• Ghost writter ou l’enlèvement de Sabine

    Savez-vous ce qu’est un « GHOST WRITTER » ?

    Il est coutume de dire « Négre » - en français dans le texte- c'est-à-dire une personne qui écrit sous le nom d’une autre pour publier un ouvrage.

    Voici l’incroyable aventure que je vais vous conter.

    Les faits sont réels, la personne pour qui j’ai réalisé ces pages est bien vivante, la confiance qu’elle a mise dans notre relation est indéniable.

    Soyez attentifs à ce qui va suivre…un jour peut être vous viendrez sonner à la porte de ma tanière

     

    « EMI », ces initiales vous disent-elles quelque chose ? Ou peut-être connaissez-vous leur version anglaise : « NDE » ? Elles désignent les « expériences de mort imminente » (« near death experience ») dont on a aujourd’hui d’abondants témoignages, notamment sur le Net. Toutes ces descriptions de « l’autre monde » entrevu par des personnes ayant frôlé la mort, ne sont pas à « avaler » sans examen critique, certaines étant manifestement fantaisistes. Pour autant, la cohérence de nombreux récits émanant de personnes de tous âges et origines, conduit la science et l’Église à les prendre de plus en plus au sérieux.

     

    Je ne suis qu’un loup nomade, parcourant la vie des uns et des autres, compagnon   et témoin d’éphémères  rencontres.

    Des histoires de femmes et d’hommes  j’en aurais tellement à vous raconter, des plus belles au plus sordides, des plus réelles au plus inachevées.

     Si je devais un jour changer ma pelisse de vieux loup en une autre parure se serait celle d’un indien que je choisirais.

    Laissez-moi maintenant vous dire  qu’elle a été la déraison de ce choix.

    Sabine m’a offert le plus beau rôle de ma vie, être le témoin d’une aventure à laquelle je n’ai pas assisté.

    Tout commence par un accident dont elle est victime le l 6 Juillet 2014 :

     

    L’ACCIDENT

    «   Arrive enfin le dimanche, nous recevions. J’avais dit précédemment qu’au vu des voitures qui passent à 120 au lieu d’une allure raisonnable qu’un jour il va y avoir un accident et que vous ne ramasserez même pas un os! ».

    Le mercredi, j’accepte d'aller avec mon mari a la foire de Landivisiau...moi qui ai peur de la foule, une peur très ancienne et de plus certains jours quand on m'effleure, je souffre .Nous rentrons a 15h30 .Je dis a mon mari : je pars chez mon amie au bourg ,chercher mon pain car le boulanger fermant a 12h…elle l'avait pris. Je monte dans la voiture, j’étais bien, fière de moi, j’avais dépassé ma peur…. Il faisait très chaud,  j'ouvre les fenêtres allume la radio locale, et me met en route.

    Comme je devais traverser la route, je m’engage, et regarde à droite si je peux y aller.

    Je vois une voiture me doubler comme si le conducteur avait bu. Ça c'est mon impression….Puis le choc a eu lieu…. je n'ai rien senti sur le moment.

    Je vois le véhicule  aller au fossé en zigzagant de  gauche à droite,  sur son  côté, des étincelles jaillissent a la poignée de sa porte … .Je me dis qu’ils sont fous, et qu’ils tournent un film avec Bat man. Sensations étranges que j’ai peine à expliquer en cet instant où ma vie vient de basculer.

    Ma vie défile depuis mes 2 ans je suis dans la ouate

     

    LES CHOCS DE MA VIE

    « Ce n'est pas facile de les raconter Je vais essayer et tu me poseras toutes les questions que tu veux! » m’a-t-elle dit.

                       «  Il faut que tu saches que de par mon éducation stricte, j’étais une personne angoissée .Que depuis que les symptômes de ma maladie s'accentuaient, j’étais très mal dans ma peau....et que j'avais été une femme battue qui acceptait pour avoir vu ma mère se faire maltraiter aussi » .

                      «   J'ai eu une enfance super traumatisante à partir de mes 8 ans ou ma mère, m’avait consciemment envoyé chercher mon père, chez une amie, en se doutant de ce que j'allais voir. Je suis rentrée, j’ai rangé ma poupée et ai décidé que je devais entourer maman ». «Maman a fait tentative de suicide sur tentatives et me disait le matin comme je partais au lycée a 7h pour ne rentrer qu'a 19h  "dis moi au revoir, ce soir je ne serai plus là".

    Nous habitions un petit village de 252 habitants ou mon père était directeur de l'école des garçons et "Médame" la directrice de l'école des filles

    .Médame était aussi la marraine de ma sœur et maman n'avait pas le droit de lui dire quoique ce soit. Mon père et l'autre étaient toujours ensemble et elle mangeait même chez nous sauf le petit-déjeuner et encore puisque 'elle couchait parfois chez nous .La voiture lui appartenait aussi, les vacances elle était avec nous. »

              « Heureusement parce que mon père aurait fini par me tuer. Il me claquait la tête sur les murs parce que dans mes yeux il lisait mon jugement. De ce traumatisme  il en est  resté quelque chose car j'ai une artère au cerveau qui parfois se bouche et j'oublie ou j'habite..(.mais cela a disparu) ».

              « J'avais l'habitude quand mes parents se disputaient, de me réfugier chez ma tante ou j'allais à pieds ,3 kms par de petits sentiers. Son mari, un monstre m'a violée à 17 ans. Il fallait absolument étouffer l'affaire et je fus envoyé en maison de repos chez des vieilles entre 57 et 94 ans. J’ai été droguée, pour ne pas déranger .Puis j'ai eu une compagne de chambre de 18 ans qui était violée par son beau-père et avait eu 2 avortements ....et qui s'est suicidée dans notre chambre, la veille de son départ ».

             «  Le pire a été quand j'ai découvert  mon gendre pendu dans le poulailler le 4 mars 2012 ».

     

    Pour Sabine’’ le chemin de croix’’ ne devait pas s’arrêter ainsi, elle porterait encore le lourd passé comme un héritage de sa famille.

    Mais par ce fait marquant, elle a le pouvoir de changer le cours de sa vie.

    Opportunité ou poursuite d’une descente aux enfers ?

    Il semblerait qu’elle ait choisi de mettre fin à une programmation  de destruction de sa personne…comme quoi, à un moment de la vie nous sommes confrontés à des choix qui vont guider notre vie sur terre.

    C’est elle-même qui plus tard me déclarera : «  Mon mari continue de parler de miracle. Moi je me suis libérée ».

     

    Le témoin de l’imaginaire que je suis ne peut que rapporter les mots de Sabine concernant cette aventure qui la mènera  hors du temps présent. Mon rôle consistera  à  mettre de l’ordre dans ses révélations. Par le passé, j’ai eu l’opportunité de fréquenter et de travailler avec des personnes qui ont vécu des E.M.I.

     

    LA DÉCORPORATION

    « …Ma voiture reste droite et s'arrête face a ma porte d’entrée   donc à l'opposé de ma direction  de départ. Je vois mon voisin et ami sortir de chez lui et  rentrer aussi vite ! Ma vie défile à une allure terrible, pas de tunnel mais un chemin de sable jaune, une rivière et un  indien assis qui me tend la main.

    Je reste persuadée que si au lieu de la toucher je l'avais serrée, je ne serais pas revenue de la -haut. Il ne me parle pas, je  me souviens bien  Il est très doux, bienveillant. Il me parle mais je ne sais pas ce qu'il a dit.

    Je repense que j'ai pris la clé et je reviens  à  ma voiture .Je vois une portière qui s'ouvre, un bras avec des manches noires qui tombe et j'ouvre …C'est un prêtre intégriste, en soutane, qui sort de la voiture. Elles sont mortes, nous sommes vivants.

    Mon mari sort comme un fou car moi je ne le sais pas mais le choc a été terrible, le bruit aussi et mes chiens hurlaient a la mort.  J'entre mais je suis à côte de mon corps, c’est étrange. Mon mari parle, les voisins accourent, je ne ressens rien. »

     

    MON CHOIX ET SES CONSÉQUENCES

    Sabine est face à un cruel dilemme et elle s’exprime sur les raisons qui ont motivés son choix

     «  .... j’avais donc la possibilité  de revenir sur terre.

     Certains disent ne pas avoir eu le choix et avoir fait le retour avec un fond de tristesse  au moment de  quitter cet endroit si paisible.

    Pour ceux qui ont fait ce choix, ils l'ont fait pour les gens qu'ils aiment, leurs enfants, leur famille... mais aussi pour changer leur façon d'être et d'agir. » «Quand on prend conscience du bien que l’on peut faire autour de soi, on veut le faire ».

    « J'ai beaucoup changé.  J’ai beaucoup d'amour à donner à ceux qui m'entourent proches ou pas....Personne ne nous juge en fait, on se juge soi-même quand on revit sa vie! ».

     LE CHANGEMENT

     

    …. « Je vis ma vie tout à fait différemment depuis cet  important bouleversement dans ma vie. Entraînant  de nombreux changements que j’ai souvent des difficultés  à expliquer et à vivre,  je n'ai plus peur de la mort car je sais que la vie ne finit pas quand on quitte notre enveloppe terrestre......Seul le corps meurt, notre âme et notre conscience continuent à vivre ».


    REGRETS -   L’ESPOIR  - MON REFUGE

     

    Sabine  s’exprimant en toute liberté quant à son choix de retourner à cette vie, consciente des difficultés que ce retour à engendrées. Pourtant elle garde le souvenir de ce qui aurait pu advenir  si  son option avait été différente.

     

     … « Je regrette parfois  d'avoir choisi le retour. Je sens que je dois donner aux autres cet amour que j'ai trouve bien après le tunnel que je n'ai pas vu. Cette disparition de la peur de la mort  non pas fait hélas, disparaître la souffrance.

    Maintenant quand je souffre trop,  je sens une petite main dans la mienne qui me tire en avant .Cette main d'enfant(?), pour moi c'est celle de Jésus!

    Je voudrais retourner auprès de "mon indien"....dans cet endroit magnifique, qui regorge d'amour et de lumière,  mais une lumière qui n’éblouit pas (comme nous n'avons plus nos yeux physique, c'est assez logique..) c'est un endroit paisible ou tout ceux qui sont allés se sentaient bien comme jamais ils ne s'étaient senti sur terre, l'amour qu'ils ont ressenti dans cet endroit était inexistant aussi sur terre... 
    Il rayonnait et dégageait beaucoup   d'amour....je lui ai pris la main ,il me la tendait mais si je l'avais referme sur la sienne, je ne serais pas revenue, il m'aurait  accompagnée car pour certains,  ce peut être un moment douloureux ».

     

     

    DEVENIR UNE AUTRE

             

      L’incompréhension des proches

     

       … «     Pour ceux qui vivent une NDE  ou EMI« complète » (jusqu’à la revue de leur vie) le retour à la vie de tous les jours n’est pas si facile.

    Mes fils ne me comprennent pas... ils ne veulent pas prendre la peine d'essayer de me comprendre. Peut-être parce qu’ils ne veulent pas croire... ils ne peuvent pas imaginer ce que j'ai  vécu ».

    « J’ai perdu une amie parce que le changement a été trop net... Pendant un  temps, Gigi (c'est elle qui est venue tout de suite après l'accident prévenue  par mon mari)   disait que ce changement était dû au choc et  que tout allait redevenir comme avant... mais au fil du temps, elle s’est rendu compte que  j' avais vraiment beaucoup changé, dans ma façon de voir la vie, de comprendre les autres, de les écouter et d'être si ouvert. …Je lui faisais peur.
     Devenue gentille et aimable avec tout le monde, je ne râle  plus, je ne  réagis plus aux colères de mon mari. »

    … « Alors pourquoi en lisant çà, les gens n’acceptent  pas  quelqu’un qui soit devenu meilleur ?

    Parce que GIGI avait l’impression de ne plus connaître cette personne avec qui elle avait beaucoup d’affinité,   une trop grosse différence nous séparait...j’avais  une nouvelle vision de la vie qu’elle  ne  ressentait pas.
     Ce n'est facile ni pour l’une ni pour l'autre me  sentant incomprise, seule désemparée car elle se trouve en présence d'une inconnue ».
          
    «   J'ai conservé une autre amie, qui  passe beaucoup  de temps à m’écouter, à sécher mes larmes,....à essayer de me comprendre. »

    … «  Grâce à ma psy, à mon kiné qui me reçoit deux fois par semaine et qui m’a encouragé à pratiquer la méditation, à une sœur Carmélite j’avance doucement vers la voie de l’équilibre.

    Je sais que je ne suis pas folle et que ce qui m’est arrivé n’est pas un cauchemar.

    Maintenant j’arrive à en parler librement sans aucune contrainte apportant par mon expérience personnelle le bien être à mon entourage. ».

     Mon mari continue de parler de miracle. Moi je me suis libérée.

     Je ne serai plus jamais la même! Je préfère maintenant ....

     

    Sabine est-elle consciente de cet inestimable cadeau qu’elle nous fait en nous confiant le déroulement de son aventure ?

    Puisque pour elle rien ne sera plus jamais comme avant, pour nous, quand sera-t-il ?

    Je vous laisse  seul « Capitaine de votre navire  et seul maitre à bord » libre de changer de cap et de voguer vers une vie meilleur pour les autres et pour Vous.

     

    « BagarreLe révérend (mafia suite) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mai 2016 à 08:46

               Merci de partager cette "aventure"!

    Parfois,,la souffrance physique ou morale est telle que ....Mais je sais qu'il y a un après!

    Je pars lundi ,je sais que mes 4 pattes âges ne seront pas seuls .....j'ai hâte de revenir mais la vie est dans le présent !

    Je me niche dans ta pelisse de vieux loup .

    2
    Samedi 28 Mai 2016 à 23:25

    Hé bien voilà un témoignage que je connaissais en partie seulement !!! Je trouve que cette épreuve qu'est l'accident a apporté à Sabine de bien belles choses au final !!!

    Beaucoup de réflexions en découlent, je ne comprends pas qu'elle ait pu perdre une amie à la suite de ça !!! était vraiment une amie, j'ai des doutes mais elle seule est bien placée pour le savoir !!!

    Loup je pense que tu as su  nous rapporter cet événement mais seule Sabine peut réellement le dire, moi je te remercie, il me semble que c'est parfait !!!

    Bel écrit !!!   Bisous Loup  !!!

      • Dimanche 29 Mai 2016 à 06:21

        tout le mérite en revient à "l’aventurière " et que dire de la confiance qu'elle a placée chez un Loup prédateur en principe ?

        Vous m'avez appris un peu plus le partage et la fraternité loin des clichés affichés  par les intellos de ce bas monde....sarcastic

        Bon qu'est-ce qui est prévu au repas de midi ?happy

        Bonne journée 

      • Dimanche 29 Mai 2016 à 09:19

         En plus tu es un loup émotif ...un vrai loup donc. Pour midi ce sera du crabe avec mayo préparée par monsieur. Quand je donne ma confiance,je la donne et si ...ce ne sera jamais à cause de moi ....si...! Vous êtes peu nombreux à l'avoir.....Même pas les 5 doigts d'une main.

      • Dimanche 29 Mai 2016 à 14:15

        Coucou vous deux !!!!  Moi  j'aurais bien mangé une tartine de Catinou mais elle ne livre pas encore à domicile !!! he

        Bises et à bientôt,        je suis moins présente en ce moment  sarcastic

         

    3
    Dimanche 29 Mai 2016 à 18:01

    j'envoie mes ami(e)s sur ton article

    4
    petitepaquerette
    Dimanche 29 Mai 2016 à 18:46

    Bonjour Loup , ils y en a eu des histoires sur l'après et le revenant !!

    Mais j'avoue quand c'est raconté par tout près de nous !! ( et oui je te considère )

    C'est troublant, se n'était pas sont temps , alors décidons nous quelques chose ?

    Avait elle vraiment le choix? Si oui  c'est bien !!

    Je n'ai pas peur de la mort pour l'instant  loll

    Il est quand même agréable de penser que nos proches sont là quelques part!! mais pas que, oupelaii ils y a aussi tout les autres!!

    Ca fait beaucoup matière sans et avec dans l'univers!! Ou bedon on tourne en rond c'est les même qui se régénèrent ??

    Sabine n'a pas eu la vie facile c'est un moindre mot !! J'espère quelle passe du bon temps maintenant !! Ca prenait beaucoup de courage pour faire le choix quelle a fait !!

    Merci Loup pour cette balade toujours aussi surprenante dans les recoins de ma cogitation !!

    Bisous , Loup Catinou et tout les autres !!

     

     

     

     

     

     

     

      • Jeudi 2 Juin 2016 à 06:02

        En effet des questions sans réponses mais qui ne nous empêchent pas de nous forger notre opinion...une fois encore la Liberté nous est offerte et même avec un témoignage à la clef nous continuerons à douter.

         

    5
    Lundi 30 Mai 2016 à 07:15

    Je retrouve beaucoup de choses dans le témoignage de Sabine, je sentais que ce capitaine n'était pas comme les autres, après ce récit je comprends mieux et ressent une affection encore plus grande, je n'ai jamais eu le courage de relater ce qu'est cette expérience, j'ai juste écrit un poème que j'ai remis à l'équipe médicale qui tremblait à mon chevet. Je suis content pour elle qu'elle ai trouvé une plume pour relater cette formidable aventure

    Amicalement

    Claude

      • Lundi 30 Mai 2016 à 13:04

        Cher Claude, 

        Ta présence en ces lieux est pour moi une récompense.

    6
    Jeudi 2 Juin 2016 à 22:20

    Loup y es tu?Si tu y es,peux tu m'envoyer en copie /colle les commentaires que je puisse les relire apres que j'aurais fini de tremper en cure et de souffrir ?

    J'aurais bien besoin de fourrer mon nez ds ta pelisse rassurante.

    7
    Mercredi 4 Janvier à 14:15

    Bonjour Loupzen,

    Sabine m'avait effectivement parlé de son EMI, et c'est ce qui m'a donné l'envie de me pencher sur ce phénomène...

    Un témoignage plein d'espoirs.

    Merci de m'avoir dirigé vers cet article.

    Je reviendrai te lire. A bientôt.

    BIZZ FAUSTINE.

    8
    Mercredi 4 Janvier à 18:22

        Mon loup je viens vers toi et ta grande sagesse....

    .J'ai passé le 1er jour de l'an 2017 aux urgences pour un début d'AVC.Je remonte lentement mais sans séquelles mais avec une grande tristesse en mon coeur .

    Trahie,j'ai été trahie dans une de mes amitiés,une amitie forte qui durait depuis 2009,une de celle qui se comptait sur les 5 doigts de la main.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :