• Le Parrain...

     

    Qu'évoque pour vous le fait d’être parrain ?

     

    Je stoppe d'un coup de lupara vos aspirations à devenir un Corléone même si en tant que récipiendaire de ce titre honorifique vous vous remémorez cet instant où cette charge vous est tombée sur le dos.....

    « Mon père lui a fait une offre qu'il ne pouvait refuser » - citation de Michael Corléone- et parole de mafieux.

    Voici une jolie expression non déguisée qui vous indique que vous n'avez pas intérêt à refuser !

    Et c'est pourtant très souvent dans ces conditions que vous apprenez que vous allez hériter de cette mission impossible

    «  devenir le tuteur d'un enfant tout au long de sa vie » ...quelle chance ou quelle corvée ( à vous de rayer la mention inutile).

     

    J'ai trouvé des textes d'une telle intensité « guimauve rose bonbon sucré » accompagnés d'une musique céleste jouée par des angelots ventrus et fessus :

     

    « Avant ta naissance, tes parents m’ont demandé d’accepter d’être ton parrain. Ils m’ont donné cette chance, de pouvoir t’accompagner, de devenir ton ami et je l’espère, un jour, ton confident. Sache que je serais toujours là pour toi et que je ferai de mon mieux, pour te rendre heureux. »

     

    Ils dégoulinent de mièvreries, de pâtes d'amandes, de roudoudous abandonnés en plein soleil qu'ils me feraient regretter de ne pas avoir fait le régime «hypo caloriques » plus tôt! 

    Il est impératif en cet instant, de vous poser la question :

     

    • Qu'est ce qu'un parrain

    Maintenant que vous avez identifié ce héros des temps anciens, je vous poserais une autre question qui elle, ne devrait pas vous poser de problèmes :

     

    A quoi çà sert

     

    Comme je suis un peu « casse bonbons » et que cela vous plaît  « je répépéte debuis le bédut »(Roland Magdane)

     

    Êtes vous marraine et à quoi servez-vous

     

    Vous souvenez-vous du jour où ce grade vous est tombé sur le paletot...la réponse vous appartient et c'est en votre âme et conscience que vous apporterez vos réponses.

     

    Dans un contexte religieux, un parrain (ou une marraine) est une personne qui s'engage à soutenir son filleul (la personne parrainée) dans sa vie chrétienne, à l'aider à grandir dans la foi -.

    Dans le milieu des Gens du voyage le parrain (nommé Kirvo en langue Romani) c'est vraiment « un second père ».. En cas de décès ou de problèmes majeurs intervenant dans la vie même adulte (incapacité, dettes, histoires d'honneur, affaires...) 

    Ce parrain mettra tout en œuvre pour porter aide et assistance à son neveu, j'ai assisté à des cas extrêmes où cet autre père payait de sa personne.

    La réciprocité n'est pas la même pour la gente féminine.La marraine ne représente pas  « la même importance ».

    Dés la fin du premier orgasme(oui oui vous avez bien lu...nos femmes ont des orgasmes!) le nom ou prénom du futur Kirvo est déjà sur les lèvres (s'il vous plait...un peu de retenue)de l'heureuse possédée par le plaisir.... «si c'est une fille la Kirvi sera.....si c'est un petit homme le Kirvo sera.... » car chez les fils du vent sans pays...à tous les coups on gagne ...

     

    Dés la venue au monde du tikno (petit en langue Romani) le Parrain est chargé par la communauté d'attribuer un surnom au nouveau né.

    Ils considèrent que le nom officiel ne signifie rien de bon, c'est celui que contrôle la Police.

    Le nom romano est plus facile à porter, il rattache l'individu à sa famille et le plonge dans la chaude sécurité de son clan..le surnom de cet enfant lui collera à la peau tout le reste de sa vie et lui servira de « passeport » et de reconnaissance dans le microcosme de la planète des Gens du Voyage.


    Ce prénom est en rapport avec un fait marquant ayant lieu lors de sa venue au monde ou portant sur un détail de son physique. Le garçon s'appelle Matcho (poisson) car le jour de sa naissance est tombé le….. premier avril.

    J'avais un ami surnommé Bougodon où petit fromage de chèvre.(surtout en été...)

    Chez les Manouches, c'est que du bonheur quand les mamans appellent la marmaille, les sobriquets sont délicieux, savoureux à l'oreille profane :


    .... Mandarine, Nelson, Canaille, Latchi (délicieuse) venez où vous allez manger des coups.... Carole richard donne vite un mégot....

    .... Ce n'est pas moi ma mère, c'est couillon qui a commencé...


    J'ai connu la petite Matrel (patate) qui avait neuf ans, sa sœur Marmotte âgée de dix ans, tenait par la main son petit frère Balo (cochon) tous issus du mariage de Gazouille (la maman)et de Vin blanc, leur père.


    Le Kirvo de la Parni (blanche) c'est ce dinelo (ce fou) de Bakro (mouton).

    Jean P... était connu sous le nom de Riton, Elie Z.... sous le nom de Tchirklo (oiseau) Etc.…


    Quant au téléphone vous voulez parler au pasteur E.....,, qui est le petit fils de Nenes,  il faut demander à s'entretenir avec Kalo Mouille ou gueule noire.

    Il faut s'y faire, car vous êtes-vous aussi affublé d'un surnom qui n'est pas toujours flatteur attribué par les Voyageurs que vous fréquentez.

    Pour ma part j'étais surnommé le révérend, peut être qu'à cette époque, on me donnait le Bon Dieu sans confession...

    Bien sûr,  un nom d'état-civil est noté sur l'acte de naissance mais il est que très peu employé par la communauté.


    Tout se complique, lorsque deux ou trois individus mâles portent le même prénom dans la même famille.

    Les autorités en perdent leur latin... Le hasard ? Je ne pense pas.


    Un personnage très proche de nous et que je surnommerais Jimmy a le même prénom et la même date de naissance que son parrain et que son beau-frère. Entre eux, ils se distinguent par le sobriquet reçu le jour de leur baptême.

    Il y a Jimmy grandes oreilles et Jimmy grosse tête. Quant au beau-frère, il porte le même nom de famille. Ce dernier est né à un jour prés au même mois de la même année, bien sûr, mais il porte le même nom de famille sans toute fois être parent direct.

    Énoncé du problème : Sachant que l'un des trois individus n'a plus son permis de conduire (retiré pour un an) et qu'il vient de se faire contrôler par la Gendarmerie en infraction de vitesse, qu'il n'a pas de domicile fixe qui payera l'amende ?

     

    Dans un prochain jour, je vous révélerais, si vous le voulez bien, l'aventure d'un Parrain et de sa filleule...sacrée histoire !

     

    « Nenes le Manouche (seconde partie)Nenes le manouche (troisième partie) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Août 2016 à 18:21

    Autrefois les rôles de parrain et marraine étaient pris très au sérieux, car ceux-ci étaient destinés à remplacer les parents en cas de carence. Je crois que c'est bien tombé en désuétude.

    Autrefois encore, mais dans un passé plus lointain, les gens ne portaient pas de nom de famille. Ils étaient désignés par un sobriquet relatif à leur apparence physique, leur métier, l'endroit où ils vivaient... Puis ces sobriquets sont devenus noms de famille lorsque sont apparus les registres de naissance ou de mariage. On peut s'en rendre compte encore de nos jours.

    Belle semaine Loup.

      • Mardi 23 Août 2016 à 05:20

        A la lueur de tes explications, je m'aperçois que les Manouches "excentriques en leur façons de se nommer pour se reconnaître" ne sont pas si loin d'une certaine réalité venue du fond des ages ...tout  comme leur façon d'appréhender  la vie . J'aurais aimé que tu nous "enseigne " sur ce sujet qui pour ce jour me préoccupe.

        La distinction s'effectue pour nous aussi si on s'en réfère à nos avatars? Triskéke, Loup.... peut on les considérer à des sobriquets ouvrant sur des droits de se comporter comme eux ?

        Plus en avant...la fonction créant l'organe ? ou le contraire...Je me comporte fidèlement à l'image que je renvoie ?

        Merci de partager tes richesses.

    2
    Mardi 23 Août 2016 à 08:56

    Si tu es intéressé par l'origine des noms de famille, je te conseille le livre de Jean Louis Beaucarnot: "laissez parler les noms". Tout ceci est très complexe, car si certains sont très faciles à expliquer, d'autres ont subi des transformations et détournements.

    Il y a aussi cette possibilité pour retrouver l'origine du tien:

    http://boutique.genealogie.com/v2/boutique/parchemin-origine-du-nom-de-famille-cadeaux.asp

    Il viendrait d'un homme beau et aimable (!) ou alors d'une commune de Bourgogne. Le mien s'explique facilement, vient d'un ancêtre scribe ou écrivain public.

    Pour ce qui est de nos avatars et pseudos, je pense qu'ils sont le reflet de notre moi intérieur, ils représentent notre ressenti et ce par quoi nous sommes profondément attirés. Mais nous ouvrir le droit de se comporter comme eux? Tu peux être tenté de le faire, mais comment pourrais-je me comporter comme un  triskel? smile Ce n'est pas parce que le loup est ton animal totem que tu dois calquer ton comportement sur le sien, il t'aide dans certaines situations, c'est un protecteur, un allié spirituel, il t'envoie des messages. Tu as entendu son appel vers la liberté, vers l'écoute de ton instinct, tu dois continuer de l'écouter quand il veut te parler, mais même s'il y a des similitudes entre sa façon de vivre ou de réagir et la tienne, tu dois vivre en tant que toi-même, personne libre et indépendante.

    On peut comparer tout ça en privé si tu le désires.

    Bonne journée mon frère des étoiles.

     

    3
    Lou Québec
    Jeudi 25 Août 2016 à 19:29

    J'en veux encore et encore de vos histoires.

    Ne vous offensez pas si je les lis en retard...

    Ces histoires de prénoms sont exquises et, ma foi, fort ingénieuses.

    Surtout pour dérouter les zautorités...

      • Dimanche 28 Août 2016 à 04:23

        La réalité se dépasse d'elle même et n'a pas besoin de fiction. Quel joli pied de nez aux "zautorités"... si prompt à nous les casser ( les pieds )!cool

        Je ne suis pas offensé morbleu ! mais flatter mon ego ne risque t il pas de le voir enfler comme un gonfanon ? et c'est le vent en poupe que je partirais comme un pet de lapin sur une toile cirée !

        M'accorder votre attention est déjà pour moi une récompense.sarcastic

    4
    Dimanche 28 Août 2016 à 09:23

    Encore une nouvelle découverte pour moi !!! j'aime beaucoup cette idée mais choisir un surnom peu valorisant pour un enfant, , ça ça me sidère !!! he

    Moi je n'ai jamais accordé d'importance à avoir ou être un parrain ou une marraine ...................je parle étant jeune.......................à l'heure actuelle je comprends toute la responsabilité que cela incombe .........................

    J'ai bien apprécié ce récit aussi, il me pousse à la réflexion une fois de plus !!!

    Bon dimanche Loup !!! Bise

      • Dimanche 28 Août 2016 à 12:36

        "Chrisy..ma-reine" avec humour !

        Il en faut du temps et du temps pour que s’accomplissent  les "projets " du destin et j'ai été déstabilisé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :