• Réflexions sur le partir

    A vos marques..prêts ? Partez.....

    Quelques réflexions sur le partir.....

    Jacques BREL, qui n' a cessé d'être en partance durant toute sa vie a partagé lors d'un interview, l'opinion qu'il avait sur le désir de changer de vie ou de partir à 'l'aventure :

    « n'importe qui a le pouvoir de conquérir Singapour, mais combien seront ils à oser quitter leur village? ».

    Et c'est bien là que réside l'exploit, tout quitter, tout laisser pour partir à l’aventure. Qui de vous en a rêvé et qui de nous l'a fait ?

    Un ancien conquérant a fait brûler ses bateaux pour être certain de ne plus pouvoir faire marche arrière.

    Que de feux de joie et d'allégresse en perspective vont accompagner mes aurores faisant de l'ombre à un soleil levant.

     

     

    Lettre à LAURE d' alors

     

    Alors LAURE qu'en est-il de notre alors ?

    Alors adverbe du temps qui passe et qui ne se rattrape guère car le temps dépassé ne se rattrape plus.

    Il fut un temps d'alors ou vous osiez nous demander d'oser.....certains d'entre nous avons osé croire qu'il fallait tenter pour réussir.....ou du moins espérer.

    Mais l'espoir est l'apanage de ceux et celles qui ne croient pas et qui se réfugient dans les profondeurs d'une croyance façon «  la française des jeux ».

    Les autres savent et n’espèrent pas, ils croient car ils l'ont fait.

    Un illustre homme de cinéma a fait de cette réplique cinglante, l'excuse majeure de toutes et celles et ceux qui cherchent les raisons de leur immobilisme.....je cite : « il n'y a que les cons qui osent tout....c'est à cela qu'on les reconnaît »....alors faut-il être intelligent pour ne pas dépasser ses peurs ?

    Un con qui marche ira toujours plus loin que 2 énarques assis qui le regardent partir »...je dis çà mais ces hommes politiques nous font bien ''marcher ''...et leur méthode marche bien, ils nous prennent vraiment pour des cons.

     

    Avons nous le choix entre la carotte et le bâton.....

    Partir! Il y avait dans ce seul mot partir un avenir plein de promesses......si c'est çà votre volonté alors vous trouverez toutes sortes de bonnes raisons pour aller rejoindre votre Nirvana.

    Votre cerveau fourmille et regorge d'astuces pour vous pardonnez d'avoir franchi ce pas.

    J'applique le test de la feuille blanche. Muni d'un crayon je partage en deux une page.

    En haut à gauche les POUR et leur cortège de bonnes raisons (en toute neutralité et impartialité )

    En face à droite les CONTRE....Cruel duel....au chant du coq matinal, les contres sont occis. Ils avaient toutes les qualités requises à être éliminés....R.I.P....dé-profundis !

    ….ou tout quitter, tout abandonner par force.

     

    Sommes nous les seuls responsables de ce départ ?…..je me le demande.... 

     

    « Enfin libre. Enfin libre, merci Dieu tout-puissant, je suis enfin libre. »pasteur Martin Luther.

    Devrait-il remercier son assassin  qui de par son geste criminel venait de lui offrir la notoriété ?

    Pour les croyants en un Dieu unique, présent et responsable de la naissance du monde, grand architecte de l'univers qui a décidé de votre place en vous offrant l'éternité, songez-vous sincèrement ce que représente votre passage sur cette terre au regard de votre éternité...

    Bush l’avait annoncé depuis longtemps : il partirait en guerre quand bien même devrait-il être tout seul. — (Pour un autre monde  Un autre chemin,)...le premier à convaincre puis à combattre ne serait-ce pas Nous ? Lui, on connait la suite, c'est de famille, l'odeur du pétrole et  des dollars lui montent à la tête....

     

    Dans le passé j'ai communiqué sur le sujet suivant :

    élever des statues à ceux et celles qui nous ont infligé la position du genou à terre.

    Je persiste dans cette croyance et j'applique cette façon de reconnaître envers les fâcheux, ceux qui m'ont donné raison de me relever et de continuer mon combat....car pour certains d'entre nous il faudra bien livrer bataille.

    Posez vous et réfléchissez aux raisons qui ont fait que vous ayez changé de situation, d’orientation lors d'un grand renouveau...qui vous a flanqué le coup de pied au cul qui vous fera général ?

     

    Gilbert BECAUD :
    Mon père n'avait pas tort. 
    Je vole aux étalages et je couche dehors, 
    Je saute dans un camion qui file vers le nord. 
    Ce coup de pied au cul m'a rapporté de l'or. 
    S'il vous plaît, un coup de pied au cul.

     

    Lors de vos départs vous devrez voyager léger. Laisser sur place vos souvenirs, vos amitiés et vos raisons d'espérer. Votre passé ne doit pas surcharger vos bagages déjà bien trop lourds d'émotions.

    Les remorques remplies à ras le bord ralentissent le voyageur. Tout ce qui vous relie à votre ancienne vie représente une attache au passé, c'est ce temps que vous voulez quitter...Pourquoi en trimballer des morceaux dans votre sac à dos...n'est-il pas assez lourd ? Ne vous encombrez pas.

     

    Qui que vous soyez, qu'importe d’où vous veniez, laissez vos souliers vous emmener.il y a de la place pour eux sur les routes de votre avenir......s'ils vous ont fait voyager dans un sens, ils seront capables de vous ramener vers votre passé.

     

    Felix LECLERC

    S'ils ont marché pour trouver l'débouché 
    S'ils ont traîné de village en village 
    Suis pas rendu plus loin qu'à mon lever 
    Mais devenu plus sage

     

    Nombreux sont ceux qui vous féliciterons d'avoir osé partir tout en vous agrippant par un membre pour vous retenir......les marchands d'épitaphes à la gloire d'un rêve perdu font fortune.....persistez, alors peut être qu'un jour vous narguerez un cul de plomb en lui disant :

     

    '' moi je l'ai fait ''



     J'étais ce que vous êtes, vous serez ce que je suis »n'oubliez jamais......


    « Encore y croire ?Dessine moi un mouton »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Décembre 2017 à 08:44

    Moi je me demande un truc..... à force de réfléchir et de te poser des questions sur le partir, tu vas finir par rester là ! lol

    Bonne journée 

      • Mardi 5 Décembre 2017 à 20:03

        Mon Ami, il y a longtemps que je passe et repasse devant des gens instruits, éduqués, réfléchis, formatés et imbus de "leur" vérité...mais qui restent assis.

        je vais t’offrir un scoop : j'ai atteins la soixantaine...je me "déplace" depuis l'age de 17 ans....j'essaye tout simplement et en toute honnêteté de donner des pistes à des raisons (bien enfouies) pour réaliser un dernier baroud, une première escapade, de réaliser un rêve, un  exploit, d'affirmer sa personnalité, de briser une routine.....enfin d'exister.

        Ce que j'ai réalisé d'autres peuvent le faire....par contre faire un safari en kart...reste un exploit...pour moi.

    2
    Mardi 5 Décembre 2017 à 11:31

    Bonjour Le loup, je te retrouve bien là! Que dire de plus à ton écrit que je partage  si bien. Il faut oser même si l'on doit revenir de là où on est parti, on n'en revient que plus riche pas toujours avec de l'argent en poche mais en expériences surtout.

    C'est comme un défi et il est aussi glorifiable qu'un saut à l'élastique ou un saut  en parachute, mieux encore car un saut ne dure que peu de temps mais partir loin ne se fait pas en quelques minutes et pour moi il n'en a que plus de mérite.

    Pourquoi partir si c'est pour revenir me disent souvent mes relations? Je leur réponds que c'est mon défi à moi tout lâcher pour tout reconstruire, j'y gagne en relations humaines et me permet de vérifier si je suis encore courageuse pour recommencer encore et encore. Un grand plaisir en tout cas que cela me procure, alors oui je ne regrette jamais de l'avoir fait. La terre est ronde donc on revient  toujours de là où on est parti....A méditer!

    Merci le Loup pour cet article.Quand on avance dans l'âge et que l'on se retourne vers  son passé, on peut être fier ou pas de ce que l'on a accompli. n'est pas  là le principal?

    Bonne journée et grosses bises à vous deux.

      • Mardi 5 Décembre 2017 à 20:11

        Oui Marie tu as fort bien résumé nos vies...des défis à réaliser mais à notre portée....j'en reviens à un défi qui a fait sourire mon entourage : la lecture de Jean d'Ormesson...j'étais tellement vexé par les doutes que j'ai écris à Mr D'ORMESSON..... j’ai sa réponse que je n'ai jamais décachetée et que j'ai brûlée !

        A bientôt de nous croiser sur nos routes respectives

    3
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 10:56

    Bonjour Loupzen

    Te voilà donc de retour.... pour mon plus grand plaisir à te lire

    Tu es encore bien jeunot par rapport à moi, et, comme moi, tu as encore des projets plein la tête !

    Je te souhaite un beau mercredi.

      • Mercredi 6 Décembre 2017 à 20:30

        Kaiser der sanften Kojoten....je te remercie pour tes mots....la tête bien remplie empêche le vent de souffler au travers des 2 oreilles....il faut avoir des projets et à tous les ages les réaliser...je te donne raison et nos vies en sont la preuve.

    4
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 11:18

    Loupzen, quel dommage que tu n'est pas  lu la réponse, maintenant il est trop tard.C 'est Un grand Monsieur qui nous a quitté. je l'aimais beaucoup.

    Qui sait si nos routes se croiseront? Elles se sont déjà croisées par les blogs, le visuel n'est pas nécessaire car que se dire de plus que l'on ne sait déjà? L'âme n'a pas besoin de miroir pour se voir ,elle sait tout déjà.

    Suivre les traces de son destin est la meilleure chose que l'on puisse  faire et ne jamais regretter, quoi qu'il se passe ou arrive car tout est fait pour avancer dans notre chemin même si parfois cela nous paraît irréaliste ou difficile à comprendre. le fait de l'accepter évite de trop se prendre la tête. un seul mot: Acceptation! et l'autre plus difficile à vivre La patience, hihihi.

    Bisous à vous deux.

    Oups, Suite: on ne nous envoie que les épreuves que nous pouvons supporter...

      • Mercredi 6 Décembre 2017 à 20:33

        Je partage en tous les points ton analyse.....merci Marie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :