• Erreur de casting


    Pour qu'il y ait erreur sur la personne, encore, faudrait-il qu'il y ait quelqu'un !

    En ce samedi pluvieux automnal, je n'ai pas du tout envie d'être là « erreur de casting » voilà ce que j'ai envie de crier au « menteur en scène » !

    Pourtant assis à la terrasse d'un rade en ARLES, je suis bel et bien confronté à la plus belle méprise de ma vie d'artiste... Ce gars assis à une encablure de ma table, a bien jeté à mon intention cet électrochoc : « Révérend... Quelle sacrée surprise ».

    Il me fait penser à Foucaud et à cette phrase à la con qui l'a rendu célèbre « quelle sacrée soirée » !

    Pour une sacrée soirée, si ce type s'adresse bien à moi, ce sera une sacrée soirée !

    Voyons faisons le point : j'ai par le passé dans mon blog, levé un coin du voile sur mes existences passées... Souvenez-vous...j'ai entretenu en toute innocence cette duplicité dans un certain milieu, cette ressemblance avec un homme d'Église le révérend... Pourquoi pas un Iman, un prêtre, un bonze ou je ne sais quel grand yacca ? . ....ben parce-qu’à l'époque, j'avais l'air et la chanson de ce clergyman et que cela m’arrangeait que la supercherie existe !

    Mais maintenant... Je ne suis pas dans le caca !

    Qu'est-ce que ce type peut bien me vouloir ?

    Je ne le reconnais pas, mais alors pas du tout... Combien de fric lui dois-je ? Combien de filles lui ai-je soufflées sous le nez ? Par hasard ne lui aurais-je pas conseillé de quitter la vie de pécheur dans laquelle il se vautrait en lui demandant de quitter sa femme pour me la confier ?

    Par quelles malices ai-je bien pu croiser sa route ?

    Des flots de souvenirs dérangeant m'assaillent, je me retrouve happé par ma vie pas toujours glorieuse d'avant-hier... Hier, c'était quand même plus calme... En vieillissant le diable se fait ermite.

    Comme si je ne l'avais pas entendu, il insiste... Ah le con ! » Révérend, c'est bien vous . » ...

    Il le fait exprès ou quoi... Je sens qu'une dizaine de paires d'yeux se tournent vers moi... C'est de quel côté la mer que je m'y précipite !

    Il doit forcément y avoir une explication... Je fais appel à un bon avocat et tente le spécial joker.

     

    Erreur de jeunesse, vais-je plaider et puis il y a prescription... À l'époque, je n'étais pas moi et lui qui était-il... Il y a, Monsieur le juge, réciprocité... Et les témoins Hein ? Où sont-ils... Je vous le demande !

    De toute façon, je les récuse et les accuse de faux témoignages, car en toute modestie, je ne suis qu'un pauvre gars que la vie n'a pas gâté...

     

    Mal élevé par des parents qui me battaient, mes grands frères me volaient mes habits et me forçaient à chaparder pour eux... Ah ! Monsieur le juge quelle enfance malheureuse j'ai subi... Avec une telle attitude, j’attirais sur moi l'indulgence et la pitié du tribunal...

    Pourtant, je ne suis pas fier... Les épaules sont tombantes, les yeux vaguement partis à la recherche d'une porte ouverte pour prendre la fuite... Manque de panache tout çà !

    Qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu pour être ainsi traité de la sorte.

    Oh et puis zut (j'ai dû prononcer quelque chose dans ce style, mais en plus gras et plus odorant!)

    Je suis disposé à entendre les arguments de ce gars et puis à lui décocher un direct du droit dans sa face de souvenir dérangeant si cela devait tourner au vinaigre !


    Juste avant de me lever et d'aller la tête basse lui offrir mon cou pour recevoir le coup de grâce, voilà qu'un étourdi me bouscule. Ah le malotru ! Ah le ladre, le mal empoté... Pour qui se prend-il ?

    Il n'a pas conscience du drame terrible qui se déroule sous ses yeux ? Pour faire diversion, j'ai bien envie de lui coller un coup dont il n'a même pas idée de son existence !

    Il fait bien en tête de plus que moi, arborant un super Colagate-dents-blanches, il se dirige vers ma future victime et ex accusatrice... Il ne va quand même pas me piquer ma joie .

    Trop tard ! Mon accusateur tortionnaire se jette vers lui, les bras grands ouverts « révérend quel plaisir de vous retrouver ».

    Erreur de casting vous ai-je dit... Erreur sur la personne avais-je affirmé... Je file dare-dare sans mot dire et sans maudire... Nous ne nous sommes pas reconnus ! Je n'étais pas moi et lui n'était pas lui.

     

    « EmotionsPiqûre de rappel... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 07:17

    Salut LoupZen .....  Errare Canidae !!tongue

    2
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 09:00

    Comme quoi lorsqu'on se sent visé, il vaut mieux regarder derrière soi ! yes

    Bon dimanche

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 13:10

        D’où, pour le Loup, d'avoir la queue entre les pattescool

    3
    françoisepatte
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 09:20

    Waouh ,quelle galère ....

    bon dimanche !

    4
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 14:02

    Finalement tu t'en sors plutôt bien !!! he

    Petite méprise qui aurait pu être encore plus marrante (pour nous) si la chute ne s'était pas présentée si tôt !!! clown

    Bon dimanche Loup !!! Bisou

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 18:13

        Ah...ben ! j'ai écourté..j'avais plus un poil de sec !

        J'en ai d'autres en réserve et te les réserve !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :