• Nuit bleue érotique


    Étant d'une autre génération, je viens de faire la découverte suprême d'une  forme d’érotisme.

    Peu ou pas habitué à certaines pratiques que je découvre sur la toile, je viens de vivre un éblouissant moment de saveurs d'ordre privé.

    Mais peu avare sur ce qui fait me trémousser dans ma vie actuelle, le vieux Loup que je suis ne peut passer sous silence cette première expérience placée sous le signe de mon vieux copain Eros.

    La femme, difficile vu son âge de dépister chez elle des signes avant coureur de ménopause, était une blonde typée.

    Les cheveux courts façon « garce on » couronnaient  une jolie petite frimousse autoritaire.

    Les mâchoires anguleuses trahissaient chez cette personne, un caractère volontaire et seul un geste lent de va et vient témoignait d'un gout immodéré pour le « menthol Hollywood-parklet » beaucoup moins onéreux que le « Chanel N° 5 » démontrant qu’elle avait des goûts simples.

     

    Un discret trait de kohl soulignait des ouvertures noisettes sur un mental façon « circulez y 'a rien à voir ».

    Un assez discret grain de beauté stoppait l'ascenseur de vos yeux juste au niveau de ses lèvres. On aurait dit un point de rendez-vous pour dragueurs en cavale.

    Était-ce un elfe ? Deux petites oreilles pointues, jouaient sagement leur rôle en retenant parfois des mèches vagabondes.

    De son attitude, solidement campée sur ses jambes écartées, les mains  sur les hanches, enserrant fermement un ceinturon comme si son pantalon avait décidé de la quitter, se dégageait  un ordre impérieusement suggestif : «  aux pieds vous-dis-je et vite, les mains derrière le dos ou sinon.... »

     

    Quand elle m'a plaqué contre le mur, j'ai senti dans son élan une détermination à ne pas s'en laisser compter.

    A n'en pas douter, elle avait de l'expérience et de la volonté, ses gestes étaient précis, pour sûr elle était une pro. de ce genre de manipulation.

     

    Placée derrière moi, je sentais son souffle court heurter ma nuque. Pas de relents de Pastagas ni de traces de dents blanches for ever. Rien que ce souffle qui montait en régime comme un compte tour de voiture de sport, au fur et à mesure que ces mains retenaient les miennes prisonnières dans mon dos.

    L'acier froid des menottes m’extirpa de ma rêverie, le cric-clac de leur fermeture me plongea dans un doux tourment.

    Qu'allait être la suite de cette rencontre et expérience nouvelle pour moi ?

    Je commençais à gamberger lorsque la dame, enfonça sa jambe droite entre les miennes et d'un coup sec elle écarta mes assises.

    «  Ne bougez pas, restez tranquille »  ordonna t elle.

    Le ton ne permettait aucune réplique. Mais comment pouvais-je ne pas me taire, comment pouvais-je masquer cette émotion qui grimpait dans tout mon corps..

    «  Tudieu je ne suis pas de glace » ai-je maugréé.

    Je senti sa main gauche parcourir le haut des ma poitrine, que cherchait-elle ? Le savait-elle  elle même ?

    Puis déçue de n'avoir rien découvert, sa main équipée d'une tête chercheuse se dirigea vers la ceinture de mon pantalon.

    Holà... j'ai l'impression qu'il allait y avoir du sport, rassemblant le peu de bon sens et d'à propos qui me restaient j' hasardais : « on se connaît pas ne pourrions nous pas faire çà dans un lieu plus tranquille...je n'embrasse jamais la première fois ».

    Elle secoua la tête, et réprimant un rire que j'aurais voulu être rassurant, elle m'asséna un véritable coup de massue en me rétorquant :"Eh papy, on se calme, je fais pas dans le troisième âge".

    Un deuxième individu vint se joindre à notre couple enlacé.

    Promesses de nuit torride ?

    Quel allait être le tarif de cette exhibition ?

    La voix " made in Roussillon " mettait fin à ce corps à corps, cette nuit bleue explosive, sans Corse, mais détonante quand même se terminait en queue de poulet :

     « chef je l'embarque avec les autres vers la brigade ? »

    " Non, il n'a rien à voir dans cette histoire, je vais le relâcher, il à l'air d'un brave type "."

     

    Nuit bleue érotique

    « ROUGAILOh....vin sans eau.... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Février 2016 à 06:42

    Le loup sort la nuit, c'est pour ça qu'il fait de drôles de rencontres

    Amicalement

    Claude

      • Vendredi 26 Février 2016 à 18:40

        Cher Claude, 

        et la lycanthropie qu'en fais-tu ? c'est une aventure nocturne avec la maréchaussée qui s'est déroulée il y'a .....comme le temps passe vite !

        A l'époque j'avais des fréquentations....disons en rapport avec ma vie de nomade...mais les réputations  sont sujettes à caution. Par exemple Judas, il s'avait s’entourer !

         

    2
    Vendredi 26 Février 2016 à 10:53

    Bonjour Loup, j'ai le souvenir d'une autre de ces maîtresses femmes dont la brutalité a du te rendre un peu masochiste puisque tu y retournes toujours! smile

    Belle fin de semaine, bises.

      • Vendredi 26 Février 2016 à 18:34

        Que néni....palsambleu ! cette "bleue" et cette peur bleue  ont réellement été vécu par ce loup gris que j'étais alors ! je te remercie de t'en être souvenu lors d'une parution précédente. je rapatrie un ancien blogyes

    3
    Samedi 27 Février 2016 à 10:14

    Oh toi très malin petit Loup, tu sais de quelques lignes engager ton lecteur à poursuivre jusqu'à la fin ! Las, quelle cruelle déception, je suis, puisque arrivée à la fin, très frustrée de ce qui aurait pu arriver -même avec la maréchaussée- mais qu'on n'écrit pas comme ça sur les blogs ! Pfft !!! je vais laisser mon imagination faire le boulot. Heureusement qu'elle est là, elle !

    Beau week-end à toi cher Loup

    ... et un gros baiser entre tes deux oreilles soyeuses !

    Danielle

      • Lundi 29 Février 2016 à 06:18

        Agréable surprise.

        Mon imagination n'est pas très vagabonde je laisse le soin à d'autres de la mener ou bon leur semble, quitte à en profiter..donc imagine !!!

        Le vent hurle dans les grands arbres actuellement..qu' a t il à me reprocher ?...imagine !!

        Bon début de semaine et heureuse goulée de café.

    4
    Lundi 29 Février 2016 à 13:27

    J'ai pas imaginé, j'ai écrit : sur mon blog, ça s'appelle "du virtuel au réel"

    Bonne journée mon cher Loup !

    (j'espère qu'il y a autant de soleil chez toi que chez moi)

      • Mercredi 9 Mars 2016 à 05:47

        En effet  mais à coté mon incartade est celle d'un petit garçon.

    5
    Lou Québec
    Mardi 1er Mars 2016 à 00:41

    Puissiez-vous vivre d'autres moments semblables. Et même aller plus loin !

      • Mercredi 9 Mars 2016 à 05:49

        Hurlements de Loup quant à vos vœux ! ....c'est promis je raconterais !

    6
    Mercredi 9 Mars 2016 à 17:20

    C'est que je suis une grande fille mon cher Loup yes

    7
    Jeudi 28 Avril 2016 à 14:06

    Ouiiiii   !!!!!    ...............ha quand on commence..................il faut aller au bout .............quelle aventure "surprenante" .........il est bon de s'éloigner de la routine 

    A très vite 

      • Samedi 30 Avril 2016 à 14:10

        Ah que non ! c'est une aventure vécue  en Provence...

        Je t'adresse mes remerciements pour tes visites bienvenues.

        A se relire.

      • Samedi 30 Avril 2016 à 14:47

        OUPS, tu vois que je ne m'exprime pas bien    yes    ma première partie de la phrase quand on commence ...il faut aller jusqu'au bout ..... c'était nous en tant que lecteur !!! yes

    8
    Samedi 30 Avril 2016 à 14:58

    CHRISY....tu es CRAZY !!!cool

    j'avais bien compris ! sarcastic je me régale dans tes commentaires de découvrir les dédaleshappy

    Avec complicité, sans complexité....

      • Samedi 30 Avril 2016 à 15:05

        ça me fait très plaisir et tu ne sais pas à quel point tes gentillesses tombent juste pile poil quand il faut !!! merci à toi

    9
    Lundi 30 Mai 2016 à 09:56

    Intéressante expérience... à éviter si possible ! lol ! 

    Sympas tes z'histoires vécues...

      • Lundi 30 Mai 2016 à 20:53

        Avec le recul et en connaissant les "happy-end" pour certaines , je reconnais être un privilégié...comme quoi rien n'ai jamais acquis...

        Merci pour ta visite.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Lundi 11 Juillet 2016 à 22:24

    Nuit bleue érotique... Electrique... Mon imagination commençait à vagabonder au fil de tes mots loupzen et puis... pffff!!!!! la lumière d'une réalité prosaïque m'a remise face à une représentante de loi, somme tout pas très sympa!!!! Pauvre Loup ! 

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 06:59

         Pour les alchimistes, l’émeraude perce les ténèbres.(sa présence en ces lieux est donc appropriée )

         Elle est une aide précieuse en cas de choc psychologique mais aussi physique.( c'est vraiment une opportunité que de t'avoir en ces lieux!)

        Elle permet en effet une meilleure gestion des émotions et ainsi de relativiser. Elle va nous aider à nous libérer de nos ressentiments passagers ou anciens, Et surtout accorde le Pardon ! ( le pardon envers la gente féminine est accordé mais envers la maréchaussée...euh..plus dur!)
        L’émeraude dégage paix et harmonie. On peut aussi l’utiliser en cas de stress. L’émeraude est avant tout, symbole d’espoir et de renouveau. ( çà question stress...c'est le bon moment!)
        Elle est idéale pour encourager quelqu’un à se libérer de ses entraves quelle qu’en soit la nature. ( voila qui tombe à point nommé... les menottes je les préféré ouvertes et en liberté de mouvements...)

        Cette pierre n’aime pas  être à coté d’autre pierres de couleur ( les Bleus...par exemple ) sa timidité lui fait perdre ses pouvoirs, il vaut mieux l’associer à des pierres incolores ou a la limite, pierres roses pales. (comme celui qui a coloré mes joues...sous le coup de l'émotion..)

        Merci EYMERAUDE, j'espére que tu ne m'en veux pas pour ces flâneries coté émotions et ces digressions coté imagination.

         

         

    11
    Jeudi 23 Mars à 11:05

    Sacré piège que cette fliquette en tenu expressive ! LOL!

      • Jeudi 23 Mars à 13:31

        J'ai tendance d'en faire "un peu trop".je l'avoue !

    12
    Jeudi 23 Mars à 14:12

    Ce n'est pas très grave et c'est votre façon de vous exprimer qui est, ma fois, plaisante. Je vous avoue que j'ai eu un sourire en vous lisant, et c'est très rare!

    Je reviendrai me promener par chez vous sans nul doute...

    Sympathiquement, Ghislaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :