• Réponses musicales à.......

     

     

    Certaines musiques me sont douces car elles sont porteuses de violences et exaltent mon âme.

    Les violons tziganes me transportent sur un autre continent. Hier encore, je ne les vivais que dans ma solitude.

    Il m'était facile de me réfugier calé en pleine nature, en regardant la mort d'un feu de camp ou dans un recoin d'une salle de spectacle en pleine crise de jalousie, car d'avoir vu jeter en pâtures, les sanglots de ces violons à un public de bobos bohème me donnait des envies de razzias et de violences.

         J'avais ces mêmes sentiments lorsque je me retrouvais dans l’arrière salle d'un bar qui sentait bon la détresse humaine, les effluves de bières et de pisse, mêlées au senteurs de l'herbe qui rend heureux pour un instant seulement, ces paumés avaient consommé la musique de mon âme se servant des notes de musique pour se payer un voyage vers un bonheur furtif auquel ils n'avaient pas droit.

        Je m'évade sur ses airs de czardas et de fanfares des Balkans, j'entends mes frères les Loups hurler et se moquer des peurs que leurs rires provoquent, j'ai besoin du souffle des vents de l'Est qui m'apporte des nouvelles des familles retenues prisonnières par les frontières des hommes, toutes ces musiques sont des appels à la Liberté.


       A Les mélodies du flamenco se sont enrichies des influences musicales arabes et juives.

         Les Gitans, une fois arrivés sur le territoire andalou, se sont emparés du flamenco et ont contribué à lui donner sa forme définitive.

    A mes yeux, ces musiques sont des plaintes sans cesse exprimées sur la condition « humaine » de l'Homme. la dureté du quotidien, souffrance, l'amour et la mort.

    Cette « Alma Gitana » transpose sur un autre plan les musicalités des instruments.

             Une guitare flamenca aux accords rageurs plaqués par un Andalou des barrios de Cadix ne me fera jamais autant voyager que les 2 guitares, même interprété par un arménien de renom :

    Deux tziganes sans répit
    Grattent leur guitare
    Ranimant du fond des nuits
    Toute ma mémoire
    Sans savoir que roule en moi
    Un flot de détresse
    Font renaître sous leurs doigts
    Ma folle jeunesse

     

    Un monde nouveau, dans l'univers de la musique,  est en marche et vient à vous.

           J'ai vécu les péripéties des Gitans d'Arles qui font le bonheur d'un «Patrick- de la Télé » dégoulinant de mièvreries. Ces « fils du vent » sont conduits par un « chico »(Petit garçon en Calo ) d'origine Maroco-Algériene, plein de bon sens «prés de chez vous».

          Ce fils des cités est venu déboucher les oreilles des bonnes gens d'ici et d'ailleurs pour qu'ils comprennent que la musique est universelle, nous rappelant qu'il n' y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas comprendre .

    Ces musiciens dont les chansons chargées d'espoirs font d'un élagueur d'arbres The Voice de l'année 2014 Kendji Girac, sont à vos yeux plus que des voleurs de poules.

    Ils sont des voleurs d’Âmes et des vendeurs de tourments.

     

    Fermez bien vos portes lorsque vous ouvrirez vos oreilles.....dehors les Romanos.

     

     

     

     

    « La quadrature du cercle..on l'a dans le baba !Arbre à palabres »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Août à 08:10

    Au risque de te décevoir, je n'aime pas la musique porteuse de violence et des malheurs de l'humanité. J'aime la musique calme aux sons mélodieux, celle qui fait planer et rêver.

    Les messages sur la condition humaine on en a assez aux infos et sur le net. On sait que l'humain est foncièrement con et qu'il fonce tête baissée dans le mur. Donc ce que je recherche dans la musique c'est de voler un peu au-dessus de toute cette misère ridicule que l'homme s'est infligée tout seul...

    Bonne journée, amicalement

      • Lundi 13 Août à 14:56

        Pourquoi serais-je déçu par l'expression d'un esprit libre.....

        Je n'aime pas les musiques militaires (La mauvaise réputation de BRASSENS)...ni le flamenco pleurnichard !

        J'aime le violon tzigane , le parrain d'un de  mes enfants était un virtuose, la musicalité de cet instrument me met sur orbite  et "m'aspire " des années hors du temps.....

        Quant au reste...libre à toi de penser avec ce que tu as dans le coeur et dans la tête. 

    2
    Mardi 14 Août à 15:18

    ...Tout d'abord ..A qui........???....Je voudrai bien le savoir moi..Pour parler musique,la musique Tsigane ne m'a pas vraiment attirée.J'aime le violon qui m'émeut et me transporte loin.Je trouve,personnellement que cette musique est un peu trop dure.Saccadée.....Et c'est une impression un peu plaintive.......En fait je ne la connais guère que par les bribes que j'ai pu entendre de ci de là.Je demande donc à entendre plus en avant.Il y a surement des morceaux moins tranchants que d'autres.J'aime bien les musiques romantiques......De celles qui vous font mouiller le coin de l’œil.......Et oui.Un peu désuet le Francisco.......

    Un exemple.................En espérant que le lien marche.......he

    https://www.youtube.com/watch?v=253aGgk7NSE

    Ou alors.................................................................

    https://www.youtube.com/watch?v=Rjzf_cWzlp8

      • Mercredi 15 Août à 07:09

        pour info les liens "marchent"yes.......désuet le Francisco ?.....à chaque état d’âme correspond une musique...certaines transportent vos "madeleines de Proust" parfumées à l'anti-mites et au "Mont Saint Michel" ..souvenirs des jeunes filles rencontrées....d'autres seront plus "Lavande" et "Fleurs Bleues"...à moins que cela ne soit "Fleurs Bleus à l’Âme "......le violon Tzigane (oups j'ai failli écrire le violon Lagane.....mais où avais-je l'archer ?) m'extirpe de ce monde actuel et m'emporte vers des mondes connus........nous nous retrouvons gens d'un autre monde.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :