• La Statue qui tue...le retour !

     

    Vous souvenez-vous de cet article sur les statues qui sont élevées à la gloire des empêcheurs de tourner bien rond ?

    Au cours de ces quelques jours d'embardées en Auvergne durant lesquelles j'ai découvert que le soleil coûtait moins cher que sur les bords de la maré nostrum polluée, je reviens vers vous le cœur chargé d'allégresse.

     

    Hosanna, hosanna le Loup est revenu belliqueux !

    Hosanna, hosanna le Loup est redevenu belliqueux.....Il va élever une statue.

     

    Du latin bellicosus (guerrier ) de bellum, (guerre).

    Dans ma tête de Loup, dépoussiérée des quelques toiles d'araignées j'extrapole en me vautrant dans la facilité :

    Belli cossus : la belle cause ou la belle chose....et pourquoi pas comme le disait ce bon vieux Jack LANG : ce Loup..quel bel homme !

    Le reste de la traduction tente de le prouver et de l'affirmer : Bellum : ce Loup quel bel homme !

     

    Frétillant comme un gars du Don (fleuve Russe qui coulait si rapidement que jamais son eau ne gelait...authentique) aucun barrage ne pourrait contenir mon flot de pensées sur cette merveilleuse expression « sivice pacem parabellum »....ou si vous préférez en v.o franchouillarde : «  si tu veux qu'on te foute une paix royale t'as intérêt à tirer le premier. ».

    Et pourtant c'est ce qu'il ne s'est pas produit.

     

    Il eut été préférable dans le cercle très fermé de ce microcosme de jouer aux cartes, au jeu des 7 familles en particulier, pour pouvoir tirer allégrement sur une carte représentant la personne à abattre.

     

    Abattre ses cartes quelle belle expression, digne d'un bûcheron qui abat un arbre, d'un athlète qui abat les obstacles,  d'un éleveur qui abat un bestiau pour festoyer, d'un seigneur qui abat un pont levis pour laisser entrer, et d'une réunion de famille se transformant en « WATERLOO » de ABBA . (encore un jeu de maux tiré par les poils!)

     

    J' hypothétise cette action à laquelle mes pensées virevoltant avec facilités comme les balles d’une rafale de mitraillette, donnent du panache à la victime.

     

    Sapristi..! je vais vite en besogne ..mais ou avais-je la tête...pas dans le cul..c'est bordé de nouilles...la mitraillette pour mes aminches les Picards : c'est un  morceau de baguette rempli de frites et une fricadelle, aussi nommée fricandelle mais à lièchhhh ( là on se moque ouvertement des Belges et du parlé de Liège )c'est fricadelle ! ….et ne pas oublier la sauce, bref un repas complet dans un pain.

     

    Comme après la pluie vient le beau temps après le casse-croûte vient le panache.... mais pas à demi-panaché (jeu de mot éculé ai-je bien dit ).

     

    Donc dans la Belle-Famille...c'est une nouvelle version de ce jeu de massacre, essayez..vous verrez comme il est palpitant de flinguer belle maman et Beau-Papa 

    je continue donc en compagnie du peloton d'exécution :

     

    j'voudro ech bieau-père.( oui je sais...j'ai la version des cht'i!)

     

    Figure emblématique de la famille, devenu patriarche non pas pour ses qualités de sagesse et le respect qui lui sont dus, mais parce que c'est le plus vieux.

    Et bien celui-là, je voudrais lui tirer le portrait, et m'offrir sa représentation à encadrer pour l’accrocher bien en vue dans mon atelier  « d'éleveur de statues »..encore un truc qui me tue....élever une statue...ce n'est pas lui inculquer les bonnes et différentes manières à devenir représentable...

     

    y' en a qui ont des feuilles de vigne pour qu'on leur lâche la grappe, des Venus Callipyges qui oublient que plus on monte plus on montre ses fesses, d'autres qui n'en pense pas moins au sujet de RODIN, ...non... moi je veux parler d'ériger pour mieux la jeter au sol par la suite.

     

    La statue que je destine à cet homme est « kolossal », tant les bâtons qu'il a mis dans les roues de mon couple on été autant d'occasions à me vautrer sous les yeux ravis de sa famille.

    Je ne serais pas rancunier, car je lui suis infiniment reconnaissant de 2 faits marquants.

    1 / Je lui dois : le fait que sa fille soit aussi forte en amour dans notre couple

    2 / que notre fille soit « la femme qui se tient debout le poing levé »....

    celles là sont les deux seules engeances de femelles qui ont osé braver les diktats du mâle tout puissant.

    Cette statue, je vais te la dresser, la sculpter et la polir pour mieux la démolir..Ah..quel pied (d'estal)


    Partant de cette constatation, si on considère qu'une statue représente quelqu'un de prestigieux, suffisamment admiré pour qu'on la lui dresse, il est facile d'imaginer que si, au figuré, vous mettez une connaissance sur un piédestal, c'est que vous lui vouez une certaine admiration (la situation en hauteur de la statue, surélevée sur son piédestal, ne fait que renforcer le sens), que cette personne a à vos yeux un certain prestige que, métaphoriquement, elle perd, lorsqu'elle choit de son piédestal.

     

    En joue.....FEU ! sur el bièl-mère ….

     pour vous, gens de tous ces beaux pays de France je traduis : « au tour de la belle doche..je vais lui faire sa fête ! ».

    La salve crépite, visée droit au cœur, elle refusa qu'on lui banda les yeux..elle qui durant tant d’années à fait semblant de ne rien voir....le coup de grâce...son gendre vient de lui porter...il la surnommée MEDUSA.

     

    J'applique à cette situation le célèbre :Celerius quam asparagi cocuntur ….. En moins de temps qu'il n'en faut pour cuire les asperges ou plus prosaïquement : il fallait autant de temps pour tuer un âne à coup de figues molles.

     

    ... «  Garchon (toujours les cht'is) une statue pour la belle-mère et une.... »

     

    Me voici éleveur de 2 statues que je dédie à deux personnages d'importance, car ils sont responsables de la venue au monde de ma femme.

    Ma femme, LA CATINOU, à qui je ne suis pas prés d'élever une statue !

     

    Sans haine, sans esprit de vengeance mais restant vigilant sur la santé morale et physique de celle qui me tient par la main depuis que je sculpte des statues en reconnaissance de ceux et celles qui nous ont fait dire un jour :

    « même pas mal car le combat cessera faute de combattants. »

    Corneille, Le Cid, Acte IV, Scène 3.

     

    Ah....çà m'a fait du bien de montrer les crocs...et de m'en servir !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    « Réponse à une amie du QuebecNul n'est prophète en son pays... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Juin à 07:58

    Donc tu élèves des statues pour pouvoir les abattre...

    Bonne journée

      • Jeudi 1er Juin à 13:37

        "...que néni mon Lucky !"

        Ces statues je les érige en remerciement des difficultés qui m'ont permis de progresser dans la vie..et je n'oublie surtout pas de remercier tous ceux et celles qui ont été des obstacles dans ma vie.

    2
    Jeudi 1er Juin à 18:33

    J'aurais dit la même chose que Luckyozz puisque tu sembles en colère! J'en déduis que ton périple s'est avéré infructueux...

    Bonne soirée tout de même Loup.

      • Dimanche 4 Juin à 17:46

        La résignation n'est pas au menu ! la vengeance ne grandit pas son auteur...mais reviens à cette statue que tu "sanctifie" car elle représente "la bonne cause " qui t'a fait avancer dans la vie.

    3
    Jeudi 1er Juin à 20:29

    Aie ....te voilà bien remonté ....heureusement que ta Catinou est là pour toi....c'est bien d'arriver à voir que c'est aussi grâce à eux qu'elle fait ton bonheur.....c'est beaucoup mieux que ne se contenter de simplement les haïr ..... et pour ta belle, c'est une jolie preuve d'amour je trouve !!! Bon après ............... pas toujours facile à accepter les "embûches".......

    Tu as bien fait de montrer les crocs.....j'espère que ça t'a soulagé clown

    Bises à vous deux et bonne soirée

      • Dimanche 4 Juin à 17:49

        J'ai sculpté  2  statues.....Beau papa et belle maman.... Je les remercie d'avoir "abimé" leur fille au cours de ces dernières années.....Il était temps quye je sorte mes crocs de sculpteur!

    4
    Samedi 3 Juin à 13:01

    Chapeau-Bas mon cher Loupzen pour cette longue tirade impressionnante de superlatifs exagérés à bonne escient et nom d'oiseaux appropriés !

    quand au jeux de mots : ils sont divins et bien placés.

    Çà fait vraiment du bien de montrer les crocs...et de m'en servir à l'occasion ! Ça soulage :  surtout "quand on a une dent contre

    quelqu'un " et  Loupzen n'en manque pas... de  bonnes dents bien acérées. LOL !

    "Qui qu'en veut ! Qui qu'en veut des bonnes dents bien pointues là ou il faut ! " HI!HI!HI!

     

      • Dimanche 4 Juin à 17:52

        Je suis sous le charme....l'humour est une arme à double tranchants..

        .Dangereux pour celui qui en est la cible et dangereux pour.... celui à qui s'adresse ce "trait" d'humour !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :