• Vae inimicis lupi ! (Malheur aux ennemis du loup).

     

    Canis Lupus  est le seul animal à avoir eu jadis une excellente réputation et avoir acquis par la suite une image détestable auprès des populations humaines, avant de connaître très récemment une relative réhabilitation.

    C’est ce phénomène étonnant que je vais tenter ici d’expliciter dans l’optique de montrer comment le loup fut diabolisé en Europe et comment il tend à retrouver aujourd’hui sa gloire passée.

    Les populations préhistoriques semblent avoir considéré le loup comme un chasseur concurrent mais pour lequel ils éprouvaient une grande admiration, à tel point qu’ils s’inspiraient de l’esprit communautaire de la meute dans leurs activités.

    C’est en meute que l’homme a appris la vie en société et non à l’usine. On s’est trompé en édifiant une éducation en combat contre les instincts.

    Les Grecs éprouvaient un immense respect pour le loup, qu’ils appelaient lycos.....non non pas le bellâtre d'antenne 1. ". el lobo..le vrai !"

    On retrouve  les  prénoms lupins comme Lycaon et Lycurgue, ou encore des lieux sacrés liés au loup comme le fameux Lycée d’Aristote.

    Le lieu était consacré à Zeus Lycaios, dieu lié à une « colline des loups » et qui recevait, cas unique, des loups et des ours en sacrifice, alors que d’habitude les dieux recevaient des animaux domestiques et des domestiques tout court !

    Plus généralement, le loup était lié au culte d’Apollon Lycaios, Apollon « lupin », mais surtout à celui du dieu de la guerre, Arès.

    La cité de Sparte fut ainsi fondée par le mythique Lycurgue, « tueur de loups » mais en réalité héros lycanthropique.

    Encore une fois les politiques de l'époque savaient ménager la chèvre et le choux, préférant vanter les mérites guerriers du Loup quand cela les arrangeait ou d'un plat gratiné de viande caprine aux brocolis.

    Le LOUP était donc respecté pour son intelligence mais aussi mis en relation avec l’orage et la guerre. Cela explique pourquoi les Romains mettaient en relation cet animal avec leur dieu Mars, père des Romains.

    Symbole du dieu gaulois du ciel, de l’orage et de la guerre : Taranis.

    Dieu germanique Wotan, Odhinn pour les Scandinaves,  toujours accompagné de deux loups. Beaucoup de guerriers portaient des peaux de loup, ce qui était aussi le cas des soldats romains portant les aigles de la République.

    Chez les Turcs, le loup était également fort en honneur ; il était même le symbole du dieu turc du ciel, Tanri, surnommé le « loup gris » et protégeait le peuple contre ses ennemis.

    Aujourd’hui encore, le parti nationaliste turc, le MHP, garde comme symbole le loup gris de leurs ancêtres païens .

    Lors de la christianisation de l’Europe il jouit d' une image fort négative, celle tout simplement des peuples sémitiques pour lesquels le loup symbolisait les rapines et la luxure, ce qui s’explique tout simplement par l’origine orientale de la nouvelle religion.

    A partir de là, bien que certains aspects du loup protecteur subsistèrent par exemple dans le culte de Saint Loup ou encore chez Saint-François d’Assise, le loup devint l’incarnation du Diable et fut chassé et tué sans pitié. Combien de morts innocents en ton nom ?

    Des mythes anti-lupins comme celui de la Bête du Gévaudan, hantèrent l’inconscient collectif. Alors qu’il est prouvé que le loup, même en situation de disette, n’attaque pas l’homme, ni même les enfants, la peur du loup fut inventé et des récits comme le Petit Chaperon Rouge véhiculèrent cette image

    Je me suis toujours insurgé contre cette publicité débile qui continue de polluer nos esprits déjà bien embrumés où l'on nous montre 3 petits cochons gorgés de lait, boxer un loup-crétin ou loup-homme.

    Les produits laitiers sont nos amis pour la vie et le Loup notre ennemi pour l’éternité.

    Avec du recul, les scientifiques démontrent preuves à l'appui que le lait n'est pas toujours bon pour l'homme. Dans certains cas il est même nocif.

    Sus à la mamelle honteuse qui enrichit grassement les lobbies (et non los Lobos)  de la filière du lait. Voila l'exemple parfait de l'intoxication des méninges du vulgum pecus

    Dans ma famille plusieurs cas se sont révélés et grâce à nos connaissances dans le milieu des médecines douces nous avons échappé à des pathologies dans le lesquelles la consommation de lait était responsable.

    Le lait "poison et ses dérivés " une fois ôté de l'alimentation, petit à petit les manifestations ont disparu.

    Donc méfiance à tous ces messages issus de lobbies qui voudraient à nous faire croire que sans lait toute vie est vouée à l’échec.

    Voilà en substance ce que veut dire ce message. Bien ancré dans l'imaginaire des enfants, cette vision perpétue la peur du loup et les conséquences seront désastreuses et voulues.

      « le Loup mourra en sa peau » ou le méchant sera toujours le méchant !

     Horace en perdrait son latin tant cette réputation de bête dangereuse est bien installée dans nos mémoires. L'homme tient beaucoup à cette place d'honneur : être le premier et seul et unique PREDATEUR … pas de place pour un autre !!

    Il faut bien se garder de tomber dans un angélisme enfantin, trop présent sur de nombreux sites et blogs dédiés aux Loups de tous poils, éloignant le lecteur de la réalité.

    Le Loup est un prédateur utile, rendons lui son espace vital et il pourra continuer à jouer son rôle.


    Le vingtième siècle fut beaucoup plus contrasté. La fascination d’Hitler pour le loup, qui semble avoir été son animal symbolique (voir en sens l’ouvrage de Bernard Marillier chez Pardès, intitulé « Le loup ») aurait pu être désastreuse pour cet animal.

    Mais la peur du loup n’est pas complètement morte. Le retour du loup en France, dans le Mercantour, a rendu fou les bergers qui perdent en vérité très peu de bêtes de son fait, puisque la plupart des moutons tués l’ont été par des chiens redevenus sauvages et aucunement par des loups.

    Mais il est probable que l’image ancestrale du loup, éminemment bénéfique, va reprendre sa place à moins qu'une gorgone revancharde ministre pro-vert ( il faut savoir être opportuniste et même sous la république rester Royale ) décide par appétit électoraliste de damer le pion à notre prédateur Poulidor....qui restera et j'en suis fort aise, prédateur en second ( alors que l'Homme restera le roi....)

    Le loup, animal noble par excellence, représente le goût européen pour la liberté et pour les grands espaces. Et de ce fait il est éternel.

     

     

     

    « PARADOXE DE NOTRE TEMPSAVEC DES CHAINES, VOILA CE QUI NOUS ATTEND »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 15:08

    Bonjour,

    J'ai lu avec un grand intérêt votre billet, cet animal fascinant regagne peu à peu l'estime des humains et ce n'est que justice! J'ai vu il y a quelques années, un documentaire-film sur les loups, et dès lors mon regard sur cet animal a changé ayant été conditionné comme tout le monde à la peur "du grand méchant loup"!

    Merci pour cet article très intéressant! je vous souhaite une excellente journée, au plaisir de vous lire à nouveau

      • Samedi 19 Décembre 2015 à 06:55

        Merci de ce partage et pour l'intelligence des mots.

        J'ai été captivé par votre blog..à se revoir donc, les épices font partie de ma vie.

    2
    Samedi 19 Décembre 2015 à 11:05

    Le loup est un animal fascinant. Il est magnifique. L'hommes a une mauvaise image de lui car c'est un des rares animaux capables d'être plus fort que lui. Alors l'homme a préféré le décimer, par peur d'y passer lui-même, ou bien ses moutons. Mais on oublie qu'il y a beaucoup plus d'accidents avec les chiens domestiques qu'avec les loup... Après tout, un chien reste un loup apprivoisé.

      • Dimanche 20 Décembre 2015 à 07:27

        Soyez la bien venue

        Attention le CANIS LUPUS est et reste un prédateur utile à l'environnement de la biosphère.

        Mais il est en concurrence avec l'homme qui tient à occuper la première place  de ce classement. et s'il devait y avoir une maxime à proscrire ce serait  : l’homme est un Loup pour l'homme "...trop vexant pour notre ami le LOUP.

    3
    Vendredi 6 Janvier à 08:56

    Bonjour,

    moi j'aime les loups, de superbes animaux et vivant en meute toujours a se proteger

     

    l'homme est un animal pour l'homme, ainsi je ne citerai aucun animal

    chacun y choisissant sa bete noire là ah ah ah

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :