• Des plantes et des hommes

    Consommateurs – acteurs par nécessité ou obligations, nos ancêtres piochaient dans les jardins que la nature leur offrait.

    Il n’y avait qu’à tendre la main pour cueillir le fruit pas encore défendu sous peines de poursuites !

    En chassant le « naturel  qui se pointait au galop », l’Homme avec une grande hache a fait des dégâts aux pieds des arbres !

    Jamais content de son sort (parfois je comprends), le professeur Nimbus est arrivé…chassant les dieux du firmament…çà c’est du BRASSENS…

    il se mit à traficoter les plants et à inventer des variétés nouvelles…plus rentables..Plus rentables et plus rentables car le fric se fait parfois au détriment de la qualité et donc de la santé.  (J’exagère peut être ?)

    Mais toujours est-il que certains variétés de nos plantes et fruits ont été « moissonnées » à l’époque par mes ancêtres roulottiers.

    Je vous offre quelques exemples de ces arbres et de ces fruits qui ont été consommés de façon régulière par les Grecs et Romains.

     

     

    L'AMANDIER :

    il était l'incarnation de la princesse Phyllis, qui mourut d'amour pour Acamas, parti à la guerre de Troie.L'amande était amer et les Grecs en consommaient mélangées au miel.

     Le CERISIER  :

    une variété vient d'Asie Mineur et une espèce est indigène dans certaines région du pays.Lucullus prétendait qu'il avait été le premier a importer cet arbre à Rome.

     Le CHÂTAIGNER :

    Les Grecs nommaient ses fruits «  glands de Zeus ». Ils servaient de pain pour les repas et la farine était très utilisée jusqu'à nos jours.

     Le CITRONNIER de MEDIE :

    Acclimatée en Grèce il le sera aussi à Rome.

     L' ORANGER AMER :

    Les douces oranges sont arrivées plus tardivement . On pense que les pommes d'or du jardin des Hespérides étaient en réalité des coings ou des grenades.

     Le POMMIER des KYDONNIENS :

    Les Grecs tiraient de ce fruit des jus qu'ils transformaient en gelée et en pâtes de coings. Le fameux Trimalchion fit servir à ses invités des pommes Kydonnienes cuites au four, plantées de clous de girofles pouvant ainsi être comparées à des hérissons

     Le DATTIER des OASIS :

    Présent depuis la plus haute Antiquité il avait été apporté par des caravanes venues du désert

     Le GRENADIER d' AFRIQUE :

    Les Grecs pensaient qu'il était né du sang de Dionysos. Ils en ont fait un symbole de fertilité

     Le PRUNIER :

    Les prunes les plus prisées venaient de Damas. C' est un fruit qui se dessèchent facilement est donc qui se concerne pour être consommé en hiver.

     Le FIGUIER de CHIO :

    Le monde antique consommait les figues fraîches ou sèches. Elles étaient séchées en brique pour faciliter leur exportation.

     L'OLIVIER :

    De tous temps on a mangé des olives sous plusieurs formes différentes, avec des préparations plus ou moins compliquées. Le premier intérêt reste l'huile que l'on différenciait sous 3 formes :

    la première presse pour l'alimentaire

    la deuxième pour les onguents et soins du corps

    -la troisième pour l'huile d'éclairage

     Le PECHER :

    Venu de Perse , la pêche donne des noyaux qui à leur tour donnent des arbres qui 'ont pas besoin d'être greffés

     Le NOYER :

    Il était l' incarnation de la nymphe de Carya dont Dionysos était amoureux. A la mort de cette dernière elle fut transformée en noyer.De cet arbre, on consommait les fruits frais, secs et l'huile.

     La VIGNE :

    Les Grecs et les populations de la Méditerranée ont découvert la fabrication du vin depuis la mythologie. Le raisin frais ou secs était présent à la table et les feuilles de vigne

     

     

     

    « Antiquité récente...Le syndrome de la C4 - C 5 »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 2 Juin 2016 à 12:26

    J'aime beaucoup toutes ces interprétations du passé... aujourd'hui, la liste est vite faite et une seule question est posée: 

    - Oranger: combien ça rapporte ?

    - Olivier: combien ça rapporte ?

    - Amandier: combien ça rapporte ?

    - Etc, etc...

    Au rythme du pognon, notre monde est de moins en moins agréable à vivre... c'est triste !

    Bonne journée

      • Vendredi 3 Juin 2016 à 05:37

        Oh pas de pessimisme ! il nous reste la vigne.....disait ce bon Fernand Raynaud " ça eut payé " !!

        Mes parents on dû
        M'trouver au pied d'u-
        ne souche
        Et non dans un chou
        Comm' ces gens plus ou
        Moins louches
        En guise de sang
        ( O noblesse sans
        Pareille! )
        Il coule en mon cœur
        La chaude liqueur
        D'la treille...

        Amicales levées de verres !

    2
    Vendredi 3 Juin 2016 à 13:18

    Bonjour Loup, tu marches sur mes terres avec tes dieux et tes légendes, mais ça me plait, tu sais que tu y es toujours le bienvenu. smile

    Bien des arbres sont associés à un dieu, ce n'est pas pour rien, depuis la nuit des temps ils offrent leurs fruits aux  hommes.

    Ici j'ai des oliviers dont les fruits me permettent quelques bocaux, et un figuier que je déshabille avec grand plaisir.

    Bon week-end à toi, bises. (Et pour ton fils, tu ne pouvais vraiment pas le prénommer autrement, ça aurait été une insulte aux dieux! ☺)

     

    3
    Vendredi 3 Juin 2016 à 16:26

    Et que dire du vin de noix ?????   hummmmmmm  !!!!!!!!!!!!!!  je crois avoir compris que tu aimais aussi he

    Encore un bel article Loup         mais maintenant que j'ai fini ton bouquin, je connais vraiment ton talent !!! c'est un vrai plaisir ce livre de recettes ou l'humour abonde à chaque page !!! et c'est aussi original que plaisant à lire !!!!  Tout coule cool !!!

    Bises loup 

     

    4
    Vendredi 3 Juin 2016 à 16:34

    S'il nous reste les arbres et leurs fruits, combien d'espèces ont-elles définitivement disparu ? Les historiens d'aujourd'hui retrouvent leurs traces, ce serait mieux de les avoir encore sur nos tables.

      • Samedi 4 Juin 2016 à 03:24

        Quelques savants fous ont fait ce que nous sommes à ce jour..pourquoi les suivre  et accepter leurs dictas ?

        je connais des fournisseurs de graines (KOKOPELIS) que ces empoisonneurs voudraient bien voir manger les pissenlits par la racine!

        Merci de votre sympathique rappel à  l'ordre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :