• La mafia (suite et pas fin)

    On ne choisit pas sa famille …..Çà c’est pour la rime et le fun de Manille du chanteur bobo

    Va falloir le descendre de son piédestal  le Maxime, sa famille on la choisit bel et bien et une fois que la seconde peau  est enfilée...Plus dure sera la mue.

    Cette appartenance vous formatera tout au long de votre vie. Là où je suis d’accord c’est qu’il est très difficile d’échapper au port de la redingote de super héros que papa et maman voulaient vous faire endosser, faisant de vous et suivant la formule consacrée par de sacrés cons « tu seras notaire parce que papa ne l’était pas ».

    « Je sais, je sais » comme disait Jean Aléxis Montcorgé, nous voulons le mieux pour nos enfants, pour que leur vie ne ressemble à la vie chiante que nous subissons. Nous oublions que les temps changent, le marché de l’emploi est fluctuant, et que le poids de nos ancêtres peut être très différent de l’héritage abandonné style valise sur le bord d’un quai qu’un artificier va faire péter !

    Les parents recherchent la sécurité pour leur progéniture….en principe mais ils recherchent avant tout que le môme qu’ils ont eu du mal à mettre au monde ne bouscule pas leur relatif bien être.

    Égoïstement j’men va vous causer de mes zigues et des déguisements dont j’ai été affublé !

    De toute ma prime jeunesse le tailleur qu’a été mon père m’a coupé et bâti un costard de…..naturiste. Et oui, le brave homme na pas eu de projet professionnel bien défini pour ce chérubin que j’ai  été. Pas de vêtements à enfiler..à poil j’ai été.

    D'une lignée de  « taiseux du Ch’nord », connaissant la misère mais pas ses parents il a cherché la sécurité et « tu seras fonctionnaire,  tu auras à manger et de quoi te taire ».

    Donc le petit Loup était destiné à le devenir. Je ne remercierai jamais assez mon paternel de ses efforts surhumains pour que je sois ce qu’il était, me donnant ainsi une envie style « va vite du cocker »d’aller voir ailleurs pourvu qu’il n’y soit pas.

    Ayant pigé le mode d’emploi de cette vie, je suis très vite entré aux services des autres. Je n’avais pas de protections, pas de références, rejetant les chaines que des syndicalistes me tendaient.

    A cette époque, les syndicats qui avaient pignons sur rue sentaient mauvais le front popu. La casquette et la java de travers. « Tous unis, tous égaux au même niveau…à cet étage les pieds, ils puent ». Interdit de s’élever « tu seras au ras-dada par ce que papa est encore là ».

    Fuyons mes frères ! Et puis l’herbe est plus verte chez le voisin.

    J’ai donc opté pour ce qui allait être un style de vie qui allait me porter bien au-delà de la simple façon de remplir mon écuelle et celle des miens.

    Je suis devenu Mercenaire ou  Corsaire à la solde d’un patronat à qui je rapportais de l'argent et qui m'en laissait assez.

    Au départ j’ai vendu des « n’importe quoi sur les marchés de France et d’ailleurs ».J’ai été initié aux us et coutumes de ce milieu féroce, devenant baron et homme de main à des plus riches et mieux implantés que moi.

    J’ai vraiment pris mon pied en les détrônant  de leurs stands de la foire du Trône et de la foire à Neuneu.

    Je suis passé du stade d’homme de peine à meilleur vendeur et ce, en quelques années.

    Puis lassé par la petitesse et l’étroitesse des cerveaux de ce milieu, j’ai mis les voiles vers d’autres ports de flibustiers.

     

    A SUIVRE (si vous le voulez bien )

     

     

    « Témoin...mais pas de délation"Je" demain et jeu de mains »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Petitepaquerettes
    Dimanche 27 Mars 2016 à 21:45
    Au flûte j'ai cliqué sur a suivre rien... oooo : ))
    2
    Delattrons
    Lundi 28 Mars 2016 à 06:31

    Ah !

    Voilà qui devient intéressant. J'en ai loupé beaucoup : pardon, mais la vie n'est pas toujours simple, pour chacun.

    Si je veux bien ? Je vais suivre avec délectation. En attendant d'aller al ducasse !

    A bientôt

     

     

      • Mardi 29 Mars 2016 à 05:32

        Merci pour ce constat sur la simplicité de vivre !...effectivement nous sommes quelques uns à ne pas nous ennuyer!

        Vivre et devenu un acte de courage, de patriotisme et d’héroïsme !!

        " Ech'ti qui va al ducasse i perd es plach "yes

      • donael
        Mercredi 30 Mars 2016 à 04:55
        Oui je veux bien connaitre la suite loup
    3
    Lundi 28 Mars 2016 à 22:57

    Bon, oui ça ressemble un peu aussi au mien de parcours ;)

      • Mardi 29 Mars 2016 à 05:25

        Merci de (ta ou votre )présence sur ce blog, comme je l'ai dit nous ne sommes que des êtres ordinaires ayant effectués des actes et parcours extraordinaires...a nous revoir.

    4
    Mardi 29 Mars 2016 à 09:16

    Salut LoupZen !!!!!

    Puis lassé par la petitesse et l’étroitesse des cerveaux de ce milieu, j’ai mis les voiles vers d’autres ports de flibustiers.

     

    Aller voir plus loin , c'est parfois aller voir plus près.tongue

      • donael
        Mardi 29 Mars 2016 à 14:38
        Salut mon grand, je ne vois pas en quoi tu fais allusion à la mafia tu crois qu'il essayront de se servir de moi...
      • Mardi 29 Mars 2016 à 21:30

        Et oui Phil ! chercher toujours chercher, ne serait-ce que pour désobéir à ceux qui "t'assurent que ta place est bien ici.." 

        La mafia est un titre pompeux et racoleur mais c'est un exemple de famille parmi tant d'autres.....religion, politique, artistique...l'Oméga est un contre emploi.

        Bonne soirée.

    5
    Jeudi 31 Mars 2016 à 21:36

     

    " Puis lassé par la petitesse et l’étroitesse des cerveaux de ce milieu, j’ai RE mis les voiles vers d’autres ports de flibustiers."

    A voir d'ici quelques jours.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :