• Consommateur acteurs ou mateur ?

    Y 'en a marre de consommer n'importe quoi, n'importe quand et avec n'importe qui !

     

    Ou est passée ma liberté de consom'acteur que prônaient les révolutionnaires d'un nouveau mode et monde de vie « consommer oui, mais être les propres acteurs de notre connerie ou...je veux bien me faire baiser mais pas en douce, je veux être pleinement conscient au moment de me faire mettre » !

     

    Je crains que le consommateur que je suis devienne un  « con mateur » avec la notion péjorative du mateur voleur à la dérobée, (voir vos sites pornographiques préférés).

     

    Notre vie serait-elle devenue un gigantesque terrain d'essais et d’entraînement pour que des professeurs Nimbus de la consommation s’entraînent sur nous pour élaborer des stratégies de consommer plus et encore plus...des apprentis sorciers en quelques sortes.

     

    Nos organismes sont devenus des laboratoires, dans lesquels sont testés de nouvelles recettes de vie et on nous demande de freiner sur la consommation de médicaments.

     

    Cancers, insomnie, incivilité, violence, abus de sexualité débridée ne sont-ils pas dus aux tests réalisés sur nous par des fous irresponsables qui décident ce qui doit être bon pour eux ?

     

    Imaginons le monde du super marché, çà on connaît, mais en plus, qui fonctionnerait à l'envers.

    Nous serions des avaleurs en puissance de tout ce qui peut s'avaler et entrer dans notre corps, dans notre cerveau avec les changements parfois perverses exercés sur notre personnalité.

     

    Ce que nous sommes susceptibles d'ingurgiter tout au long de cette journée est effarant :

     

    Produits du petit dej', produits de confort (oui vous allez déguster le papier « Q »), habillement, cosmétologie, pour certaines et certains volontaires ou contraints..sexe, infos télévision, informations de la P.Q.R...(qui est parfois semblable au « P.Q »), les poubelles apportées par votre meilleur ami et qui seront déversées dans votre salon, la bagnole (idée de génie...que vous la conduisiez ou pas cette « maîtresse » vous coûte un bras...stationnement, crédit, assurance...rien que du lourd), la bouffe de la cantine du midi, les appels téléphoniques.....j'en passe et des moins bonnes !

     

    La pollution n 'est seulement chimique, elle est hélas sonore, visuelle et intellectuelle.

     

    En exposant mon choix de style de vie ne suis-pas entrain de vous polluer intellectuellement ?

     

    Continuons à extrapoler, tous ces ingrédients qui font votre actualité (et la mienne...je ne suis pas au régime)ils sont préparés, cuisinés par des marchands de soupe qui font en sorte que les doses que vous prenez, ne soient pas trop agressives car elles pourraient tuer net la poule aux œufs d'or que nous sommes.

     

    Nous ne saurions plus acheteurs de leurs produits.....quoique..le commerce de la mort...

     

    Pour persévérer dans cette idée folle d'un commerce à l'envers, projetons nous en consommateurs placés sur des rayons...et que des "acheteurs" viennent nous choisir pour nous fourrer de force les marchandises et articles citées en références.

    Le système de gavage des oies n'est plus très loin de notre façon de consommer à la différence prés, c'est que nous en sommes conscients et comme tels, responsables de nos dérives et travers, des troubles que cette situation nous apporte.

     

     

    C'est une internaute qui ce matin m'a mis la puce à l’oreille. (Dominique :Contre la dictature culturelle de la télé et du cinéma: domi-leblog.fr).

    Elle s'insurge sur le fait d'être harcelé téléphoniquement par une télé-pot de colle pour un renouvellement de contrat..alors qu'elle a déclaré à maintes reprise ne pas possédé de récepteur de télévision !

     

     

    Ce bourrage de crane que nous subissons est devenu insupportable à plus d'un titre et j'approuve ce cri de colère.

    Pour avoir vécu de nombreuses années sur les routes de France et d'ailleurs avec comme seul habitat une caravane, nous avons échappé au pilonnage de quelques sortes de harcèlement en merchandising outrancier.

    Pas de boites aux lettres....pas de pub !

    Pas de numéro d'appel-fixe....pas de pub !

    Pas de banque officiellement déclarée....pas de signes du banquier !

    Pas de revenus fixes, pas de taxes et ni impôts locaux, pas de taxes sur l' enlèvement des ordures...nous stationnions sur VOS dépôts d'ordures !

     

    Mais.....mais c'est aussi se couper des réalités de la vie et vivre en marge de la société.

     

    A nous de maîtriser ce libre arbitre, d' être mithridatisé au déferlement des effets nuisibles de la publicité, à nous de nous faire une idée et de communiquer aux autres ce que nous pensons vraiment de ce système.

    Ne devenons surtout pas des futurs agents publicitaires de nos propres styles de vie en vantant à grand renfort de superlatifs que ce que nous avons choisi comme style de vie est le meilleur choix pour les autres.

     

     

    « E-BOOK (première partie)Venus »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Novembre 2016 à 14:47

    Salut LoupZen !!!

    Cela fait déjà quelques années que la publicité parasite nos cinq sens afin de nous influencer à acheter tel produit ou à utiliser tel service. La publicité  nous suit à la trace aussi rusée que les Sioux !!! On devrait s’en sortir.....on n’a pas été contaminés au départ.La publicité est une forme de communication, dont le but est de fixer l’attention du consommateur sur un objet, et de l’inciter à adopter un comportement déterminé vis-à-vis de ce dernier....C'est une technique de manipulation de la conscience...Je le vois comme ça ....Et comme tout le monde ou presque  on achète sans le savoir car on nous a martelé pendant des jours .... Donc je me fais baiser comme les copains !!!!

     

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 19:38

        PHIL de Fer dur à tordre !

        Tes blogs ne sont pas à "l'image "de ta réponse! 

        le savoir donne le pouvoir Tu témoigne et dénonce la cupidité et le manque de personnalité de beaucoup de nos "guides ", ruer dans les brancards est ta marque de fabrique.

        il est vrai que les manipulateurs créent des besoins pour nous fourguer leurs saloperies... nous avons "encore " le pouvoir de refuser.

         

    2
    Jo
    Mardi 8 Novembre 2016 à 16:04
    Jo

    Nous avons notre libre arbitre et le choix de rentrer ou pas dans le moule. Savoir accepter l'obligatoire et rejeter ce qui ne nous convient pas est pour moi la seule solution. Mais, chacun son avis ou son angle de vue.

     

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 19:28

        Merci "JO" pour ce partage....Cette liberté ressemble de plus en plus en peau de chagrin, mais elle existe encore....mais de la  imposer aux autres un style de vie...par contre la manipulation dont nous sommes les proies...je m'insurge ! veillons au grain !

        Merci

    3
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 12:37

    Tu m'énerves... ce que tu écris est trop vrai, trop actuel ! Ras-le-bol de se faire diriger en douce, consommer à outrance (on ne répare plus, on change !), soigner sans être malades... manipulation, préservation obligatoire... et la liberté dans tout ça ?

    Bonne journée l'ami

    4
    Samedi 12 Novembre 2016 à 20:26

    Bon moi j'en retire du positif, tu m'as bien fait sourire !!! comme tu as raison, moi mon libre arbitre me dicte de ne pas trop réfléchir car c'est comme dit Lucky, très très énervant !!! alors je fais le choix d'agir sur l'instant, sans trop me poser de questions, et je me contente de me demander en ai je envie ou pas ??? même ceux qui me téléphonent, quand je daigne leur répondre, suivant comment je suis disposée, je leur dis qu'ils me dérangent .....gentiment il va de soi ......et je raccroche !!!

    Je suis quand même consciente de me faire manipuler, mais parfois je m'en moque !!! clown et parfois je rue dans les brancards et là je suis inflexible !!! 

    Bises loup et bonne soirée et bon dimanche !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :