• LIVRET SPÉCIAL...pour gens pas comme les autres.

     Dans quelques jours, je vais publier un E-book, renfermant les récits de nos aventures vécues sur les Routes.

    Nous faisions partie de la communauté des GENS DU VOYAGE.

    La femme qui m'a accompagne durant tant d'années se fait appeler " La CATNOU". Elle est d'origine GITANE.

    Mais pour que vous puissiez apprécier ces récits, encore fallait-il être en mesure de "comprendre" certains détails de notre vie .

     

    Romanichel signifie « le peuple Rrom » en romani et serait théoriquement le meilleur terme à utiliser pour éviter certaines confusions. En effet, « Rrom » étant presque toujours écrit avec un seul « r », cela créé une confusion avec les « Roms » qui sont un des sous-groupes du peuple Rrom.



    Trois sous-groupes principaux : Roms, Gitans et Manouches



    Les Rroms se divisent en trois groupes principaux, en fonction de leur zone d’implantation historique et de leur langue particulière.

     

    Les Roms :

    C’est de loin le groupe majoritaire. Ils habitent ou sont issus les pays d’Europe de l’Est (Roumanie, Bulgarie, Hongrie…).

    Bien que la Roumanie soit le pays qui accueille le nombre le plus important de Roms, il ne faut pas confondre Roms et Roumains : tous les Roms ne sont pas Roumains et vice versa.

    Les Gitans ou Kalé :

    Ils se sont installés en Espagne à la fin du XVe siècle. Les persécutions, la grande pauvreté et la guerre civile ont poussé une partie d’entre eux à s’installer plus tard dans le sud de la France (notamment en Camargue).

    Les Manouches ou Sinti :

    Ils vivent aujourd’hui principalement en Allemagne, en Alsace et en Italie.

     

    Les Tziganes

     

    Le mot tsigane (ou tzigane) est souvent employé pour désigner l’ensemble des Rroms, lorsque on veut évoquer leur origine historique commune.

    Par ailleurs, il est également utilisé plus spécifiquement pour désigner les Roms (d’Europe de l’Est) sous leur angle culturel et notamment musical

     

    Les gens du voyage

     

    Ce terme ne renvoie pas à une population, mais à un statut juridique et administratif.

    Il désigne, depuis 1972, les personnes dont l’activité économique est structurellement liée à la mobilité et à l’itinérance. Cette catégorie recouvre une grande diversité de situations professionnelles et d’origines, dont beaucoup de Français qui ne sont pas des Rroms.

     

    Il y a plusieurs types de livret de circulation:

    Il a été instauré par la loi du 3 janvier 1969 « relative à l'exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe » qui abroge la loi de 1912 sur les nomades, qui obligeait ceux-ci à se doter d'un carnet anthropométrique enregistrant notamment leurs empreintes digitales.

     Les députés ont voté dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 juin 2015 la suppression du «livret de circulation» imposé depuis 1969 aux gens du voyage.

     

    LE LIVRET SPÉCIAL DE CIRCULATION

    délivré aux voyageurs inscrits au registre du commerce ou au répertoire des métiers. Selon la loi de 1969, il s'applique aux « personnes n'ayant ni domicile ni résidence fixes de plus de six mois dans un État membre de l'Union européenne » et voulant exercer une activité ambulante; cela comprend notamment les forains. Le contrôle de l'État est partiellement externalisé vers les employeurs, qui sont tenus de vérifier que leurs employés détiennent ces document

     

    LE LIVRET DE CIRCULATION

    •  

      qui est délivré aux personnes de plus de 16 ans logeant « de façon permanente dans un véhicule, une remorque ou tout autre abri mobile » qui « justifient de ressources régulières leur assurant des conditions normales d'existence notamment par l'exercice d'une activité salariée »; cela peut inclure, par exemple, des travailleurs saisonniers vivant dans leur véhicule. Notons qu'en raison du justificatif de ressources régulières requis, tous les « travellers » ne peuvent pas obtenir un tel livret. La loi pour la sécurité intérieure du 18 mars 2003 (art. 11) a aussi introduit la possibilité de fouiller les véhicules (art. 78-2 du Code de procédure pénale régissant les contrôles d'identité), suscitant un problème pour les personnes dont le véhicule est leur domicile.

       

       LE CARNET DE CIRCULATION

       

      qui est délivré aux personnes qui sont dans le même cas que celles ayant un livret de circulation, mais qui ne peuvent justifier de ressources régulières.

     

    Les étrangers, qui sont aussi soumis à ces obligations, doivent justifier « de façon certaine » de leur identité afin d'obtenir l'un de ces livrets (art. 6).

     

    LIVRET SPÉCIAL...pour gens pas comme les autres.

     

     Ce document est MON livret spécial de circulation.

    Je l'ai conservé "religieusement" pour mes petits enfants et pour.....VOUS.......découvrez à quel point je vous apprécie.

    « Troublant et pourtant bien réel. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 09:49

    Précisions très intéressantes sur ces personnes dont tout le monde a entendu parler, mais que personne ne connaît vraiment !

    Alors, bonne route et bon voyage ! lol !

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 18:25

        La peur ancestrale de l'inconnu.....l'Intelligence c'est d'aller voir ce qui se passe derriére les montagnes et de ne surtout pas poser des étiquettes !

    2
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 10:48
    Alice

    Très bonne piqûre de rappel permettant de dézinguer les préjugés (ces fichus préjugés qui naissent de l'ignorance)

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 18:26

        Eh oui...! le savoir donne le pouvoir....voila pourquoi nos dirigeants s'efforcent de nous garder lOin du savoir...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :