• le temps est un certain temps...

       « Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde »( JEAN D'ORMESSON) )

    .  Hic & Nunc désigne une impériosité dans la volonté d’obtenir une situation bien précise dans un temps précis….C’est now ou never, bécif ou nada. Autant dire ici et maintenant.

       J’étais accoudé à mon « caddy » de chez LIDL et j’observais en cette fin de matinée une quadra.. sapée classe de chez Babou-Beurk. Entre ses Polident serrées, elle maugréait :

       «  vous avez vu, ils prennent tout leur temps…. ils le font exprès ces retraités ».

       Le reste de la rencontre ne mérite pas d’être contée.

       Ce qui a retenu mon attention c’est cette question en suspend :

     à qui appartient le temps ?

       Je vous le déclare : «  à celui qui le prend ».

    Première constatation :

     il ne passe pas de la même façon pour chacun de Nous .

    Deuxième : 

    Nous ne pouvons pas lutter contre le temps qui passe, il échappe à tous nos contrôles.

    et d’abord pourquoi lutter contre ?

      En fins stratèges, pourquoi ne pas s’en faire un allié.

       Il est présent, il n’ y a plus qu’à le ramasser et il vous appartient. De la même façon qu’il vous est possible de retenir une quantité d’eau dans votre main….

       Quand l’homme a voulu maîtriser le temps, il l’a enfermé sous forme de sable dans deux flacons en verre, pour ne plus le voir filer entre ses doigts.

       Nous avons besoin du temps pour bâtir une vie, mais est-ce bien prudent de bâtir sur du sable ? Peut-être les châteaux en Espagne.

       Ne plus prendre «  LE » temps mais prendre «  SON »temps.

       Ça y est vous êtes celle ou celui qui a pris le temps. Ce moment est à vous, rien qu’à vous.

       N’autorisez personne à venir vous volez ce cadeau que vous fait la vie.

       Une question dont la réponse vous appartient et que vous ne dévoilerez pas : qu’allez vous faire de ce temps que vous avez gagné ?

       L’Homme moderne se doit (dans l’oeil ) d’être un battant et un gagneur.

       Soit ! Et bien qu’il soit ! Le sot.

       Les publicités vantent qu’il lui faut gagner la course contre le temps.

       Race with the devil n’est plus de mise, vu qu’il ne croit plus en rien du tout. Ni dieu, mais se la faire mettre par les marchands d’illusions qui souvent sont les mêmes qui furent chassé du Temple (voir l’enseignement religieux).

       Rester à hors de prix d’jeune, dans sa teuté et dans son corps musclé, bronzé épilé « là où il le faut et comme il le faut ».

       Il possède la bonne voiture, se fait posséder par la bonne banque, son voyagiste lui en raconte de bien bonnes, les« like » de « you tube » l’ont à la bonne, et son activité préférée est de polir « le wishbon » sur la plage où il est admiré par des greluches qui sont bonnes.

       Il a la gniac, et veut " Hic et Nunc ”gagner du temps”. C’est ça, sa raison d’être.

       Et ce temps arraché à force d’une course à la montre, que va-t il en faire ?

       Je vous fiche mon billet que ce temps gagné, il va l’occuper pour ne pas le perdre à faire autre chose.

       Cette nouvelle occupation il trouvera bien le moyen de grappiller encore et encore quelques instants précieux pour se livrer à une quelconque gesticulation de ses méninges surbookées !

       Si dans votre entourage vous êtes frôlé par un météorite humain en pleine course folle perdue d’avance avec le Temps, postez lui la formule suivante :

       « Hier est passé et ne puis rien y changer – demain reste à venir et mon avenir est incertain – seul compte le présent et vous engage à en profiter. ».

       Cette journée sera la seule chose que vous allez posséder réellement, c’est un cadeau, mais attention : sa durée sera la même pour tous.

       Cette conne de grande aiguille fera des galipettes à la petite, et à chaque rencontre crac-crac ! C’est dans le sac… merci Kodack !

       Le seul changement et pas des moindres, réside en la qualité du moment.

       Et si ce cadeau était le moyen de ne rien faire

     

       Ce serait le mariage réussi entre Nous ( pas d’affolement vous êtes mon genre mais pas mon type ! ) et le temps qui nous est imparti, renonçant à la course contre la montre et à quelconque tour de l’horloge sponsorisé par «tout fou le camp » la célèbre marque qui fait de nous des vieux avant l’âge de pierre.

       Sans faire référence à l’image péjorative qui vous vient à l’esprit : la paresse admise au royaume des rois fainéants…. Non, mais une béatitude contrôlée et volontaire , une intelligente paresse de la roue libre et du chat réunis : souvenez-vous la qualité du moment !

       « Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde »( J. D’O)

    .

     

    « Il a crié : AU LOUP....Madame va être servie »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :