• LA ROUTE MANGEUSE D 'HOMMES

     

    L’amitié résiste t elle à l’appel du large ?

    Des pas qui s’éloignent, une porte qui claque, un bruit de voiture, un accès refusé aux commentaires sur un blog…et l’amitié s’estompe comme une tache sous l’action d’un coup de torchon.

    Il faut être  une antique Lune pour persévérer dans cette ingrate croyance de l’amitié porteuse d’espérance au milieu des bourrasques ….

    Cet astre de lumière brille dans la  noirceur de mes nuits m’éclairant avec ses amies pour me rappeler que si l’Amitié est si dure à vivre elle est encore plus difficile à occire pour qui la pratique réellement et sans fard.(  je sens poindre le jeu de mot laid ..Phare ?)

     Dans ces microcosmes de tsunami  du web, sa ténacité à ne pas me laisser avaler par des voyages en terre inconnue l’ont érigée en refuge, me donnant le signale à mes retours de sa présence bienveillante.

    L’ingratitude étant la seule trace de passage d’un ami en partance…

    Que restera t il de ce lien si fragile ? Une sensation désagréable de gâchis, de perte de soi mais surtout cette amertume des fins de combats qui nous avions menés côte à-côte, dans lesquels bien que virtuel, nous sentions l’haleine d’un compagnon se mêler à notre souffle court de l’effort.

    Le virtuel de m’amitié pour ne pas parler du rituel, s’installe entre nous, de commentaires à posts, de recommandations à prescriptions, de connivences à messages personnels, bref tout l’attirail parfait du « parfait amour en construction ».

    Ma coupe serait-elle trop éloignée des lèvres pour que nous perdions en cours de libations et de délectations  oniriques  de succulents commentaires au « comment se taire chez les autres ?

    Un petit air léger comme le souffle du printemps flotte dans ma tête…un souffle de sonde en quelque sorte.....

    " Un inconnu et sa guitare Ont disparu dans le brouillard
    Et avec lui ses compagnons Sont repartis, emportant leur chanson"

    "Marjolaine, toi si jolie
    Marjolaine, le printemps fleurit
    Marjolaine, j'étais soldat…"..(Francis LEMARQUE)

    …sont repartis emportant leurs souvenirs, les bons mots, les « toi aussi t’es un gars bien »,…enfin toutes déclarations d’amitié que se font 2 avatars bien transpirant, bien ruisselant d’efforts au fond de leur vestiaire un soir de matche.

    Que reste t il de nos amours ? des traces devenues des preuves de faussaire au bas d’un tableau peint à la gloire de l’amitié.

    Au fond je ne regrette pas d’avoir repris la  route…"Qui  a bon cœur trouve toujours bon temps pour la bataille."

     "Qui m'aime me suive!" a répondu  Philippe ! (Philippe VI de Valois.)

    « LES PETITS MATINS BONHEURORIGINES DESDOULEURS »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 09:40

    Un ami m'a écrit un jour:

    L'attachement à un être est sans liens visibles, il est irraisonné pour des terriens lambda. Il résulte de l'alchimie, du complexe, de la magie, son résultat dépasse toutes nos logiques à " deux sous". (Loupzen)

    L'amitié est la similitude des âmes. Celles qui se reconnaissent au-delà de la mémoire du temps. Qu'importe que tout cela passe au travers d'un écran et soit transporté par les ondes, nous ne sommes faits que d'ondes et de vibrations.

    Latcho drom phral.

     

     

     

     

      • Mercredi 6 Janvier 2016 à 12:43

        Tu ké nina

         

    2
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 05:53

    "Chacun sa route, chacun son chemin", quand le virtuel ne se transforme pas en réel doit on regretter quelque chose ou quelqu'un?

    Bonne journée

    Marie

    3
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 07:20

    Un avatar restera toujours l'idée que l'on se fait d'une ombre;

    Je donne mon hurlement de Loup à l'encontre de la petitesse et de l'étroitesse d'esprit  des Blogger qui ne supportent pas les commentaires des "visiteurs d'un soir '

    Certains sont de petits roitelets entourés d'une cour ou l'adoration de la parole d'évangile est obligatoire...sinon.. c'est l'expatriation et la suppression des codes d'entrée. Dommage car le débat sur les idées ne peut que faire grandir les participants....ouverture partage....UTOPIE ?

    Merci de votre échange 

    4
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 08:19

    Je comprends aussi cette frustration devant une porte qui se ferme simplement parce que l'on ne porte pas la parole que l'autre veut entendre, il y a ce qui se dit et ce qui se fait, et bien souvent les belles promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. Il ne faut pas se démoraliser pour ça, il y a par ailleurs tellement de sourires à découvrir.

    Passe une belle journée

    Amicalement

    Claude

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 06:39

        OUI un labyrinthe initiatique comme aux temps anciens, un porte se ferme : opportunité pour ouvrir un passage sur un autre monde... et c'est ce qui se déroule en ce moment présent, l'approche d'autres mondes et façons d'apprécier le monde : mes crocs vont ils tomber pour autant ... que le vent les emporte.pas les crocs mais les faux-culs!

    5
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 09:10

    Derrière un avatar il y a un homme ou une femme avec ses défauts et ses qualités. Le virtuel n'est que le miroir du réel. Je blogue depuis 2006, très naïve et crédule au début j'ai appris à passer outre certaines déceptions ( exactement comme dans la vie car je me dis qu'on ne peut pas plaire à tout le monde) . J'ai aussi trouvé par les blogs de très belles amitiés construites pas à pas dans le réel.

    J'ai appris à me méfier de la flagornerie de certaines/aines auteurs de blogs, les petits chefs, les petits cheftaines et même des gourous.  Et puis il y a celles et ceux qui entrouvrent leur porte mais la sans jamais vous laisser entrer vraiment. Pour la part le blog c'est le moyen d'échanger( ou alors on a le choix de proposer un blog privé ouvert uniquement sur invitation) . Il y a celles et ceux qui n'acceptent que les flagorneries justement ce qui dénote un égo surdimensionné, à fuir !!!

    Latcho drom dans ton parcours bloggeur...

     

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 06:48

        Heureux de ton retour en cette opinion emprunt de sagesse.

        le" parlez moi de moi y'a que çà qui m’intéresse" a toujours pignon sur rue à la cour ds cons! et pourtant sur nos routes nous en avons rencontré  en nombre croissant.

        Il faut garder la méfiance surtout par rapport à nous-même. je faire attention à mes pensées de peur qu'elles ne me trahissent.

    6
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 09:12

    OUPS, il fallait lire : pour ma part le blog c'est le moyen d'échanger....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :