• La calentica....ou les Panisses


     

    " Mon port d'attache c'est toi, ma vie et ma cuisine c'est encore toi "

     

    Cet Enrico quel bel homme..il nous a ramené du soleil et une recette de Panisse de son Espagne natale. J'ai fait sa connaissance dans les faubourgs de PERPIGNAN, il y traînait sa bonne humeur et sa caravane.

    Avant d'être un authentique Gitan patenté, ce Pied Noir a déboulé fissa de l' Espagne, traînant dans sa besace, traditions, saveurs et savoir- faire ancestraux. 

    C'est le chemin parcouru par cette Calentica devenue Panisse ( féminin) pour notre plus grand bien de gourmands-gourmets.



    Le mot provient de l'espagnol calentita (qui signifie « toute chaude »), qui a son origine dans le mot espagnol caliente, qui veut dire « chaud ».

    La variante oranaise  calentica intègre le diminutif ico, ica, est plus usuelle à Murcie et en Aragon.

    Cette variante est si intégrée dans l'arabe parlé en Oranie que l'origine du mot y a été oubliée.

    Selon une légende la calentica aurait été inventée dans le fort de Santa Cruz par des militaires espagnols manquant de ressources alimentaires.

    Ils auraient mixer le reste de leur réserve de pois chiches et ce fut l'apparition de la calentica.

     

    C' ’est tout simplement de la farine de pois chiche, de l’eau, un peu d’huile et un peu d’ail, le tout frit ou cuit au four. Parfait pour un en-cas sur le pouce, un apéritif, ou accompagné de salade au cours d’un repas léger.

    Pour cela il vous faudra faire  chauffer l’eau dans une casserole.

    Quand elle est chaude, couper le feu, ajouter l’huile d’olive et  verser la farine de pois chiche petit à petit tout en remuant  pour éviter les grumeaux. 

    Ajouter le sel, le poivre et la gousse d’ail pressée. 

    Remettre sur feu doux et manier jusqu’à ce que le mélange épaississe.

    Il vous faut obtenir une consistance crémeuse, mais plutôt ferme.

     Verser la pâte sur une plaque à pâtisserie : le but étant d’obtenir une « pâte » d’un à deux centimètres d’épaisseur.

    La première fois que j'ai vu réaliser cette recette, l'homme avait préparé des boites de conserves vides, trouées pour laisser échapper l'eau, l' humidité en surplus. 

    Les " boites moules " étaient placées à l'abri, recouvertes d'un linge pendant une heure ou deux. Une fois démoulés, ces cylindres étaient découpés en forme de grosses frites puis plongées dans une bassine d' huile bouillante.

    Une fois l’appareil bien compact, découpez de la forme que vous souhaitez : vous pouvez faire des  frites,  des carrés, ou des ronds… " C’est comme vous le voule ".... 

    Pour la cuisson idem : comme vous voulez ! En friture dans un bain d’huile, revenue à la poêle légèrement huilée, ou au four. Les panisses sont cuites lorsqu’elles ont une belle couleur dorée.

    Dégustez-les chaudes, seules et bien salées ou agrémentées d’une petite sauce au fromage blanc, ou bien trempées dans une vraie sauce tomate.



    « L'Amitié selon VousL’Ouïe fine »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Janvier à 14:20

    Je connais les "panisseu" comme on dit à Marseille, mais je ne savais pas que c'était d'origine espagnole. Et j'aimais bien Enrico, bien qu'il ne m'en ait jamais proposé. Faut dire qu'on se connaissait pas (surtout lui) suffisamment pour que j'aie le loisir d'apprécier autre chose que sa musique !lol

    Bonne journée

    2
    Dimanche 7 Janvier à 19:50

    Ben alors.Personne ne se souvient de Panisse,celui qui éleva Césario,le fils de Marius.Un homme au grand cœur mais incompris ................dans le film César de Pagnol 1936.......Effectivement le pauvre Panisse avait été cuit dans de l'huile bien chaude.

      • Mardi 9 Janvier à 05:35

        ...et roulé dans la farine !!

    3
    Lundi 8 Janvier à 11:27

    Bonjour Le loup  je ne connaissais pas cette recette pourtant  bien prés de chez moi en ce moment(Murcia)

     Je ne connaissais  que Maitre Panisse comme dit plus haut par F L.

    Une belle recette pour commencer la semaine, ça donne envie, j'en salive déjà.

    Bonne journée. Bisous.

      • Mardi 9 Janvier à 05:37

        Les recettes du Voyage ont ceci d'agréable c'est qu'elle voyagent en compagnie de ceux qui les découvrent....comme jadis la route de la soie , des épices etc....

    4
    Lundi 8 Janvier à 17:54

    Bonsoir,

    Je connaissais le "Panisse" de Pagnol, le "Enrico" de Macias (je crois que ce n'est pas le même wink2 ) mais pas la recette à la farine de pois chiche qui me plaît bien. J'adore - hélas -  tout ce qui est frit(e), mon côté belge certainement où c'est plus souvent à base de pommes de terre ! 

    Il n'y a pas longtemps - dans un "bio" rayon - j'ai été tentée par la farine de pois chiche et puis je me suis demandée : " pour quoi faire ?". Voilà, j'ai la bonne réponse ... Merci et c'est noté.

    Bonne semaine Loupzen. 

      • Mardi 9 Janvier à 05:48

        Mes salutations lupines,

        les rois de la vraie frite sont belges et pas qu'une fois!

        Vais je vous faire découvrir la POLENTA ....non peut être.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :