• L'homme serait-il un con ?

     

        Récemment, j'ai émis quelques hypothèses sur les origines des idées qui trottaient dans ma tête et sur la façon dont elles se servaient pour atterrir dans vos mails.

        Je me souviens d'avoir tenté, parfois en vain, de vous faire partager mes opinions sur leur provenance.

    Avec cette chaleur de Juillet, je vous propose de rafraîchir votre mémoire.

     

        J’échafaudais quelques hypothèses, mêlant le hasard d'une rencontre au mélange de fluides corporels pour donner naissance à un « congénère » .

        En parlant d'apparition sur terre et de priorité, je triturais vos méninges avec un cas d'école :

    « qui et né le premier l’œuf ou la poule. ? »

        Vous ai-je décrit de quelle façon je déroulais la pelote de ficelle sensée représenter le contenu de ma tête....en tirant doucement et patiemment sur le petit bout de la ficelle......ainsi naissent les idées .

        Je crois vous l'avoir révélé, je ne suis pas homme de lettre mais témoin.

        Le hasard promenait son flegme dans les couloirs du temps, faisant semblant de ne pas prêter attention aux idées qui s'échappaient de ma tête de Loup.

        Elles formaient des écharpes de brume légère qui flottaient dans l’Éther d'une nuit bien avancée.

        L'instruction me fait cruellement défaut. C'est un vide sidéral qu'il me faut contourner et qui fragilise les contacts que je n'ose nouer avec les membres de votre communauté.

        Einstein affirma que l’éther était nécessaire à l’existence des lois de la physique. « Dans un tel espace [sans éther], non seulement la lumière ne se propagerait pas, mais les normes de l’espace et du temps ne pourraient absolument pas exister. »

        Puisque l’éther était nécessaire au fonctionnement des lois de la physique je lui attribue l'appellation de « flou artistique »  ..un pays ou l'amour serait roi, où la Liberté des pensées serait mienne,

        A priori rien ne laissait à penser que des 3 sujets qui prêtent à débats et témoignent de la richesse de vos actualités (on ne prête qu’aux riches, les pauvres dont je fais partie volent les idées des autres) se comporteraient comme larrons en foire.

        A fortiori, sans parti pris mais à petits prix, une opinion glanée sur le net à dans ma tête fait grand bruit.

        Je vous la sers tout de go.(j'ai vérifie, cela existe )

    "Je crois qu'un homme est un nomade, qu'il est fait pour se promener, pour aller voir de l'autre côté de la colline. Je crois que par essence la femme l'arrête, alors l'homme s'arrête près d'une femme et la femme a envie qu'on lui ponde un œuf, toujours... toutes les femmes du monde ont envie qu'on lui ponde un œuf. Alors l'homme il est bien bon, il est gentil, il calcule infiniment moins que la femme ; je ne dis pas que la femme est méchante, je dis que l'homme est con. »

    Jacques BREL .

     

          Mon esprit chafouin s'est attardé sur quelques belles tournures de phrases qui, sous le besoin impératif de mes doigts de les faire apparaître sur l'écran du PC, furent vite détournées de leurs sens et déplacées de ce con de texte.

         Dire que l'homme était un nomade me convient, vu que c'est de là que je viens..je vous rappelle qu'il y a encore quelque mois je m’enorgueillissais de faire partie de la communauté des Gens du Voyage.

         Les livres m'ont permis d'aller voir ce qui se passe de l’autre coté des montagnes de l'Ignorance (chaîne mythique de monts et vallées, reliefs qui font de nos peurs et de nos manques de savoir des montagnes aux cols infranchissables, mais se transforment en taupinières lorsque nous sommes debout)

    Si la femme s’arrête ne serait-ce pas en cas de panne des sens ? Et l'homme en tant que bricoleur met les mains dans le cambouis en lui soulevant le capot.

        Suite à cette ouverture et plus si affinités, naisse le plaisir des sens. Si certains sont interdits rien en vous empêche de les emprunter et de les rendre à leur légitime propriétaire....après en avoir abusé, cela tombe sous le sens.

        Je ne m'attarderais pas sur les œufs...Sans eux nous ne pourrions pas évoquer la fragilité de l'Homme qui se cache dans sa coquille ni de la femme qui souvent « lui les brise ».C'est vrai que la femme est par essence même, reproductrice et productrice.

    Ses fonctions naturelles fournies par dame Nature font qu'elle assure la pérennité de la race humaine.

    Revenons à notre Homme ou au votre.

        La femme est une calculatrice sur laquelle l'Homme compte, une histoire d'arroseur arrosé.

    Peut on lui reprocher d’être prévoyante, perspicace et prudente vu ce que « le Mâle » lui a fait subir depuis la nuit des temps.

        Lorsqu'elle accueille le vagabond du « tour de taille «  et le coureur de jupons » la victime est assurée des risques encourus lors d'un trekking de nomades sexuels, pourquoi leurs ouvre t elle largement son huis ?

    « L'Homme propose, le Femme dispose ». Le doute s'installe et le malaise prend place.

    Je ne vois dans ce doute qu'une seule solution à ce phénomène de la réciprocité, il sera inscrit aux frontons de leur maison  « à con...con et demi ».

    Je vous laisse la liberté de choisir votre demi.....bien frais, la canicule est là.

    « Souvent femme varie....Bel exercice de style »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Juillet à 19:39

    Alors là............................J'ai rien compris..........Ça part dans un sens,cela revient dans l'autre.Boooooooooooooooooooooof.Vivement les vacances....he

      • Mardi 24 Juillet à 21:30

        J'aime lorsque vous ne suivez pas les méandres de mes penséeszzz....j'ai teinté (mis de la couleur ) pour faire ressortir les paroles de Jacques BREL ( un chanteur belge qui sévissait à une autre époque.sarcastic..) cette déclaration m'a été envoyée par une internaute..pour que je donne mon opinion....voilà qui est faitcool..et ...vous allez rire avant de partir en vacances.glasses..( revenez-nous vite ) sont contenus dans ces quelques lignes, les thèmes que j'ai abordés dans des parutions antérieures...n'est ce pas drôle ?.happy....si, si j'en pouffe de rire !winktongue..ce sacré hasard...bon dieu qu'il est malicieux !

      • Mercredi 25 Juillet à 08:14

        Autrement dit il faisait souvent le "Jacques"..........Il était parfois un peu "coupant".he

    2
    Mardi 24 Juillet à 21:25

     La femme est par essence reproductrice et productrice mais c'est vrai parfois casse-couille c'est toi qui le dit et d'autres seront castratrices.....

    J'utilise parfois cette expression "à con...con et demi" et quant au demi bien frais je viens de le boire après 3h en plein soleil!

    bisous

      • Mardi 24 Juillet à 21:32

        Dans mes vies (! ) j'ai toujours recherché la difficulté....voila pourquoi j'aime "la Femme"happy

    3
    Mercredi 25 Juillet à 10:50

    Après avoir lu ton texte très explicite, je reviens au titre... et je réponds: OUI !

    Bonne journée

    4
    Mercredi 25 Juillet à 11:19

    Bonjour, je ne connaissais pas ces paroles de jacques Brel mais  elles  sont justes. La femme explique un autre chanteur (jean ferrât) explique  que la femme est l'avenir de l'homme elle serait donc plutôt un "boulet"? Pour certains , oui j'en suis convaincue mais c'est alors à l'homme  de montrer qu'il en est un et agir en conséquences.

    Dure philosophie de bon matin surtout avec ces grosses chaleurs.

    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :