• Piqûre de rappel...

    Bonjour à toutes et à tous,

    Oublier pour ne pas avoir à le faire.......

    Facile, pourtant nous l'avons tous appris à le faire.....

    Cette main tendue vers un inconnu, ce sourire qui a fait que.....

    Ce geste qui vous a permis de devenir un grand aux yeux de ......

    Ce commentaire "poli  " pour ne pas blesser un auteur mal compris.... 

    Et Vous ? et Moi ?.......J'ai comme l'impression que vous n'avez pas fini de m'entendre hurler ....

     

    Nous sommes allés sur la lune et en sommes revenus mais avons des difficultés à traverser la rue pour rencontrer un nouveau voisin. 

    Nous avons conquis l'espace sidéral mais pas notre espace intérieur.

    Nous avons fait de grandes choses mais pas les meilleures choses.

    Nous purifions l'air mais polluons les âmes.

    Nous avons conquis l'atome mais pas vaincu nos préjugés.

    Nous écrivons plus mais apprenons moins.

    Nous planifions plus mais nous accomplissons moins.

    Nous avons appris à nous précipiter mais pas à attendre.

    Nous construisons plus d'ordinateurs pour obtenir plus d'informations pour produire plus de documents que jamais mais nous communiquons de moins en moins.

    Nous sommes dans le temps de la nourriture rapide mais des digestions lentes,

    Des êtres humains de grande taille mais de petit caractère,

    Des trop larges profits et des relations peu profondes.

    Nous jouissons de deux revenus mais divorçons,

    Nos maisons sont luxueuses mais nos foyers détruits.

    De nos jours, nous faisons des voyages éclairs et des couches-culottes jetables.  Nous appliquons une morale sur mesure et nous engageons des flirts sans lendemain.

    C'est l'époque des personnes obèses et des comprimés à tout faire qui vous remontent le moral, vous apaisent et vous tuent.

    C'est une époque où seule l'apparence compte au détriment du contenu.

    A notre époque, on peut choisir de partager ce texte ou de le supprimer.

    Souviens-toi, passe du temps avec tes proches, ils ne seront pas là éternellement. 

    N'oublie pas de dire un mot gentil à quiconque te regarde avec admiration.

    Bientôt cet enfant pour qui tu es un héros sera devenu grand et vivra sa propre vie. 

    N'oublie pas de serrer dans tes bras les personnes que tu aimes parce que c'est le seul trésor qui vienne du cœur et qui ne coûte rien. 

    N'oublie pas de dire je t'aime à ton partenaire et aux personnes qui comptent pour toi, mais surtout, dis-le avec sincérité. 

    On peut guérir n'importe quelle blessure en serrant quelqu'un contre soi, pourvu qu'on le fasse avec tendresse. 

    Souviens-toi de profiter du temps que tu as avec la personne que tu aimes parce qu'un jour cette personne ne sera plus là. 

     

    « Erreur de castingSI JE SUIS ELU »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jo
    Lundi 17 Octobre 2016 à 11:25

    Je ne peux que approuver à 100%.

      • Lundi 17 Octobre 2016 à 12:49

        Le temps qui vient, le temps qui passe, le tien, le mien celui qu'on veut notre.....

        Merci de ce partage.

    2
    Lundi 17 Octobre 2016 à 16:05

    Bien pensé, bien pesé bien écrit et félicitations bien méritées !!!

    Grande sagesse qui percute !!!pourquoi avons nous autant besoin de piqûres de rappel ??? c'est si évident, !!!  et si vite mise de côté, entreposé dans un coin de notre cœur ou de notre esprit, pour se rappeler à nous quand il est trop tard !!!

    Merci  Loup !!! continue à hurler,   encore et encore !!!

    Bises

      • Mardi 18 Octobre 2016 à 04:55

        Wahouuuuu ( en langage Lupin....non pas cri de douleur because la piqûre je crains !...mais  cri de joie pour tes commentaires !!)

    3
    Mardi 18 Octobre 2016 à 09:39

    Excellent, bien observé et bien dit... mais l'humanité n'est pas près de s'assagir malheureusement !

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :