• Le Loup

    Merci beaucoup de votre appréciation en ce qui concerne l'un de les derniers écrits...Pour vous remercier... un poème sur .....
    LE LOUP, écrit le...

    14/03/2008 LE LOUP

    La lune énorme colle son disque blême et glacé
    Sur le rideau d'encre que la nuit hivernale a baissé.
    La neige lourde et épaisse fait taire plus encore
    Le silence nocturne que la vivante journée abhorre.
    Mais le blanc linceul se met à crisser soudain... 
    Dans la pâle clarté, un loup approche. Prudemment, il vient,
    Sa démarche lente et méfiante
    Lui confère l'allure la plus terrifiante...
    Alors il s'assied au centre de la lune,
    Noire silhouette, dans la vaste nuit brune...
    Et la braise étincelante de son regard qui luit
    Perce comme des fers rougis la densité de la nuit...
    Il tend vers le néant sa gueule puissante,
    Pousse son hurlement de façon inquiétante,
    Faisant tressaillir le cœur des plus courageux
    Ainsi que le feuillage des arbres les plus vieux...
    Qui appelles-tu, solitaire voyageur?
    Est-ce ta compagne, à qui ton air rageur
    Souhaite confier tes exploits de guerrier?
    Est-ce ta horde sauvage sans quelque pitié
    A qui tu rappelles la présence du chef initié?

    Sont-ce les Hommes que tu provoques en éternels ennemis
    Et à qui tu promets toujours de trop blanches insomnies?
    JJS

     

    Jean Jacques SOLLIER 

    « Salut l'ArtisteCinq plombes du mat..... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Janvier à 12:03

    Je dois avouer que j'suis pas trop poète... mais j'ai malgré tout apprécié ce poème sur le loup, pauvre bête si décriée et si menacée par son seul prédateur: l'homme !

    Bonne journée

    2
    Mercredi 30 Janvier à 15:15

    Loup y'es-tu ?
    Que fais-tu ?

    ... Je lis de la poésie et je partage ce beau poème sur le Loup !
    Merci, j'aime bien ce loup qui hurle à la lune.
    Bonne fin de journée.

    3
    Jeudi 31 Janvier à 10:20

    Bonjour

    superbe poeme que tu nous as offert là

    merci de ce moment du loup poetique

    une bonne description de l'appel nocturne de l'animal

    4
    Vendredi 1er Février à 07:23

    Pauvre  loup solitaire, alors qu' il est fait  pour vivre en  meute, son hurlement  est  un appel à ceux de sa race, et  non une menace !

    Mais comme toujours, rien n' est à 100 %, et  en Alaska,  mieux vaut  ne pas tomber seul sur  une meute !

     Passe  une bonne journée

     Amitié

    5
    Dimanche 3 Février à 16:30

    très bel écrit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :