• Ami

     

    « L'amitié, c'est une république libre par-delà les nivellements, l'anonymat, l'égalitarisme ou l'idée de clôture frontalière. C'est le monde des amateurs de rugby, de bel canto et de tauromachie, celui des flâneurs de haute-mer et des baroudeurs, on y croise des anars en tweed ou en cote de travail, et des aristos effrontés ».

     

    Que de belles formules glanées au fil de mes errances sur les blogs.

    Cet après midi en parcourant un espace recelant de prodigieux coups de vent, de gueules, d’amitiés, d’éruptions volcaniques et d’éructions féminines foutrement bien léchées, je faisais remarquer que bien des blogueurs se retranchaient à l’abri de citations « qui tombaient à pic ».

    Ces emprunts à de grands noms (il ne faut pas oublier que se sont des gugusses comme vous et moi qui par nos acclamations font que ces « autres gugusses » deviennent des maîtres penseurs…..ce qui prouve que nous ne sommes pas capables de faire notre propre opinion !) nous fournissent les réponses toutes faites à nos états d’âme.

     

    «  MACHIN-CHOUETTE a dit que l’amitié c’est……. »

     OK c’est bien dit et cette citation est parfaitement adaptée à ce à quoi je pensais.

    Oui, mais vous et moi que pensons nous réellement de cette situation, quelle serait la vraie réponse, celle qui devrait en principe sortir de nos entrailles……notre cri du cœur en quelques sortes, que diriez-vous pour décrire l’Amitié, avec vos mots, ceux qui sortent de votre bouche tous les jours, sans emphase, sans fioriture.

     

    Ces citations toutes faites sont des boucliers qui protègent les avatars que nous sommes sur internet.

    Toujours cet anonymat qui nous permet de vivre bien au chaud à l’abri  des critiques des objections, des remarques, des remontrances et de la réprobation de celles et ceux qui vont poser leurs yeux sur notre prose.

    Autant l'amitié est belle, autant, elle peut être source de souffrances.


    Qui n'a pas été déçu des comportements d'un ami ou de celui qu'il croyait être tel Il arrive souvent de se tromper sur la nature du lien.
    L'un le considère comme son meilleur ami, alors que lui aime sa compagnie, sans plus. Il est possible d'identifier clairement le type de lien qui unit deux personnes et de se servir de critères fiables pour mieux savoir à quoi s'attendre.
    «  il faut connaître l'intention principale de ceux qui se lient ». Or il n'y a que trois motivations possibles : 

    Soit se lier pour l'aide, les services que l'un et l'autre peuvent s'apporter 

     Soit se fréquenter pour les plaisirs vécus en commun

     Soit enfin, parce qu'on a rencontré l'âme sœur. 

    S'aimer pour l'aide apportée, pour le plaisir partagé, s'aimer pour ce que nous sommes indépendamment des services et des plaisirs qui peuvent en découler. C'est la personne qui s'engage envers l'autre qui le sait ou du moins peut le savoir. Par contre, comment être sûr des intentions de l'autre ?"


    L''amitié véritable n'est possible qu'entre des êtres matures, responsables, équilibrés et généreux puisqu'elle implique une totale confiance en l'autre, un désir de vivre dans la vérité et de vouloir fermement le bien de l'autre.

     Il est évident qu'une amitié tire son nom de la motivation dominante qui unit les deux parties.
    S'il arrive souvent de se tromper sur la nature du lien, il faut d'abord s'en prendre à soi-même.

     Mea culpa ? Oui parce que nous n’avons pas fait le nécessaire pour préciser nos intentions et que par peur nous avons laissé planer le doute.

    Peur de décevoir, de se révéler au grand jour, de ne plus plaire, les excuses valables sont trop nombreuses....quoique...la peur est toujours : l'inconnu.

     

     Je cite « L'amitié véritable requiert une qualité fondamentale : l'humilité.

     L'humilité consiste à avoir suffisamment confiance en soi pour porter un regard réaliste sur sa personne : sans amoindrir ses qualités, ni gonfler ses défauts. 

    L'orgueil utilise ce stratagème pour se donner le droit de s'apitoyer sur son sort ».


    Alors là, mes cadets, là mes petits frères ce ne sont pas des paroles du Loupzen, mais elles traduisent bien ce que Canis Lupus a dans sa caboche.
    Arrêtez de me rabattre les oreilles avec vos reproches, le Loup a besoin de Liberté dans sa vie, laissez-lui le choix de ses amis et vous mes amis, pour conserver intacts ces purs instants de magie conduisant au bonheur de se retrouver, respecter ma Liberté d'aller et de venir où et quand bon me semble.

    Je présente mes excuses fortes et sincères à celles et ceux qui ont vu en moi un ami alors que je n'étais que complice de moments et d'idées à partager.



     

     

    « Je lève mon verre à...Je cause françois aussi bien que toi »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lou Québec
    Dimanche 24 Avril 2016 à 19:23

    Quelle honnête et pertinente réflexion !

    L'univers est en constante expansion. Nous ne suivons manifestement pas le rythme. Aucun contrôle possible ici. Ni sur l'amitié ou quoi que ce soit d'autre. Nous tentons bien d'y arriver. Trop tard, il est parti...

    Seule certitude absolue : la disparition finale.

    J'suis pas drôle ce midi.

     

    Amitiés

     

    Louise

     

      • Samedi 30 Avril 2016 à 14:12

        Peut être pas drôle mais ta sincérité sur plusieurs de commentaires me touche sincèrement.

    2
    Dimanche 24 Avril 2016 à 19:48

    Il n'y a ni intention ni motivation dans l'amitié, c'est un sentiment qui ne se contrôle pas et n'a aucun but, sinon celui d'aimer et d'aider.
    On n'aime pas quelqu'un parce qu'il peut vous apporter quelque chose, dans ce cas ce n'est qu'une alliance d'intérêt.

    Les véritables amis sont plus rares que les vraies perles dans les huitres, peu de gens sont capables d'accorder sa véritable valeur au sentiment d'amitié.
    Alors quelquefois, faute de mieux, on se contente d'amitiés "de culture", ce ne sont que des ersatz.

    Que ta nuit soit douce et paisible Loup. ♥

      • Samedi 30 Avril 2016 à 14:15

        Ta présence sur mon blog est l'image même de cette amitié : désintéressement et encouragement à évoluer dans la bonne direction;

        Tu es un exemple.

        Tu es une rareté.

    3
    petitepaquerette
    Dimanche 24 Avril 2016 à 20:17

    Bonsoir Loup Zen !!

    Pour ma part je respect que tu sois un complice de moments pour ma part bons !!

    Ce qui m'a attiré sur google plus est échange d'idées , de citations , de partage de photos !!

    Après faut explorer, lire partager montrer un peu ce quoi on a dans le ventre !!

    La il se créer ou non affinités a partager et a échanger !!

    Pour ce qui est de l'amitiés j'avoue que j'ai découverte une nouvelle definition de l'amitié que l'on pourrais appeler amitié virtuel !!

    Mon amie !! Amitié !! C'est vrai que c'est assez employé, moi même je m'y suis mise !! Au début du mal , peut être est-ce simplement un mot ici employé pour dire nous avons cette chose en commun !! Nous avons cette sensibilité en commun !!

    Mais j'ai partagé ici avec de vrai personne sur de vrai sujets, et quel bons moments parfois court parfois trop court mais bons !!!

     

    Pour la vrai Amitié je pense qu'il faut un contact humain !! Et c'est la qu'on voit que l'amitié sur internet reste fragile , car quand vient le temps de se voir tout reste très compliqué !!

    On ne se cache pas toujours derrière les citations, car la plume étant plus facile  à certains !!

    A d'autre cela nous permets une entrée en matière de ce qui nous touche ou ce qui nous permets de faire réagir, interagir  !!

     

    Bonne soirée Loup Zen  un complice d'un moment  !!

     

     

      • Samedi 30 Avril 2016 à 14:24

        Petite fleur!

        Pourquoi pas ? il existerait donc une amitié" particulière" qui serait "la complicité virtuelle"..j'en conviens. je ne discute pas les phrases et les citations "toutes faites"mais après quelques échanges qui servent à "tâter le terrain" et à découvrir l'autre, il faut bien se découvrir et pointer son museau.

        Même à mon age et après une vie mouvementée, j'apprends encore et encore, encore !! et ne crois pas que je sois blasé..j'ai soif d'apprendre.

        Avec toute ma complicité.

    4
    Dimanche 24 Avril 2016 à 20:42

    Un ami sur internet ? Qui se leurre ? on peut parler d'amis quand un lien écriturien c'est tissé mais il peut tout aussi vite se dénouer,  oui on peut y avoir des amis de passages et si cela va plus loin c'est encore personnel et intime... Des moments de vies qui se traduisent toujours par des mots ! on dit loin des yeux loin du coeur ! oui quand on écrit on ne plaît pas à tout le monde et un écrit plaisant n'induit pas de recevoir de  l'amitié en retour  ! il faut avoir fait un travail sur soi pour comprendre qu'on est toujours seul et que cette solitude est source d'apprentissage... j'ai aimé une BD qui s'appelle le vagabond des Limbes j'ai téléphoné à leurs créateurs, je leur ai parlé de cet amour qui se dégage de leur BD etc...ils m'ont invitée chez eux, un joli moment de vie de cordialité... Voilà un mot qui me plaît bien la cordialité. A une époque de ma vie quand certains de mes amis marocains passaient chez moi, sans bigophoner avant car pas de tel pour passer chez moi, on improvisait une petite bouffe et on avait de grandes discussions on lançait un mot et hop le débat s'alimentait des idées de chacun,on ne refaisait pas le monde, j'appelais cet espace temps : " le cercle des poètes retrouvés... j'allais chez eux aussi et si j'avais cinq minutes de retard  ils s'inquiétais est ce cela l'amitié...? Ils sont dans mon coeur ! Penser l'autre en ami c'est une belle ouverture d'esprit c'est pour cela que la chanson de Franseca Solville me touche : l'ami d'un soir.

    Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ! Entendre...

    Cordialement.

    5
    Dimanche 24 Avril 2016 à 21:29
    Coucou, c'est toujours un vrai plaisir à te lire, l'amitié est essentielle à la vie, très douce soirée bisous caty
      • Samedi 30 Avril 2016 à 14:26

        Merci de ta présence et la saine complicité m'est indispensable.

        Avec sincérité et complicité.

    6
    Jeudi 28 Avril 2016 à 13:59

    Alors là !!! chapeau bas !!! c'est exactement ce que j'aurais pu écrire si j'avais su écrire !!! seul petit bémol je pense qu'on peut, être humble de nature et avoir perdu confiance en soi mais ce n'est que mon ressenti........moi aussi je me réfugie souvent derrière des citations qui certes, dévoilent ce que je pense mais je m'agace moi même....Pourtant face à l'incompréhension et notamment en ce qui concerne l'amitié telle que je la conçois, je renonce à me battre.....j'ai pris trop de belles claques dans la figure.... 

    Bravo pour cet article et ce coup de gueule respectueux !!!

      • Samedi 30 Avril 2016 à 14:30

        Savoir écrire ? qui aurait le droit de juger ta façon de t'exprimer ? crois-tu que je sois écrivain...si tu savais de quel milieu je viens tu serais surprise !!

        Continue et persévère, se sont les lecteurs et lectrices qui m'enrichissent  de leurs états d’âme. Vous êtes des exemples !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :