• Les mots qui composent une page ont des yeux.

     

    Ils nous regardent, nous épient et partent à la rencontre d’autres paires d’yeux à qui ils racontent ce qu’ils ont lu et vu.

    Mes pensées sont des espaces dans lesquels je vous invite à vous promener comme dans un jardin.

    Je cueille des fleurs que je ramène et que j’expose aux regards des passants. Elles ont le parfum du passé, la senteur d'une femme, la fragrance de mes souvenirs.

    Ces bouquets d’émotion vous plairont-ils ?

    Pour que vivent les fleurs, il faut les nourrir, les choyer, leur parler…  mais rapidement ces monologues restent sans réponses et nous ne savons plus déchiffrer les mots du silence.

    Le silence peut être lourd, assourdissant, il répond par ses absences à vos questions.

    Ce qui vaut à un homme d’être écouté, c’est le fait de savoir vous répondre.

    C’est Vous qui, transformés en Aladin, en caressant de votre âme mes pensées, me donne du génie.

    En fait, je n’ai qu’une prétention, c’est de ne pas plaire à tout le monde.

    Plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui,  et vous n’êtes pas n’importe qui.

    L'outil que j'utilise pour vous offrir mes pensées est le même depuis la nuit des temps.

    Seul le support change en fonction de la période, des matériaux mis à la disposition de celui qui écrit.

    Hier, murs des pyramides, parchemin, aujourd’hui écrans tactiles, demain  psychotronique ou télépathie synthétique, technologie d'avenir.

    Les écrans sont les reflets de la page d'hier. Ils nous sont proposés, imposés sous des formes diverses, pour que la communication qu'ils transportent soit partie intégrante de notre vie. Le but reste le même.

    La force de cette communication est contenue dans un cadre fixant des limites bien précises.

    Soit vous êtes l'expéditeur, soit vous êtes le lecteur. C'est diablement bien pensé, vous subissez (sans connotations péjoratives) ou vous insufflez votre volonté.

    Dans ce cadre de la page, sont contenus les instants d'une vie, la page nous domine, nous dirige, nous encadre alors que nous nous croyons libres.

    Puis un jour'' cogito, ergo sum '' je pense donc je suis ...mais à l'extérieur du cadre.

     

    Penser...quelle absurdité, mais pourquoi prendre des risques ? Nous vous offrons un parcours dont tous les pièges ont été déjoués et les difficultés aplanies...une voie toute tracée dans laquelle rien n'est imposé mais tout est suggéré.

    Cogito....je pense à ce privilège que l' Homme possède sur l’animal, consistant à élaborer des concepts et à les relier entre eux, mais dans quels buts ?

    Nous Faire avancer dans la connaissance générale.

    La pensée est contrôlée par notre éducation, notre environnement du moment présent, par des facteurs socio et physiologiques,.

    La pensée est elle libre ?

    Mon cerveau a besoin d'une somme d'informations pour pouvoir se mettre à travailler.

    Ma démarche sera alors de me poser des questions, sans nécessairement attendre les réponses des autres. .Il me faudra dés lors chercher,questionner, tenter, oser.....

     

    ''Désobéissance''ont prétendu mes enseignants, ''Blasphème et conversion au vide ''ont crié mes Pères '' Sus à l'Inconnu'' ont vociféré les ''c'est pas nous''  ''Walking on the world side ''à chanté l'artiste ''Doo doo doo doo doo doo doo doo doo '' ai-je répondu.

     

    Assis sur le bord de ma vie, le regard tourné vers l'extérieur du cadre, je découvrais une route inconnue, qui allait devenir mon avenir.

    Dans mon dos, le brouhaha d'une génération de gens qui pensaient et décidaient à ma place, d’incroyables croyants en un dieu auquel ils ne croyaient plus mais qu'ils vénéraient sous la forme d'un veau d'or, de musiciens qui exécutaient leurs partitions comme une corvée, d'acteurs ringards profitant des derniers instants du noir et blanc pour étaler leurs mornes souvenirs des guerres passées, d'un chef de famille qui prophétisait « je vous ai compris » mais ne me savait pas,

    Sous mes pieds,se trouvait l'Inconnu et le souffle du vent .

    Je suis devenu alors un fils du vent.

     

    « Pâle sang bleuABSENT SANS MOTIFS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Décembre 2019 à 10:50

    On peut se poser des questions sur le fait "d'avancer dans la connaissance générale". On apprend, on avance et pouf... le trou nous attend.

    Et pourtant on a envie d'apprendre (quand on n'est pas trop con)... pour quoi faire en définitive ?

    That is the kouestcheun mon z'ami...

    Je te souhaite un excellent réveillon pour finir l'année dans la joie et la bonne humeur

      • Mardi 7 Janvier à 09:49

        La question est : pourquoi se poser des questions . Mal embouché comme je suis j'aurais envie de répondre : pour déplacer le problème dans la tête d'un autre....

        Ce serait trop facile de partager et préfère rester dans un égoïsme édulcoré...: je cherche donc je serais...et j'ai été ce gars  qui se posait trop de questions...

        Plus sérieusement j'aimerais sincèrement que tu aies la patate pour cette année à venir...en pensant  que toi et ta garde rapprochée, vous  puissiez continuer à vous régaler.

        Avec sincérité.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 4 Janvier à 11:28



    Bonjour,



    mon passage du samedi
    en ce 2020 tout nouveau


    mon poeme d'an nouveau


    je te souhaite la bonne année,
    que tout soit joie et bonheur
    de la santé, des reussites et honneurs
    tout au long de ce nouvel an arrivé

    le merveilleux pour tous les amis
    avec cet an nouveau arrivé
    que tout ce qui le mieux va vous passer
    aux coeurs et dans nos vies

     

    moi j'arrive a glisser mes mots et mes maux sur des textes poetiques

    quelques proses j'ecris aussi

    mais j'ai plus l'air poete (pouett pouett pouett)

    qui me souffle tant dessus (hue hue hue)

     

    le pratique d'un portable, maudit instrument du 20eme siecle

    est que dessus une application MEMO me sert de brouillon si l'inspiration vient,

    je peux coucher dessus un petit brouillon de poesie un debut d'idee poetique du temps qui passe,

    du theme que je viens de penser, imaginer, expirer eh eh eh

     



    bon weekend

      • Dimanche 5 Janvier à 09:26

        Vieux Gaulois !

        Quel plaisir de revenir avec EKLA.....même en hiver le soleil brillera grâce à Toi, valeureux et brillant Gaulois.

        Pour cette nouvelle année, c'est décidé sur mon blog je vais retourner,  à nouveaux fidèle ami nous pourrons échanger.

        Je te souhaite de belles heures à venir 

        Avec toute ma reconnaissance et amitié.

        PHILIPPE

    3
    Lundi 6 Janvier à 18:05

    Entre les quelques espaces de vos pensées, je laisse les miennes, enfin plutôt sous forme de questions suite à la lecture de votre texte sur les "mots" auxquels on donne tant d'importance   :
    Les mots ne serviraient-ils pas à nous cacher de nous-mêmes  ou à nous débarrasser de nos  problèmes ... sont-ils des leurres ?
    La vie s'écrit-elle avec des mots ? 
    Hélas, il semble que ce soit pratiquement le seul moyen d'expression que nous connaissions, alors je vais utiliser ce moyen (silencieux puisque virtuel) pour vous souhaiter une très bonne Année 2020 avec de belles rencontres.
    Belle année Loupzen 
    Léone

     

    4
    Mardi 7 Janvier à 11:58

    bonjour Loupzen

    merci de passer chez moi

    des mots j'en ai mit sur mon autre blog mais au final je ne crois pas que je suis fait pour cela

    je voulais simplement tenter l'expérience de l'écriture je me suis aperçu que cela n'était pas du tout évident

    je te souhaite une excellente année 2020

      • Mercredi 8 Janvier à 19:30

        Bonjour l'ami,

        Ce que te souhaite est de pouvoir t'exprimer comme tu le veux....plaire à tout le monde ? pourquoi...en priorité "te plaire " à toi seul...et avoir les "cojones " de publier "tes pensées "..restes toi-même, trace ton chemin..

        va faire un tour sur ce site :   plume de poéte.fr 

        je publie sous le pseudo PHILIPPE X....tes écrits méritent que nous nous y intéressions....

         

        Avec sincérité...parole de Gitan.

    5
    Jeudi 9 Janvier à 19:07

    Voila un texte très riche , d'apports et d'interrogations ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :