• le vent d'Est....

    J'avais commencé à vous raconter quelques épisodes de ma vie de Voyageur et ma découverte de pays dits  '' de l'EST "....mais à l'est de quoi...à l'EST d'EDEN...?

    Tout en considérant que '' l'Eden -Paradis '' ne se trouvait pas forcément à l'OUEST.....pour moi.

    Puis vint le jour où....forcé de quitter cette instable et précaire stabilité, je suis obligé de plier bagages et de repartir le nez  au vent....du Nord.

    Je laisse échapper de ma trousse à outil quelques pages incomplètes que je vous destinais...le temps  fera le reste. 

    Je traînais depuis 3 ou 4 jours dans cette banlieue crasseuse.

    Pour fêter mon arrivée, le ciel s’était mis de la partie.... apéro tous les jours ! l se montrait généreux en remettant sa tournée.

    Humidité constante sous forme d' averses frôlant la mousson, la pluie dégoulinant en rangs de perles serrés sur la carrosserie des bagnoles, creusait des sillons de crasse.

    Un peintre facétieux venait de refaire la déco des lieux. Dans la tendance « ciel si bas qu'un canal s'est pendu » il avait choisi : effet mouillé .

    L’éclairage publique fonctionnait en mode continu, les détecteurs perturbés ne sachant plus s'ils devaient afficher '' jour ou nuit''.

     

    Les rares habitants que je croisais, se faufilaient courbés sur les trottoirs bordés de murs de briques sales . On aurait dit q'ils étaient  sous le poids de je ne sais quelle malédiction,  les obligeant à passer le moins de temps possible à l'extérieur. 

    Ils paraissaient sans age, sans passé ni avenir.

    Rasant les murs, ils surgissaient d'un couloir d'immeuble insalubre pour se jeter dans la gueule d'une entrée de bâtiment tout aussi inhospitalière.

    J'étais stationné sur un petite place entourée de friches industrielles qui jadis avaient abrité une population que l'on disait heureuse de perdre sa vie à œuvrer pour la grandeur d'un tyran politique. Cette atmosphère ressemblait à la grandeur de l'ex-URSS et de son paradis perdu.

    Mais ou étaient les Trabans, automobiles et symbole de la réussite d'une Allemagne de l'Est ?

    Les rares véhicules que nous croisions étaient des Mercedes et des fourgons du même nom.

    Le mien, était mon fidèle 412... ''je suis Manouche et je le reste '' aurait pu chanter Barzotti..

    Le 'MERCO' fait le Gitan....qu'il soit en berline ou en fourgon...''.çà te classe un Homme''.

     

    Mon fidèle compagnon servait d'outil de travail lorsque je chinais dans l’espoir de faire un coup de commerce.

    Un meuble ancien ou une maison à débarrasser, un peu de ferraille à enlever? Pas de problème? tout s’achète et tout se vend? n'importe quelles marchandises se transforment en monnaie sonnante ou trébuchante.

    Un petit coup de balai, quelques valeurs a conserver seront placées dans un coffre à l'abri des regards indiscrets.

    Un sommier à lattes accroché à la caisse du fourgon e t la chambre de Monsieur est prête.

    Une couette certifiée ''plumes d'oie et duvet de canard '' nous fera oublier les nuits froides réservées aux gens de la route.

    Un groupe électrogène sorti de je ne sais d'où nous offrira un peu d'énergie pour le café du matin....celui qui n’arrête pas le pèlerin !

     

    En comparaison, nous étions plus heureux de vivre dans ces conditions précaires qu'à la place occupée  par ces pauvres gens qui peinaient à découvrir la sortie d'un tunnel creusé par leurs parents.

    Le repas du soir avait été local. Nous avons passé notre faim dans un boui-boui qui ne payait vraiment pas de mine.

    Traditionnellement les repas du soir se prennaient tard dans la soirée.

    Les « vacsora »sont constitués de viande froide, de légumes marinés et de fromage. Une eau de vie copieusement servie dans des grands verres '' servira à désinfecter la nourriture '' m'avait on dit.

     

    A SUIVRE.....

    « Au ''PHIL DU TEMPS''Le vent d'Est....(suite) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Novembre 2017 à 11:05

    Bonjour

    je commence par l'article 01 et la suite plus tard ces jours ci, n'est ce pas ah ah ah !

    pratiques ces camionnettes mercedes pour transporter des choses lourdes ou encombrantes

    l'Allemagne de l'Est a été avalée par la république fédérale teutonne depuis la chute du mur et plus de traces (a part en musée) de cette vie sous etat sovietique d'avant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :