• Quelques mots d'excuse pour l'absence.

    L'absence est un regard du passé porté sur l'avenir.

    A force de l'avoir toujours à nos cotés ce présent n’était plus car nous ne portions plus attention à sa présence.

    Nous vivions qu'en nous souvenant des heures passées, de courts instants de vie aux d'interminables moments qui n'en finissaient pas.

    Il nous fallait avoir de la patience en attendant que vienne l'avenir, le présent devenait éternité dans l'attente de ce futur qui n’arriverait peut être jamais.

    L'avenir comment y penser puisque seul le temps passé à contempler le présent nous paraissait possible, le reste du temps nous comptions sur ce passé pour nous faire oublier ce que le futur ne nous ferait jamais connaître.

    Oublier le présent, ne plus se souvenir du passé , ignorer le futur...quelle drôle de conception du temps....c'est sans doute un des moyens pour oublier de vivre, pour se faire oublier et pour ne pas avoir de passé.....ce passé composé des moments que nous aurions pu vivre avec d'autres et qui aurait fait partie de notre futur.

    -Si pour vous l'absence est singulière, pour moi elle est pluriel..... c'est un monde complexe qui la compose avec des personnages, des ambiances, des décors, des régions traversées...et en fin de parcours l'oubli quasi volontaire pour vivre autre chose.

    Cette notion de temps qui passe me fait songer à ce que vous avez connu dans vos vies en période d'examen...... j'ai peut être eu la chance d'y échapper : «le temps qui vous est imparti..est passé » en somme comme une programmation que vous aviez à vivre...

    Cette date limite de consommation est bien ancrée dans mon style de vie, sachant que toute chose a une fin, ce qui me donne un appétit de vie féroce..osant la comparaison de mes moments d’écriture à un banquet auquel vous êtes invités.

    Il est quand même des « instants » que je voudrais éternels, mes mains retiennent encore pour quelques temps le sable de ces présences....la présence à mes cotés de la femme qui a choisi de m’accorder ces quelques années et les 2 témoins de notre union....puis ma présence en ces lieux où j’apprends...que des mains se tendent sur mon passage.





    « D'où vient-il ....ce con ?1 et 2 et 3.... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Mai à 16:43

    Bonjour loupzen,

    Merci pour ce très beau texte qui analyse  bien l'absence au regard du temps qui passe.

    Les êtres les plus "présents" à eux-mêmes et aux autres laissent une empreinte indélébile qui fait que leur absence ne change rien à leur présence en nous.  Qu'il soient près ou loin de nous, ils sont là et on ne les oublie jamais.

    Tu fais  partie de ces êtres.

    Bon après-midi, loupzen smile.

    Mes amitiés,

    Sérénita

      • Vendredi 18 Mai à 20:36

        Evolution ou fuite en avant...je ne saurais le dire, je ne maîtrise en rien ce qui m’est arrivé....je ne suis pas nostalgique mais au moment de tourner une page....mélancolie sortez des rangs....on aimerait être présents lors des moments important de la vie..mais le futur nous enlève à ces instants merveilleux qui ont été des cadeaux au moment des rencontres.... ne pas avoir de regrets lors du départ...chacun sa route mais.... quand même ......

        Merci.

    2
    Mercredi 16 Mai à 17:56

    Ouais, y a des moments où on voudrait que le temps s'arrête, que plus rien ne change... mais cet enfoiré n'a pas de freins et se fiche pas mal de nos désirs !

    Ceci dit t'es tout excusé, on a chacun nos occupations et internet n'est pas la plus importante (quoique pour certains......)

    Bonne soirée

      • Vendredi 18 Mai à 20:38

        .....oui la vie et la route sont toutes les deux des mangeuses d'hommes.

    3
    Mercredi 16 Mai à 18:36

    " Oublier le présent, ne plus se souvenir du passé , ignorer le futur " .......Très joli formule....Conclusion....Nous faisons de la " lévitation à l'intérieur du temps"...happy ..Ben alors...Que passa ? Beaucoup de mélancolie dans ce texte.....yes

    4
    Jeudi 17 Mai à 10:40

    Bonjour

    le temps court et ne s'arrete jamais,

    nous on tente d'aller son chemin avec les absences, les manques et la disparition de bien des gens, des choses qu'on laisse derrière soi sans se retourner

      • Vendredi 18 Mai à 20:41

        Les absents font partie de nos aventures.....pour moi ce sont des départs volontairement assurés...avec tout ce que cela comporte.

    5
    Jeudi 17 Mai à 14:00

    Le passé est composé,  le présent est imparfait,  quant à l'avenir, c'est un futur au conditionnel  !  Et dire que nous sommes obligés de conjuguer tous ces temps, en respectant les règles et les concordances, ce n'est pas simple ...  sarcastic

    Un petit texte sur le temps de Paul Géraldy  (Toi et Moi, suivi de Vous et Moi) :

    "Le temps"

    "Tu nous coules des doigts. Nous te semons des yeux.

    Mais tu nous fais un cocon tiède, ô temps soyeux,

    avec nos souvenirs filés, tandis que preste,

    s'échappant de nos voix, se glissant sous nos gestes,

    poli, nacré, vivant, lumineux et subtil, 

    le présent fuit comme une perle au bout du fil."

     

    Profitons des jours  ... et des nuits qui viennent et bonne fin de semaine.

     

      • Vendredi 18 Mai à 20:48

        Joliment bien conjugué !

        le présent fuit comme une perle au bout du fil."....c'est un véritable bijou que nous offre la vie : le temps présent est tellement riche en émotions, en en découvertes qu'il faut le surveiller et le mettre à l'abri des "voleurs de temps, casse pieds, emmerdeurs, pique assiettes, malotrus, fâcheux etc..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :