• Jeu de mots laids pour gens bêtes

     

     

    Jeu de mots laids pour gens bêtes

    En relisant un auteur que les nouveaux chevaliers du rire ont poussé dans les oublis pas si net que cela (contrairement aux oubliettes et les oubliés du Net) je fais référence à Pierre Alexis, Joseph, Ferdinand, vicomte de Ponson du Terrail, né le 8 juillet 1829 à Montmaur et mort le 10 janvier 1871 à Bordeaux, à qui je tire ma révérence.

    Il me revenait une phrase qui tintinnabule encore dans ma tête façon grelots et qui pourrait fort bien me le faire gagner (le gros lot) je cite ;

    « Il sortait du théâtre comme un vieillard en sort ».

    Pas de quoi fouetter un chat (lisez par là, la façon dont les jeunes, c. à dire les moins de 17 ans communiquent : chater….je ne sais plus ce que veut dire ce verbe de communiquer et l’apparente à une de leurs expressions favorites «  com nue niquer ta reme » Je  re-cite et non récite… bien que l’ayant appris par cœur et l’ayant au bord des lèvres : viens coucher  nue avec ta mère !

    Pouah ! Me direz-vous, quel dégoût ! Et ce même jeune vous répondrait : « je n’y ai jamais goutté » avec la voix de cet adolescent de 15 ans qui déclare dans le sketch d’Elie SEMOUN : « ché pas j’veux un scooter ! » …et Alain BARRIERE ce vieux dégoûtant se vantait (normal sur les rivages de Bretagne)  d’avoir fait l’amour avec la mer : n’oubliez pas que l’orthographe n’a plus d’importance !

    Je poursuis cette expression triviale (Triviale poursuite) : comme un vieil hareng saur.

    Mais qui saura le sort que réservera ce vieillard à cet hareng dont il a juré d’avoir la peau ?

    Encore une expression triviale du siècle passé comme quoi tous ceux qui venaient de ce siècle n’étaient pas des lumières...Vous voyez la relation entre le siècle des lumières d’hier et des idées lumineuses d’aujourd’hui ?... avoir la peau de quelqu’un...

    Pour en faire quoi ?  J'aurais ta peau Léon . Chanson d’Helena NOGUERRA  qui n’a rien à voir ni même à entendre avec Hélène SEGARRA….ce serait s’égarer que de les comparer…d’ailleurs supporteraient-elles la comparaison sans raisons apparentes si ce n’est qu’une certaine « musicalité dans l’énoncé des noms ce qui est bien légitime pour des chanteuses....

     Qui se préoccupe de l’avenir de ce met délicat : le hareng pomme à l’huile ? en voila une idée plus fumeuse que lumineuse ! Une salade mêlant la douceur de la pomme de terre et le goût puissant du poisson fumé.

    Ce plat serait-il à point pour servir «  d’after » à la sortie d’une représentation théâtrale …pas certain aux vues, à l’haleine et à l’ouïe des relents gastriques qu’il provoque….imaginez la fin de nuit avec un amant parfumé "au port d'Amsterdam" ….quoique le saveurs de crevettes  provoquées à la suite de débats houleux ( on en revient toujours à la mer !) au fond d’un lit défait ...ce qui est plus accueillant qu’un lit de rivière sauf pour la gentille dame si c’est du diamant.

    Ce vagabondage mal intentionné, comme le sont les actes des vagabonds, d’après les «  gens bien pensants » et là encore il y aurait matière à discussion…ben oui ! si ce sont eux qui le disent pourquoi en douter…n’est on pas si bien servi que par soi même ? ils pensent bien…mais alors qu’est-ce-que mal penser si ce n’est d’être servi par les autres !

    La pensée des autres nous desservirait elle ? je me le demande bien…ou mal…non pas possible vu que je fais les demandes et les réponses…mais j’arrête net le mal de «  teté »...(.comme disent les mêmes jeunes qui "chat".) qui pointe sonnez à l’horizon de ce jour naissant et je préfère que vous écoutiez le doux son de la cafetière si vous êtes « at home »  ou la voix du cafetier si vous êtes sur le point de vous offrir un bon café dans votre bar préféré après une nuit passée avec une crevette fraîche ou à la sortie d’un théâtre comme un jeune en sort.

    En ce jour 04 mars, après de nombreux commentaires, je suis obligé de préciser qu'au départ il s'agissait de : jeu de mollets pour jambettes......incroyable!

     

    « Chassé le naturel....Traditions seculaires »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Mars 2016 à 09:14

    Mais quelle barjotte ce vieux loup ....  tu me fais sourire de bon matin ....  je quitte ton espace des images plein la tête à lire tes articles odorants   ^^ ah si j'aime la mer ? oh oui !! (rire) 

      • Dimanche 13 Mars 2016 à 20:48

        Tu aimes l'amer et le Picon bière ?

        Je sais c'est tiré par les cheveux.....

    2
    Lou Québec
    Dimanche 13 Mars 2016 à 17:13

    Décalage horaire, je viens de lire votre papier...

    Délicieux et odorant à souhait !

    Merci.

      • Dimanche 13 Mars 2016 à 20:47

        Les sens en éveil, l'odorat fait partie de notre phrasé :..je ne peux pas la sentir,..celle-là je l'ai senti venir,...je sent qu'il se passe  quelque chose... et oh combien cette confusion délicieuse de l'homme qui demande à sa partenaire (censure) : est-ce que tu la sent bien ?.....ce à quoi elle répond : pourquoi, je devrais sentir quelque chose ?

        Avec mes remerciements.

    3
    Mercredi 18 Mai 2016 à 13:53

    Tu es unique, LOUP PHOQUE à souhait !!! vraiment j'ai l'air stupide derrière mon écran à me marrer toute seule !!!!  tiens, ça sens la marrer ou la marée ? 

    ceci dit j'adore la salade de pommes de terres au hareng fumé !!! à peine un peu tièdes les patates, précision essentielle  he et je ne vois pas en quoi ça devrait gêner les ébats amoureux he c'est bon, et tout ce qui est bon, est bon !!!

    Bises Loup, je viens de passer encore un bon moment chez toi, mais j'ai faim maintenant !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :