• OBJET LITTÉRAIRE NON IDENTIFIE


    Ça dépèce, ça coupe, ça tranche, ça cuit, ça mijote, ça rôtit à toutes les pages avec humour, pétillance et charme : bienvenue dans cet OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) qui ne se contente point d'énoncer des recettes mais ajoute une bonne dose d'histoire et d'anecdotes sur les gens du voyage. Une lecture joviale et saine, à mettre en toutes les mains.

     

    OBJET LITTÉRAIRE NON IDENTIFIE

     

    http://www.gaulois-nomade.com/loup-zen.html/

     

    O.L.N.I : Objet Littéraire Non Identifié

    Quelle jolie formule pleine de délicatesse laissant planer le doute sur les possibilités de s’exprimer littérairement parlant d’un individu.

    Mais en quoi encore faudrait-il être qualifié pour oser mettre par écrit ce que d’autres pensent de çà ?

    Concernant le sujet publié je ne serais que le complément d’objet bien indirect de ce succès, préférant laisser la première marche du podium aux véritables héros de ce recueil, c'est-à-dire  les petites mains et gatte sauce intemporelles et ceux qui ont pris le risque de me publier.

    Me voila gratifié de ce titre d’objet .Flatté je le suis à coup sûr, rangé dans la catégorie des utiles mais… objet inanimé as-tu une âme ?

    Je suis un objet certes, moi qui pensais que seule la femme pouvait être un objet de désir pour ne pas le citer, entre les mains de mâles concupiscents aux pensées perverses. Je resterai  l’objet d’un certain désir élaboré mentalement dans un premier temps suite à la présentation de mon ouvrage…Ce sentiment de possession se différencie donc du souhait, du rêve, du fantasme, de l’attente ou du projet, qui par ailleurs peuvent en résulter. Enfin, le désir n’est pas nécessairement sexuel ou amoureux et peut être aussi effrayant, violent  et pourquoi pas savoureux ? il serait bien associé à la saveur pour un recueil de recettes de cuisine.

    Dans cette appellation le flou même artistique (excusez-moi du peu) me va bien. En effet la couleur passe muraille me donne la possibilité de rester discret et de ne pas occuper le devant d’une scène  quelconque faisant mienne la formule « pour vivre heureux vivons caché » ou presque.

    C’est un comble pour un auteur de livres de ne pas souhaiter être reconnu….allez comprendre.

    Est-ce par modestie, par peur ou par humilité que je souhaite rester anonyme, à cette époque de ma vie aucun signe extérieur de faiblesse  ne vient étayer cette théorie.

    Très flatteur à mon encontre, l’éditeur et femme de talent de surcroit, ne cache pas son plaisir à manipuler un objet non identifié et répertorié à la rubrique : objet perdu sans copier-coller.

    Ce dernier rangé dans la catégorie des Inconnus posséderait humour, pétillance et charme capable d’être utile entre toutes les mains.

    Me voilà rassuré ; je ne resterai pas seul abandonné au fond d’une remise comme une vieille pelle-bêche de jardinier, je sais que dores et déjà que l’inventeur qui se servira de moi en retirera du plaisir. Je subodore la vanne funeste à nos futurs échanges.

    D’ordinaire sur le manche de mes objets usuels ou inconnus se trouve inscrit la marque « LE BORGNE »…c’est la pure vérité. Désormais sur celui des écrivains de cette maison d’édition sera gravé le terme « PAS MANCHOT ».

    Si on dit qu’au royaume des aveugles les borgnes sont roi, au royaume des auteurs originaux  les  inclassables sont les bienvenus à la cour de Dame Flore Geffroy-Kearley,  Directrice et fondatrice de l’Ordre Souverain des Gaulois Nomades.

     

    A la grâce du dieu des lecteurs, qu’il les protège de ne pas attraper le virus de la lecture.

    « ET MAINTENANT ...QUE VAIS-JE FAIRE ...22 V'LA LES FLICS »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Décembre 2015 à 08:06

    Lorsque l'on écrit et que l'on veut être édité c'est que l'on cherche la félicité car des l'instant ou l'on commence à partager s'installe alors une certaine notoriété

    Belle journée

    Amicalement

    Claude

      • Mardi 15 Décembre 2015 à 11:48

        La seule présence de ce mot "notoriété" me fait hurler...non Claude je ne cherche pas à être reconnu et je suis un égoïste car j'écris en prime abord pour moi.

        Dans mes cartons existe un livre en devenir que j'ai nommé : " tout ce que ne n'ai pu dire, je l'ai écrit".....aurais-je la volonté de le publier et qui voudra prendre ce risque.

        Merci pour tes partages très instructifs pour un gars comme moi.

         

    2
    Mardi 15 Décembre 2015 à 17:15

    Salut LoupZen !!

    Tu es du genre non répertorié,plutôt décalé et loufoque  non ?

      • Mardi 15 Décembre 2015 à 20:08

        Mon  Ami,

        Les étiquettes, les autres t'en collent "en douce" dans le dos sans que tu t'en aperçoive!

        N'oublie surtout pas "qu'un loup peut en cacher un autre"... et comme la Liberté guide toujours mes pas...fais ton choix

         

    3
    Delattrons
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 08:55

    Pas d'accord ! 

    Je proposerai plutôt : E.T.P.I. : Esprit terrien parfaitement identifié.

    Le parcours réussit d'un homme sain, qui s'inscrit dans le désir ardent de rester libre.

    Envers et contre tous les boni-menteurs qui insultent le citoyen,

    rapetissé par des individus aussi vaniteux que trop payés !  

    4
    Mardi 16 Février 2016 à 04:34

    Ouf... visé en plein cœur...coup de grâce ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :