• A vos souhaits

     

    C'est d'une véritable tragédie que je me propose de vous faire partager.

    Dans cette période de nouvelle année, il ne se passe pas une journée durant laquelle la victime ne soit pas exposée à la puissance dévastatrice des traditions : les souhaits.

    La tradition a du bon, car elle perpétue un flot d'habitudes sans que nous ayons à nous casser la tête quant à leurs origines et leurs légitimités.

    Ce petit homme avait été affublé  dés sa naissance d'un appendice nasal  hors normes.

    A l'age de la cour d'école, les filles, princesses enlevées rêvent d'être délivrées par des cow-boys jouant aux billes.

    Ses volumineuses narines, qui le précédaient en toutes circonstances, lui rappelaient que d'être un « Cyrano » n'était vraiment pas un signe d'attirance ni de repos.

    IL s'en accommodait tient bien que mal et dans la solitude trouvait un réconfort, les enfants entre eux sont cruels et pour la moindre occasion lui cherchaient querelle.

    Au cours de ses années d'infortune son caractère, se chargea d'amertume à force d'être la risée de ses copains de bitume, il s'aperçut un beau jour de les faire payer leurs avanies, il en avait les moyens.

    Dés que l'un remarquait sa disgrâce, et comme à l'accoutumé se moquait de son apparence, une petite voix intérieure lui promettait de le faire trébucher dans l'instant qui suivait.. Et c'est à de nombreuses fois ce qui est arrivé.

    Il tenait sa vengeance dés  lors que la moquerie était lancée c'est par un sort jeté qui l'affront serait lavé.. Et durant des années, c'est ce qu'il a constaté.

    A chaque fois que le mot « souhait » était évoqué, la punition était appliquée.



    Une fille pour laquelle il avait des vues lui riait au nez, se moquant de lui avec allégresse en pointant du doigt l'endroit charnu dans lequel il pourrait enfoncer son nez.... L'imprudente par un coup du sort, vit ses habits enlevés par le vent la jetant nue au milieu de la rue sous les yeux des passants fort intéressés.

    Un autre, auteur de railleries quant à la dimension de son nez, pour faire le « show » devant ses copains, lui déversa avec brio la tirade des nez de ce génie de Cyrano. Il se trouva le pantalon sur les pieds, sa ceinture ayant soudainement craquée, perdant par la suite toute la considération des mâles autour de lui regroupés, quand on aperçut un tatouage dédié à sa  maman énamourée 

    Une fois encore le sortilège avait fonctionné. 

    Arrivé à l'âge adulte, rien n'avait vraiment changé dans la façon qu'avaient les autres de regarder ce visage d'homme par un gros nez déformé. Moins ouvertement, mais plus subtilement prononcées les moqueries le blessaient, et ses vengeances se perpétraient.

    A chaque fois il leur souhaitait que la « vierge les patafiole » que leur visage se couvre « de bouffioles » et qu'ils aient « le nez comme j'ai la cuisse ».

    Alors, et ce sera les maux de la fin, imaginez vous ce qu'est son enfer lorsqu'il éternue à tout-va, se croyant persécuté et ce qui suit lorsque il entend quelqu'un prononcer :

    «  A VOS SOUHAITS »


    « Bonne année PAVLOVLa lettre de Lise »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Janvier à 10:56

    Mais les voeux ne se réalisent pas aussi facilement que ceux de ce pauvre Gros-Pif... dommage d'ailleurs car il existe une bonne frange de la population que je souhaiterais volontiers voir tomber du haut de la falaise...

    Bonne journée

      • Lundi 7 Janvier à 15:04

        Wahou ! voilà qui promet une fichue belle année !

    2
    Lundi 7 Janvier à 12:31

    Salut du jour,

    une bien amusante histoire bien que triste pour le pauvre handicapé du nez, pour lui ce n'est pas une bonne a nez eh eh eh

    les souhaits on en a plein et peu se realisent en effet, a moins d'etre un etre magique

      • Lundi 7 Janvier à 15:05

        Je te souhaite une longue vie pleine de promesses tenues...ou pas!

    3
    Vendredi 11 Janvier à 16:51

    "Aux âmes bien nez, la valeur n'attend point le nombre des ânes nez"  Il n'est pas trop tard Cher Loupzen pour apprécier ce conte imagé et vous dire "A vos souhaits" et que tous les vôtres se réalisent, ou au moins les plus importants ... par les temps qui courent, ne soyons pas trop exigeants !

    Bon week-end.

     

     

     

    4
    Samedi 12 Janvier à 07:09

    C' est déjà  bien de  pouvoir imaginer  en rêve être doté de pouvoirs surnaturels, quitte  à pactiser  avec le diable !

    IL est  probable alors que le  problème de surnatalité  soit résolu

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :