• Matières à reflexion

    Le but unique et inavouable de l’homme  serait-il de posséder à outrance ?

     

    J’ai le sentiment profond que la possession même inavouée ou inconsciente soit le seul terminus de l’homo erectus.

    Dans nos moindres échanges de gens soit disant civilisés nous employons ce sacro-saint adjectif possessif et ses dérivés : MON.

    Mon médecin, mon avocat, mon notaire, le mien à moi et rien qu’à moi….que j’accepte parfois de partager avec un autre à la seule condition que ce « mon » devienne mon faire valoir. J’existe grâce à ce « péché » d’orgueil….formidable non ?

    Et puis viens voir « MA » femme..Rien qu’à moi tout seul (du moins je lui souhaite).Dans un blog précédent je comparais « la femme »  à une forteresse qu’il nous faut, ‘’nous les hommes, les vrais, les durs, les tatoués’’, prendre d’assaut après moult assauts et manœuvres dignes d’un stratège.

    Et c’est là l’erreur…tout comme le chat qui « accepte que vous viviez chez lui » la belle emprisonnée dans sa tour qui abaisse son pont-levis, « accepte que vous la preniez et que vous l’enleviez de main de maitre »…Pauvres vainqueurs que nous sommes…

    Dans cette perspective de tout posséder et de vous posséder à tous, j’ai une pensée (que je partage pour ne pas être le con qui possède à tout-va) pour la communauté de GOOGLE +.

    Pris au piège des notifications, j’avais sur le blog que je développe, posté un article sur les relations que peuvent avoir « celui qui dit et celui qui lit ».

    Avez vous noté que ce n’est pas « mon » blog mais un espace de libertés dans lequel vous pouvez entrer vous balader pour musarder, vadrouiller consommer, repartir sans même vous essuyer les pieds ?

     

    « Mon blog »…non !

     

    De mon point de vue, il le serait si je vous privais de commentaires et si je réduisais cet espace de détente aux seuls commentaires qui me feraient reluire. 

    J’ai pour mes congénères qui tracent tout au tour d’eux des cercles pour s’enfermer et se protéger «  d’eux-mêmes » une formule adaptée  et que j’ai plaisir à vous faire (peut-être) découvrir : ASINUS ASINUM FRICAT ou «  les ânes se congratulent entre eux ».

    Les bisounours sont parmi vous mais je ne critique pas, à chacun sa façon de communiquer, la solitude n’est pas uniquement présente au club Med.

    ….Seriez-vous privé de votre liberté d’expression ?….L’aventure que je viens de vivre et que je vais vous conter, tente à prouver le contraire.

    ERRARE LUPINE EST

     

    Par le canal de G+, j’ai commis l’erreur de faire suivre un lien d’un blog sur le tatouage.

    Benoitement et comme un « con qui se la pette » j’ai déversé sur un site « de Madame qui sont ….bien sous tous rapports » une séries de photos « qui sont houlala chaudes et brulantes » montrant des tatoos gravés sur des parties de corps de dames qui étaient « chauds et houlala prêtes à tous les rapports ».

    Pas de doute la dessus, le diable venait de faire son oeuvre et même ses basses-œuvres compte tenu de l’endroit ou ces « suppôts de satan » prêtaient leur anatomie…. A mon tour j’étais possédé.

    « Cachez ce sein que je ne saurais voir » me cria le Web-Master…seul maitre à bord…où du moins c’est ce qu’il croyait !

    Constatant mon erreur j’ai de suite rectifié le tir sur le blog-ami d’une « BULLE D’EKLABLOG » vers lequel j’avais déversé les mêmes clichés. (Facile à vérifier).

    Mais le démon qui m’a possédé n’a pas tenu compte de mes excuses et le site « des Madame qui ont oublié le bonheur que procurent les rapports entre sexe opposé »levèrent le goupillon et m’aspergèrent d’eau bénite

    « Vade retro Loupzen, que les flammes de l’enfer du puritanisme te grillent le cul et que sainte ROYALE te patafiole » Le coup de lupara a été porté par le censeur du site « tu as tors, tu aurais dû…. » Que de bons conseils !

    Coup de grâce « tu ne fais plus partie de MON cercle » Ah… pitié…je vous en supplie…ne me jeter pas la pierre Eric…car comme l’a dit le seigneur  « que celui qui n’a jamais vu de corps dévoilé…achète une paire de lunette ».

     

    Le blog existe si la vie existe, c'est-à-dire aux seules apparitions d’échanges, des mouvements appelés « commentaires » et non pas « comment vous taire ».

    Certes l’honnêteté intellectuelle doit prendre le pas sur le désir « à tous prix » de faire de l’audience.....cet instant fragile durant lequel vous découvrez que «  votre » blog a reçu les visites d’amis ou « tout comme »..vite…qu’ont-ils laissé comme impression….et l’infernal manège se met en marche.

    Armé de votre souris vous pointez sa flèche fatale sur le premier avatar qui semble vous faire la nique…hop ! Un petit clique et zou… je te colle un +1 sur ton commentaire et je te fiche « un gros bisou » qui va te rendre fou, je te souhaite une bonne nuit et à demain les z’amis…encore et encore des toujours….Vous voila projeté dans un espace d’amitiés virtuelles…

    Amitiés virtuelles ? Sur le net tout ne serait qu’illusion ?

    Les réponses sur le blog suite à la parution de l’article -  AMI- ( http://hurlements-de-loup.eklablog.com/ami-a125743598) semblent le laisser croire. Il existerait bel et bien une « certaine amitié » sur le net. Un sentiment nouveau de complicité suite à des moments partagés entre individus « qui pensent la même chose, au même moment et au même endroit » mais sans (presque) jamais se toucher la viande !

    En quelque sorte une union désincarnée !  Tout ne serait qu’éther, nimbes et élévation spirituelle…les anges n’ont plus ou pas encore de sexe, Raymond n’a pas encore de prises d’emprunte pour un appareil dentaire, Victorine va demain découvrir l’Amour avec un grand « A » comme dans « Amant et ‘Achement bon ce coup là ! » le pied idéal quoi !

    « Je te plais, tu me plais et c’est dans la poche » tout va bien dans le meilleur des mondes…de quoi ? Je ne te veux plus comme ami…tant pis et c’est reparti mon kiki….je brise le cercle de nos espérances…je ne te mets plus dans ma poche…ton avatar devient trop moche…oust...Dehors du cercle…que c’est facile de ne plus aimer.

    Pui apparaissent des fétus de paille, véritables feux-follets, turlupin du web.

    Ils secouent l’Orangina que nous sommes, et une fois la pulpe décollée font trois petits tours et puis s’en vont. Lassés par le peu d’intérêt que nous leur portons, n’arrivant pas à comprendre l’esprit des blogs et leurs us et coutumes, ils s’acharnent pendant quelques temps pour trouver  un récepteur susceptible de capter l’émetteur qu’ils sont…mais en vain.

    Et bien le vieux Loup que je suis,  va faire un tour de l’autre coté du Net, préparant mon départ pour tantôt. Mais c’est volontairement que j’abandonnerais cette place que j’ai eu tant de mal à occuper, vous les visiteurs je vous compare à des

    chats…vous m’avez accepté parmi vous alors que je me croyais chez moi..LOL

    « Un monde impitoyable et cruelLe printemps par imprudence »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lou Québec
    Lundi 2 Mai 2016 à 22:33

    À moins que je n'aie pas saisi le but ultime de votre écrit :

     

    Ne quittez pas cette place que vous avez eu tant de mal à occuper.

    Laissez braire...

      • Mardi 3 Mai 2016 à 05:45

        ,"Vous les visiteurs je vous compare à des chats vous m'avez accepté parmi vous alors que je me croyais chez moi  LOL!!

      • Lou Québec
        Mardi 3 Mai 2016 à 13:05

        Question de perception et de perspective. Être chez soi permet l'invitation et la découverte. Être ailleurs permet la découverte et l'émerveillement. Ou non !

        Nous sommes de passage, tous, quoi qu'il en soit.

        Je viens de sortir du lit... La lumière vient plut tard...

         

    2
    Mardi 3 Mai 2016 à 08:19

    tu disais que tu n'avais pas vu toutes les photos quand tu as mis cet article sur les tatouages ! tu as été viré ? c'est pô déesse possible , c'est un gag ?pourtant ce même modérateur a mis un + à  cet article ! Bon c'est très con tout ça ! j't' lâche un salut cordial !  

      • Dimanche 8 Mai 2016 à 21:02

        Va savoir ....

    3
    Vendredi 6 Mai 2016 à 17:15

    Ho la la LOUP tu cries fort dis donc !!! Hé bien moi j'aime bien dire MON ou MA ou TON ou TA car on sait de qui on parle  ou de quoi !!! donc facilité d'expression et non appropriation du bien ou de la personne......en premier, je ne suis pas matérialiste du tout ......ce qui ne veut pas dire que je n'aime pas un certain confort ....MA baignoire et Mon lit, oui je les revendique je ne laisse pas n'importe qui s'y aventurer ...MDR ......et deuxièmement je trouve aussi que ce : mon ou ma , peut avoir une sorte de respect.....si tu dis ma chère et tendre   c'est mieux que si tu dis la vieille ou la grosse etc.....moi j'aime la douceur du M...c'est la manière de le dire et les mots qui suivent auxquels il faut s'attacher.......

    Par contre ce qu'on publie sur le net et bien je te l'accorde bien volontiers c'est porte ouverte.....j'avoue que moi j'ai supprimé de sur "mon"blog des commentaires en langues étrangères, ne les comprenant pas ....je les ai supprimés par prudence, .....je ne veux pas prendre le risque  que ce blog soit porteur de certains messages mal intentionnés !!! après, comme je te l'ai déjà dit, j'aime les échanges d'opinions.......c'est intéressant ......

    Tes écrits ont beaux être très sérieux on y trouve énormément d'humour et de casse tête .....MDR !!! je dois être un peu maso car ce n'est pas facile pour moi en ce moment de me concentrer mais que veux tu,  la je me régale !!!

    Les amitiés du net je veux y croire mais .............................je pense que si il y a réelle amitié, elle va évoluer et ne se contentera pas du net....rien ne vaut le vrai contact....on fait connaissance, on a des affinités et après il faut beaucoup plus que cela, enfin en ce qui me concerne.......autrement ça reste presque du rêve, jusqu'à ce que le rêve s'évanouisse...

    Bon, tu dois en avoir marre me supporter .....tu ne m'as rien proposé à boire.....alors je m'échappe de ta tanière ......mais je risque bien de revenir....Bise

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :