’une pierre 2 coups voir 3…Je profitais de son désarroi pour obtenir pour une poignée de shekel (çà c’est pour vous en mettre plein la vue) un stand ou CATINOU la gitane de service pourrait exposer ses peintures et moi mon bouquin de recettes de cuisine des Gens du Voyage (çà c’est pour la promo de mon livre).

    Promis juré …….je vous raconterai...parole de Gitan.

    « Le DouteLa réincarnation de Louis PAUWELS »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Mars 2016 à 07:37

    Bonjour Loup,

    alors le gitan clodo qu'on attendait s'est transformé en prince charmant, costard de grand couturier et voiture de collection? smile
    J'aurais aimé être là!

    J'attends le compte-rendu, je te souhaite plein de belles ventes et je te dis un gros mot commençant par M. (Des photos seraient un plus!)

    Belle journée, bises.

    2
    Patte françoise
    Samedi 19 Mars 2016 à 17:21

    Bonjour Loup ,

    En voilà bien des blablas... pour un livre de cuisine ...lol ....rire !

    J'ai beaucoup aimé et bonnes ventes !!!

    Bisous et bon week end .

      • Lundi 28 Mars 2016 à 07:16

        Vous savez placer l'aiguillon au bon endroit !!

        Ce "chef d'oeuvre " me sert " d'hors d'oeuvre " pour bien montrer aux affamés de la vie qu'un homme en apparence désœuvré est loin d'être rassasié et que des miettes il ne saurait s'en contenter. Que ce foutu pécore avec ses préjugés apprenne rapidement et à ses dépends qu'un Loup peut en cacher un autre...quitte à se faire bouffer la culotte.  

    3
    Dimanche 20 Mars 2016 à 05:19

      • Dimanche 20 Mars 2016 à 07:40

        RHAAAAAAAAA ! mort de rire !!cool

        Merci à toi mon Amiyes

    4
    Lou Québec
    Dimanche 20 Mars 2016 à 05:29

    Vous, à bord d'une limousine, tout ce qu'il y a de plus prétentieux...? Je n'y crois pas.  Vous arriverez d'ailleurs, au moment le plus inattendu ! Sans fanfare ni trompette.

      • Lundi 28 Mars 2016 à 07:23

        Surtout au cours des nuits sans lune, l’âme guillerette, les crocs acérés, l’œil aux aguets pour débusquer un quelconque malandrin à croquer.....et de retrousser les babines pour renifler l'odeur d'un corps au sortir du lit pour d'un seul élan.....lui voler ses tartines !

        Merci de votre présence amicale.

    5
    Mardi 12 Avril 2016 à 05:59

    bien bon tout ce plat là ! 

      • Mardi 12 Avril 2016 à 06:18

        Une cuisine de prince pour gueux en vadrouille de cantine, à l'heure des master-chef qui sur notre dos se fond beurrer la tartine, je préfère encore ma roulotte pour mon estomac et mes colères réservées aux cons que j'égratigne

        Merci de votre passage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :