• JEAN DU VOYAGE ou des animaux et des hommes

     

     JEAN DU VOYAGE ou des animaux et des hommes

     

    Comme vous pourrez le découvrir, le voyage est pour moi, non seulement synonyme de route mais en priorité opportunité de rencontres.

    Ces  mises «  en rapport » avec des individus, hommes et femmes, resteront pour moi de grandes aventures, même si parfois elles ne durèrent que quelques heures ou quelques jours….le tout résidant dans l’intensité de ces échanges et la personnalité des acteurs.

    Mon compagnon de voyage que j’appelle « hasard » venait de me faire connaitre un manouche, d’une cinquantaine d’années, qui voyageait dans la  partie basse de la vallée du Rhône.

    Nous avons fait connaissance sur un lieu de stationnement pour nomades en cette douce soirée d’un mois de mai chargé d’effluves de garrigues

    La promiscuité sur ces places est propice à l’échange en général… « Tu as du pain, tu veux du vin, prends un siège, tu connais une docteur etc »…..Tout est sujet à faire connaissance et a étancher sa curiosité. Mais attention de strictes règles de communications sont établies et il ne faut surtout pas les transgresser….sinon bagarres et gros ennuis.

    L’homme dont j’ai partagé un soir d’aventure,  se prénommait Moïse

    En étant voisin de caravane, nous sommes rapidement devenus « copains », les femmes avec les femmes et les hommes avec des soirées de grillades pantagruéliques. Il était le patriarche d’une trentaine de personnes, filles, gendres, petits enfants and son on….

    Un soir venant trainer ses bottes sous le auvent de ma caravane, je voyais bien qu’il n’était pas dans son assiette…à la vérité il ne se trouvait pas souvent dans son assiette mais fréquemment dans celles des autres !

    « Révérend...il faut que je parle d’homme à homme »….Aie...Aie…aie ! Je n’aime pas du tout cette approche !

    Je reviendrais prochainement sur le surnom que je portais sur le voyage…Révérend…toute une histoire.

    A l’écart des gens des 2 familles présents en cette soirée, nous nous sommes attablés devant une bouteille de rosé…c’est que pour parler entre hommes, il faut du courage !

    « Révérend je suis ton copain ….j’ai besoin de ton idée, je vois bien que tu es allé à l’école… demain soir c’est l’anniversaire de ma fille Zouna et ses beaux parents viennent faire la grillade… je n’ai pas de lovés…alors j’ai une idée.. » ….Aie...Aie…aie  je n’aime pas du tout quand il a des idées !

    Ce gars là était plein d’humour. Un soir nous avions reçus une invitation de la part de la Gendarmerie locale à passer un moment agréable dans leurs locaux…histoire de faire connaissance .C’est ce que j’appel, non pas une soirée pyjamas, mais « mise en garde à vue » !

    Pour une sombre histoire de véhicule ne lui appartenant pas (non changement de carte grise) et frappe de numéros de séries ne correspondant pas à ceux portés sur la carte grise, nous nous sommes retrouvés dans les locaux de cette brigade.

    Après dissipation du malentendu (il lui sera accordé 3 mois de suspension de permis, 650 euros d’amende et un sursis de 1 mois de vacances gratuites dans une maison de la République) Moïse a démarché l’adjudant de la brigade pour repeindre les lieux…. Avec devis en bonne et due forme !...quel culot !

    Il se présentait comme se prénommant Jean… « Ben oui mon révérend, j’entends partout que les gadgés m’appellent –Jean du voyage ! (véridique) ».

    Pour faire court, il fut décidé le lendemain soir, à la nuit tombée, d’aller « trouver 2 agneaux » qui finiront en méchouis pour régaler les invités.

    Dans un chemin creux en contrebas d’une petite colline, notre héros en compagnie de 2 de ses fils et de son gendre, avait arrêté son fourgon FORD, tous feux éteints.

    Le plan machiavélique établi par Moise se bornait à ouvrir les portes arrière du camion, placé entre les2 piquets de la grille d’entrée du champ en attendant qu’un troupeau de mouton dévale la pente, poussé par 2 autres larrons……quand je vous disais qu’il ne manquait pas d’humour !

    Il faisait nuit noire et sans savoir pourquoi ni comment je sentais arriver la catastrophe…je n’ai pas été déçu !

    Au sommet de la collinette 2 faisceaux de lampe torche provoquèrent la débande du troupeau. N’ayant pas la vision de la bévue, je comprenais vite qu’aux bruits du piétinement des animaux, le troupeau était important et que les bestiaux avaient engagés la cinquième surmultipliée !

    Dans la pénombre je distinguais une centaine d’animaux qui fonçait droit sur la porte de sortie du champ….j’ai pris mes jambes à mon cou et j’ai détalé à bord de mon véhicule stationné plus à l’écart.

    La suite de l’expédition de ces Pieds Nickelés ?

    Très simple...les animaux dévalant le champ sont entrés en force dans le véhicule, éclatant les portes latérales pour pouvoir ressortir du piège à cons (je parle de ceux qui avaient imaginé ledit piège), le contenu du véhicule a été entraîné par la horde : outillage, effets vestimentaires, barbecue etc….voltigèrent dans la nature …. Et le lendemain matin je ne vous raconte pas l’état de ce pauvre fourgon ….

    Pas de méchouis, mais des grillades de poulets (trouvés au super marché du coin) un fête a été célébrée quand même pendant laquelle l’escapade de nos « zéros » fut enjolivée et « arrangée » à la sauce du Voyage.

    Il va sans dire que cet épisode a connu une fin « politiquement correcte ». Pris de remords et conseillé par l’auteur de ce texte, « Jean du Voyage »  est allé faire amende honorable au prés de l’éleveur de mouton…..

    Happy et honorable fin…….parole de Révérend.

     

    « QUAND LE VIN EST TIRE............il y a de quoi fouetter un chat .... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 07:02

    Et voilà! Un Jean du voyage passe par là et après on accuse le loup d'avoir attaqué les moutons! smile

    Je ne savais pas que tu étais entré dans les ordres mon Révérend?

    Latcho divès Loup.

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 08:53

        Attention un loup peut en cacher un autre !

        je parlerais plus tôt d'entrer dans le désordre !

    2
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 11:47

    Salut LoupZen !!

    je suis mort  ...... happy  

    tiens... pour la route !

    Un Gitan et un Arabe entrent dans une boulangerie. Ni vu ni connu l'Arabe vole un Twix, le met dans sa poche et dit au Gitan : "T'as vu la classe? "
    Le Gitan répond "Je vais te montrer qu'il n'y a pas plus fort qu'un Gitan".
    La vendeuse arrive et le Gitan lui dit :
    "Donnez moi un Twix SVP et je vais vous faire un tour de magie".
    La vendeuse intriguée lui tend le Twix, le gitan le prend, le mange et regarde fixement la vendeuse dans les yeux.
    La vendeuse impatiente demande :
    "Alors il est où ton tour de magie? "
    le Gitan lui répond: "Regarde dans la poche de l'Arabe! "

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :