• Salut l'Artiste

    ...MAIS QU'EST-CE QU'UN ARTISTE 
    Emprunté au moment de la Renaissance, à l’italien Artigiano à la fin du XVIIe siècle, le mot artiste s’est appliqué à ceux qui utilisaient leur art pour le plaisir alors qu’artisan a été lié à l’esprit commercial avec une part de responsabilité dans la réussite de son implication.


    Pourtant, le sens profond est le même, les gestes sont exécutés dans les règles de ce noble art, mais la destination de cet art de communiquer aurait pu être différent, histoire d'attribuer plus de panache à l'Artiste qui aurait "offert" le meilleur de son génie, mais sans contrepartie sonnante et trébuchante.


    L’art est une manière particulière de s’exprimer propre à l’homme. C’est à travers des créations esthétiques comme des tableaux ou de la musique que les artistes transmettent leurs pensées, leurs visions, leurs sentiments.


    Notez bien que l'ARTISTE du monde moderne ne jouit plus de cette aura qui naguère le colla au "plafond de la chapelle sixteen " on pourrait se poser la question façon Birkin "mais ou sont passées tes années folles. "
    Il devenait un génie pour plaire à un Dieu, à un Roi ou à toute autre divinité du monde politique de l'époque, pour être accueilli comme un héros.  Il amenait au retour de longs voyages de nouvelles "façons" de bâtir, de peindre ,de se comporter.


    L'Artisan quant à lui est taxé de mercantilisme. Il fait payer son savoir-faire. Il est victime de la réputation des moyens qui sont employés pour le récompenser de son labeur : l'argent, qu'il soit sale ou bon serviteur ou mauvais maître. Bien que les sources de son savoir faire soient identiques parfois à celles de l'Artiste.
    .
    On distingue parmi les courants mercantilistes : le bullionisme (ou « mercantilisme espagnol ») qui préconise l'accumulation de métaux précieux ; le colbertisme (ou « mercantilisme français ») qui est tourné pour sa part vers l'industrialisation ; et le commercialisme (ou « mercantilisme britannique ») qui voit dans le commerce extérieur la source de la richesse d'un pays. 


    Il est un personnage incontournable qui a fait et qui continue de faire la réputation de le FRANCE :
    un ARTISTE – ARTISAN.

    C'est un savant compromis entre un savoir faire ancestral et un Savoir être moderne.

    Depuis l'aube de l'humanité, le vin et l'art enlacés font route commune, souvent très proches, parfois confondus, compagnons inséparables des agapes et témoins de grands événements. 
    Le Vigneron est sans doute l’un des plus beaux métiers comme l’un des plus ingrats. 
    À la fois Artiste - Créateur et Vendeur de vin, le Vigneron doit savoir rester en équilibre sur le fil tendu de la rentabilité et de la notoriété. 

    Ne le soupçonnez pas de licher en douce ses réserves, il saura au fil des siècles tenir son équilibre;



     « BOIRE DU VIN, C'EST BOIRE DU GÉNIE ... ».


    Il semblerait que cette "poudre forte " (c'est ainsi que le jus de raisin fermenté est renommé par certains acteurs de courants de pensées ) donne de l'audace, toujours de l'audace et encore de l'audace aux rimailleurs.
    Dans l'antiquité, c'est-à-dire hier, le vin accompagnait les créations des Dieux.... Nostalgie chantée par BRASSENS :le vin donnait un lustre au pire des minus et le moindre pochard avait tout de Bacchus 


    Mais c'était sans compter sur les diktats de sobres élus qui préfèrent en ce siècle, le coca-cola et les oreilles de Mickey, les Wiskeys et les oreilles de feuilles de chou (Gainsbourg), les fumettes funestes de nos gauchos d'esthètes et les pilules anti -dépression qui font pour leurs inventeurs un "qui veut gagner des millions."

    Le responsable de cette déchéance ne serait autre que le professeur Nimbus et sa clique, qui « des années 1930, le professeur Nimbus représente ici la Science, la logique cartésienne et... la pensée athée.. 
    "Mais se frappant le crâne en criant, j'ai trouvé, .... S’est mise à frapper les cieux d’alignement Chasser les dieux du firmament. » 
    Le rapport au temps est une des réflexions majeures dans l’histoire philosophique. Est-on conscient du temps qui passe ? Existe-t-il différents temps ? Sommes nous dépendant de la notion de temps ?  

    Le temps est son ami et son pire ennemi.
    Le travail du vignoble est une activité économique totalement dépendante d’un facteur externe : le temps… Chronologiquement parlant ou sous la pluie en chantant.
    Quand l'artisan lambda intervient dans la création d'un produit quel qu'il soit il est quelque part maître de tous les composants. Ses acquis professionnels sont présents pour mener à bien sa mission.

    Un vigneron, vous dira que la modestie face à la nature est, finalement, la clé de tout. Ce lien si étroit, parfois si frustrant avec la nature, du cépage à la vinification, n’est qu’une infime parcelle de vie dans la construction d’un vignoble.
    Rien n'est jamais acquis dans sa lourde tâche de faire d'un jus de fruit un nectar assumé.
    Revenons à nos moutons, comme le dirait le baron Rothschild. (mouton Cadet pour les aficionados des bonnes bouteilles à boire)

    En est-il de même chez le vigneron et chez le peintre ? Les deux notions sont liées parce que plus un vin peut vieillir, plus il exige de temps pour atteindre son apogée et l'Artiste présentant ses œuvres, porte en lui ce témoignage de « l'héritage de ses ancêtres » donc du temps passé...

    L'Artiste et l'Artisan s'ils ne sont pas rangés sur la même étagère sont des compères et sont présents sur bien des foires.
    Il ne s'agit pas d'en faire des larrons en foire, mais des manipulateurs de génie en alchimie.
    J'associe cette comparaison au "salé sucré " que pensent nous faire découvrir certains chefs. Ils portent l'étoile du shérif, se réfugiant derrière cet insigne de la Haute Autorité du c'est moi qui te dis quoi manger " flinguent avec la précision des "tireurs des litres " les papilles de nos palais "becs en zinc".
    Le vin pour faire du commerce, c'est la même chose. Il faut le laisser aux nouveaux consommateurs "nouveaux comme le Beaujolais" qui passe en 2 temps : une fois en te brûlant le tube digestif et une seconde en te brûlant les yeux quand tu lis le tarif.... Laissons les Kamikazes de l'empire du Soleil Levant donner leurs impressions : "ce wain il est nippon ni mauvais "

    Et le divin, a t il été cité en vain ?

    Il vous faudra patienter pour le savoir. En attendant si nous buvions une de ces bouteilles que je réserve uniquement à mes A mis ?







    « La lettre de LiseLe Loup »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Janvier à 10:01

    Bonjour,

    merci de ces infos des artistes ou des artisans.................et on enchaine par le vin et le vigneron

    HIC he

     

    je te souhaite un bon et beau weekend

    avec le soleil qui se montre entre les nuages qui passent et qui pour certains persistent

     

     

    sois le bon loup avec ceux qui sont biens et féroce pour les mauvaises gens

      • Dimanche 20 Janvier à 13:49

        Merci de ce bon conseil...Amitiés à toi.

    2
    Samedi 19 Janvier à 02:28

    Salut le Loup !!

    C'est vrai que cela fait un très long moment d'absence de mon coté…Pour faire court, disons que j'ai passé une  mauvaise année 2018..Que j'ai laissé tombé tout le monde...même moi happy

    Mais la vie continue mon Loup .. Je te souhaite donc une Bonne Année 2019 …...

      • Dimanche 20 Janvier à 13:48

        Salut PHIL, content d'avoir de tes nouvelles...il existe les MP si tu veux me raconter..yes

    3
    Dimanche 20 Janvier à 18:08

    Comme  il faut  bien vivre,  même l' artiste est quelque  part artisan,  même s' il bénéficie  de largesses d' amateurs  ou de sponsors !

    Je mettrais  la différence dans le rapport qu'  a  l' artiste avec  l' argent,  et  un homme comme Coluche, connu  pour sa générosité   est  pour  moi  un artiste !

     Passe  une bonne soirée

     Amitié

      • Mercredi 23 Janvier à 05:11

        l’artiste est l'artisan de notre bonheur quant nous somme sur la même longueur d'ondes et que ces réalisations touchent nos sens.yes

        Il est vrai que sponsors abusent de l'artiste quand ses œuvres servent à un quelconque dessein déguisé...(petites mains  africaines et asiatiques qui font de beaux vêtements , jolies jeunes filles ou garçons qui alimentent les magazines...  ) mais chut ! glasses des anges passent dans nos mémoires ils descendent du plafond de la chapelle 16 (en french in the text ).

        je verrai bien "a yellow jacket " habillé chez ARMANI ou GOUCHI (ou chiottes ) quelle classe ! face à un président qui aurait su rester simple...c'est chier non ?he

        Tes chroniques sont terribles et marquent les esprits..il fallait bien çà pour les réveillercool

         

    4
    Mardi 22 Janvier à 18:35

    Comment d'une réflexion sur l'Art en arrive-t-on à parler du bon vin de nos vignobles  ?  Mystère ! tout comme l'Art est mystérieux dans  la perception que, chacun , nous en avons.  L'art, les arts anciens sont devenus dans certaines de nos expositions des ...  "Installations"  ! et de s'extasier devant deux tabourets en équilibre, des boîtes de conserve empilées les unes sur les autres etc.  J'en passe et des plus étranges en me demandant si c'est de L'art ou du cochon ?

     

    Je sais, comme dit un humoriste (dont je ne me souviens plus du nom) : Ce n'est pas parce que l'on n'y comprend rien que ce n'est pas de l'art sarcastic

    Bonne soirée Loupzen.

     

     

      • Mercredi 23 Janvier à 05:20

        Ah que c'est bien dit..il n’empêche que l'artiste est parfois un besogneux ..un véritable artisan .yes

        Comment peut on dire " ce tableau est beau " en fonction de quels critères ? mais dire "ce tableau me plait"..il est de même pour les individus dont nous faisons la rencontre...au travers de nos parutions entre autre....... cette  " LEONE twenty three "  me plait ...subjectif non ?sarcastic

        Quant aux vin (s) c'st le coté alchimie qui me plait....un miracle de la  nature qui semble avoir réussi au mec qui empile ses tabourets dans n'importe quel sens.....oops hic  !

         

      • Mercredi 23 Janvier à 19:33

        Objectivement ... c'est subjectif ou le contraire wink2

        J'aime bien l'image du mec bourré clown qui empile les tabourets  !

    5
    Mercredi 23 Janvier à 07:28

    C'est assez compliqué, mais bien expliqué malgré tout. 

      • Jeudi 24 Janvier à 07:03

        Il est vrai...je le confesse et devrais-je y perdre mon latin et votre présence par un beau matin,sarcastic je vais m'employais à être plus compréhensible , c’est promis.cool

    6
    Vendredi 25 Janvier à 11:18

    Bonjour,

    petit passage pour souhaiter un bon et beau weekend

    entre pluie et neige qui nous offrent bien des grises journées en ce moment,

    mais l'hiver est là encore donc on fait avec

     

    on gardera le soleil au coeur s'il ne se pointe pas là

    7
    Vendredi 25 Janvier à 20:35

    babeth01 ......l'artiste fait des fautes d'orthographe : "je vais m'employer " mille excuses.

    8
    Dimanche 27 Janvier à 13:48

    Bonjour l'artiste

    Nous sommes tous les artisans quand il s'agit d'art, et du vrai bien sur

    bon dimanche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :