• Mon nomadisme

    LE NOMADISME POUR CULTURE





    Las des clichés et des sempiternels procès d'intention, je me suis fait douceur et j'ai, tenté par mes prises de positions d'élever le débat.

    Il me fallait prendre des gants pour manipuler avec maintes précautions ces jets d'acide que courtoisement les participants se jetent benoîtement à la figure.

    La courtoisie et la patience me sont coutumières depuis que je me frotte aux parutions de blog tenus par des dames chaisières.

    « Vous les Gitans, n'avez pas le monopole du nomadisme ».

    Cette question soulevée du bout des lèvres me semblait être un baiser empoisonné qu'une amatrice de la « chose » aurait fait glisser sur le membre viril d'un ecclésiastique émoustillé par la présence d'un jeune sonneur de cloches !

    Je sentais bien que cette rombière me cherchait. Je regrettais de pas être un antiquaire pour me payer cette vieille peau.

    A bien analyser le contexte dans lequel allait se dérouler la curée (non, non je vous rassure ce n'était pas la femme du curé !) tous les voyants étaient au vert pour que sonne enfin l’hallali et que meure sous une réponse cinglante, la bêtise humaine....Là aussi je tiens à vous rassurer...la connerie humaine est née de génération spontanée.....plus tu en tue...plus tu là sur le cul !

    Je la devinais rouge, cramoisie de bien être par le mal être qu'elle venait de faire naître dans l’assistance de personnes en chantier. C'est fou comme le botox arrange les façades défraîchies mais se trouve inopérant pour reboucher les fissures du cerveau des dames fêlées.

    « Qu'entendez-vous par là ? »

    A son allure de vieille dégingandée, je la savais « fourbue » de l'enseignement, dame patronnesse, marchande de sommeil dans un confessionnal ou pire encore adepte de parties de tricotage chez « Mode et Travaux ».

    Dans les dictionnaires, on trouve comme définition du nomade, un homme se déplaçant pour vivre.

    Le nomadisme est un mode de peuplement : tout comme quelqu’un vivant à la montagne est un montagnard,  tout comme un peuple forestier est un peuple vivant de ce qui lui apporte la forêt, un nomade est une personne changeant de lieu de vie.



    Plus habitué à pratiquer l'échangisme façon « bourre pif » que « ronds de jambes et suivez-moi jeune homme » je décochais à ma sparring-partner ( il faudrait voir à vous renseigner sur ce terme pugilistique ) une réponse en forme de boomerang :

    « faut il être obligatoirement gitan pour être nomade ? »

    j'abondais dans son sens histoire de faire baisser sa garde tout en préparant le terrain glissant pour qu'elle se ramasse façon vol plané magistral.

    Et puis j'aimais cette façon de pratiquer la langue de bois en posant une question à une question sans réponse.

    C'est pour moi une façon très « masculine » de se défiler devant une problématique féminine ….ce n'est pas ce que tu crois ma chérie..cette fille était déjà dans mon lit ….et ne va pas t'imaginer que....toutes les apparences sont contre moi...

    je souhaite que vous n'ayez jamais connu de telles situations dans votre vie.

     

    Pour en revenir à cette question  fort de ma propre expérience, je répondrais non.

    La condition première de l’Homme a depuis très longtemps disparu en Europe.

    Mais le vagabondage  a toujours existé, comme pour préserver dans le patrimoine génétique de l’humanité cette capacité à chercher un ailleurs et à s’y adapter.

    Le nomadisme est un mode vie fondé sur le déplacement et par conséquent un mode de peuplement.

    La quête de nourriture motive les déplacements des hommes : une économie de cueillette et de chasse peut en être à l'origine, mais les plus grandes sociétés nomades pratiquent l’élevage pastorale où la recherche de pâturage et le déplacement des animaux fondent la mobilité des hommes.

    Depuis la nuit des temps l'humanité a vécu à l'état nomade.(le Paléolithique, avec l'australopithèque, Homo Erectus Homo néandertaliens et vers la fin du Paléolithique avec l'Homo Sapiens.).

    Le nomadisme est souvent associé à une organisation sociale de type tribal ou à ce que les anthropologues appellent « une société segmentaire» c'est-à-dire une société structurée en clans et tribus.


    Le nomadisme « New Age » concerne notre état interne, notre capacité à bouger ou à « se déplacer » afin de s'adapter aux contraintes de notre quotidien.

    Évoluer, changer, se transformer, s'adapter, se développer, grandir, élargir ses compétences, faire un travail sur soi ... Ce langage correspond à notre ère marquée par l'individualisme et le sentiment de ne pas être bien à sa place dans la société dans laquelle nous évoluons.



    Cet aparté n’aurait pu satisfaire les instincts meurtriers de cette virago puis et puis..... on ne parle pas aux cons ça les instruits.

    Une chose est certaine, elle devait pratiquer le sado-maso- culturel. Revenant à la charge, elle en voulait encore :

     « De quoi viviez vous....de la charité d'une société que vous méprisiez ? ».

     

    Les coups bas sont interdits sur le ring....mais à franchement parler, celui-ci venait d'être bien porté et mérité.

    Pour avoir vécu cette vie dite « de bâtons de chaise »( allez..chercher dans vos dicos!) je me suis toujours insurgé sur le fait que les Gens du Voyage profitaient grassement des avantages de cette société sur laquelle ils crachaient mais en refuser les inconvénients....le beurre, l'argent du beurre, la baratte et la crémière ….c'est carton plein ou quine !

    La gourgandine n'avait pas tors et si les tors existaient ils devaient être partagés.

    Je vous devais des explications.

    Désirez-vous les connaître ?  Alors à SUIVRE.....

     



    « Esprit es tu là ?Mon nomadisme ( SUITE) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Mars à 09:52

       Je te lis chaque jour avec un grand plaisir,je te lis non pas seulement des yeux mais avec la bouche et en y mettant l'ironie que tu distilles par petites doses.J'aime " ta prose" mais ne saurais y répondre de façon aussi amusante que cinglante.J'attends ....la suite .Je n'ai pas ton "bagou"....

    Bisous

    Sabine

      • Samedi 8 Avril à 07:04

        Le nomadisme en amitié...en quelques sortes !

    2
    Mercredi 29 Mars à 09:53

    Le dernier paragraphe demande en effet une suite, car c'est en vérité la seule raison qui pousse à ne pas aimer les gitans...

    Ceci dit, ils n'ont en effet pas l’apanage du nomadisme. Je connais au moins deux couples qui vivent dans leur petit camion et sillonnent les routes de France et d'Europe depuis bientôt trente ans. Des artistes, qui vivent de leur peinture et de petits boulots ici et là...

    Bonne journée

      • Mercredi 29 Mars à 12:32

        Je te savais assez évolué et ouvert d'esprit pour te savoir compréhensif de ces choses là.

    3
    Mercredi 29 Mars à 14:55
    Quelle que soit la façon de vivre d'une personne, il s'en trouvera toujours une autre pour la critiquer.... et ce dans tous les domaines .
    C'est bien triste !
    Bonne fin de mercredi !
      • Mercredi 29 Mars à 21:02

        Hola Coyote...haut les cœurs...la suite arrive !

    4
    saby
    Jeudi 30 Mars à 08:17

    Salut vieux loup me revoilou virtuels bisous wink2

      • Jeudi 30 Mars à 12:52

        You know what.....i'm happy !

    5
    Jeudi 30 Mars à 12:44

    Et bien vois tu  avec mon chéri on est "Gitan", car on vit comme les gens du voyage car  nous sommes des voyageurs dans l'âme. Quand nous naviguions en voilier on nous appelait  "les Gitans de la mer." cela nous plaisait beaucoup.

     Il est plus facile de taper sur des gens qui ne rentrent pas dans le mode sociétal c'est mieux et on a l'approbation du nombre. Belle société qui se laisse traiter comme des moutons de Panurge, Béeeeeeeee

     Bonne journée.

      • Jeudi 30 Mars à 12:53

        Heureuse surprise ! merci de l'attention que vous portez à mes "rebondissements terrestres" !

    6
    Vendredi 7 Avril à 09:51

    dans le desert du Sahara il y a aussi des nomades,

    et pourquoi ne les appelle t on pas gitans, tziganes ou roms, ceux ci ?

      • Samedi 8 Avril à 07:07

        Les Targuis ?

        Le TOUAREG ou HOMME BLEU est un nomade  qui perpétue la tradition..pendant combien  de temps encore ? et depuis combien d'aurores ?......tu peux m'instruire sur ce sujet ?

        merci d'avance

      • Mardi 11 Avril à 07:40

         

        seuls renseignements que je connais c'est wikipedia

         

         

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Touareg

         

         

         

    7
    Lundi 10 Avril à 20:25

    Coucou me revoiLOUP !!!

    Et je file tout de suite lire la suite de ton récit ...... l'avantage d'arriver avec beaucoup de retard clown   

      • Mardi 11 Avril à 01:28

        Joie et chance de te revoir !

        la cafetière est sur le feu ! yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :