• Commence par te taire

     

     

    Commence par te taire

     

     

    « Prends un siège Cinna et assieds toi parterre

    Et si tu veux parler commence par te taire

    Lui ne me disait mot, je ne répondais rien
    C’est ainsi que finit ce superbe entretien. »

     

    Combien d'entre vous êtes rester sans voix lors d'une discussion à laquelle vous n'avez pas su ou pas pu ou pas dû donner votre avis.

    J'ouvre une parenthèse sur cette forme de construction et du contenu de phrase qui donne à vos écrits l'élégance d'un charretier qui s'adresse à ses mules.....

    pas su....pas dû....pas pu

     

    Un célèbre auteur Auvergnat, Jean Anglade avait en des temps anciens fait intervenir un plombier pour procéder à des réparations, attendait de recevoir la facture de l'artisan. Deux mois plus tard, recevant enfin la not, il fut attiré par un des articles et son interprétation.

    Je cite :

    « anlévement ansiene plomberie...terasseman... soudurre...tuillot de plom...tuillot de cuivfre...jouints, coliers et mindeufre...

    Rien n'avait été oublié malgré l'orthographe qui posait problème...toutefois un article m'intriguait particulièrement : papu, 84,25 euros.

    Lorsque l'artisan vint chercher son dû je lui demandais :

    - Au juste c'est quoi votre papu

    - Mon papu ? Eh bien ! C'est ce que j'ai pas pu faire, voilà tout... !

    - Vous n'avez pas pu... ?

    - Oui , j'ai pas pu faire ce que je voulais, mais je l'ai compté quand même vu le temps que j'y ai passé...C'est juste non ? ».

     

    Bel exemple de savoir « pas su faire » de la part d'un homme de l'art du « savoir faire » !

    Pas de langue de bois chez les spécialistes du plomb et du cuivre, que de l'humour involontairement ajouté donnant une valeur mérité à cet exercice.

     

    En racontant cette aventure au cours d'une réunion amicale, la fille de mon amie, m'a scié en deux, tant son innocence était touchante. Cette adolescente naviguait entre sortie de l'enfance et l'entrée en émoi causés par la présence de son mignon voisin à la tronche de calculatrice. Elle ne savait sur quels boutons appuyer pour éteindre le feu de ses joues.

    J'avançais un « mieux vaut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de... »

    mais c'était sans compter sur le vécu de l'adolescente qu'elle tenait à nous faire partager « Ah non....pourquoi sept fois...quel temps perdu ! »

     

    C'est vrai que la jeunesse de maintenant à la langue bien pendue et que si les jeunes filles ne pratiquent pas la langue de Molière, elles savent s'en servir en ne la gardant pas dans la poche.

     

    Quand on sait ce qu'on sait, qu'on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entends...on a raison de penser ce qu'on pense

     

    Exprimer son opinion revient la plus par du temps à partager le point de vue de votre interlocuteur.

    Ce dernier se fout comme de sa première vérole de votre propre ressenti et s'appuie sur votre réponse pour conforter sa propre opinion.

    Vous occupez la place privilégiée du « faire valoir » comprenez que vous êtes un personnage de peu d'importance aux yeux du pénible qui vous exploite ce qui revient à « se faire avoir». Quel goujat celui-là.

    Il est temps de découvrir quelle importance vous avez aux yeux de votre entourage et quel crédit on accorde à vos conseils.

     

    A coté d'un « qui se la pète » il y a toujours un petit groupe de « bouches bées » qui est là pour avaler tout ce qui sort de l'organe de ce « haut et beau parleur »..il vous le fait façon deep throat vulgairement parlant..en m'excusant de cet écart de langage.

     

    Ces individus on besoin de votre soutien passif, de vos acquiescements, de vos sourires naïfs, de cette complaisance qui est une pollution passive comme les ronds de fumée bleu de la mortelle cigarette qui semble vous die « restons entre nous »

    Ils fondent leur réputation ou leur emprise sur votre présence muette.

     

    Sois belle et tais-toi....pour ma part je vous crierais « sois belle et tire toi »

     

    Allez vous exprimer votre opinion ou exprimer votre désaccord ?

     

    Allez vous exprimer un accord  ou partager vous un point de vue ?

     

    Tout réside dans la subtilité du choix de votre position.

    Voulez vous être cette personne « bien sympa » qui dit toujours oui et qui fait figure de personnage qui tient la chandelle lors des discussions ou alors... allez vous révéler votre propre personnalité en vous affirmant, quitte à passer pour celle ou celui qui empêche de tourner en rond et « ron petit patapon.. ».

     

    « Je pense que... »

    Cette insulte à la présence de celui que vous portez très haut , résonne comme un coup de fouet.

    Il s'en suit un lourd silence durant (ou Dupond) lequel les yeux gourmands des chercheurs de victimes se tourment vers vous.

    Enfin ils ont trouvé leur victime.

    Le bourreau faisant son office, il vous porte le coup de grâce : « t'as une opinion..tu penses toi ? ….ben ça alors ! » et il ajoute pour être bien sûr que vous n'allez pas vous relever : « si tu pensais...cela se saurait ! ».

    Massacré que vous êtes, laminé allez-vous rester ?

     

    Pourquoi ...parce qu'un jour vous n'avez pas saisi cette chance qui vous avez été offerte

    Vous aviez l'opportunité d'exister, de vous exprimer, de donner votre opinion, de devenir « quelqu'un », d'être Libre d'avoir un avis différent de celui ou des ceux qui parlent à votre place.....et vous avez laissé passer cette chance.

     

    Voici ce que pensait de vous votre interlocuteur :

    Lui ne me disait mot, je ne répondais rien
    C’est ainsi que finit ce superbe entretien. 

     

    Alors toujours décidé à vous taire ?

     

     

     

     

     

    « l'Aventure c'est l'aventureA bout de souffle »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Mars 2017 à 14:55

    Magnifique! je fais partie de celles qui ouvre toujours sa G......e, même si parfois cela n'a pas toujours plu, mais je m'en moque.

    Ton article me parle et m'a fait beaucoup sourire rire et m'a rappelé des souvenirs. Du genre je fais un article un peu politique, un peu religion. Chose qu'il ne faut pas faire si tu ne veux pas  te faire incendier d'une part, et d’autre part n'avoir aucune réponse. Mais comme je suis un peu maso j'insiste mais rien n'y fait. Les gens seraient il lâches ou peut-être indifférents. Alors comme c'est pas marrant je renonce, dommage! Morale de l'histoire je crois que je cherche un peu la confrontation, hihihi. Ok rien d’intéressant dans ces propos alors comme tu l'as dit: je me tire, hihihi.

    Bon week-end que je te souhaites  ensoleillé au moins dans ton cœur.

    Bises.

      • Lundi 13 Mars 2017 à 10:20

        ..."  il est où le soleil il est où"....dans vos mails......! et en ce moment je bronze !

    2
    Samedi 11 Mars 2017 à 18:55

    PAPU... pas mal ça, j'ai jamais pensé à l'ajouter sur mes factures ! MDR !!!

    Bonne soirée

      • Lundi 13 Mars 2017 à 10:21

        C'est un AUVERGNAT qui l'a écrit ...le PAPU et qui l'a facturé !!!MDR

    3
    Dimanche 12 Mars 2017 à 23:06

    J'ai bien ri, j'ai adoré ton humour. Et le papu, ah, le papu, quelle bonne idée, et si je me mettais à faire payer tous mes papu ? Je deviendrais riche ! Je sens que je vais y penser sérieusement ! Ces artisans, quel sens du réel ! J'ai encore beaucoup à apprendre question finances et gestion...

      • Lundi 13 Mars 2017 à 10:23

        Je suis auvergnat de hasard...mais pas pingre de sentiments et le partage est monnaie courante.

        Je reviens doucement....

    4
    Lundi 13 Mars 2017 à 14:27

                 Tu reviens doucement mais tu reviens ...comme le soleil.Cela me fait chaud ton retour!

                 Tu sais ....Je t'ai envoyé ce matin un mail je crois et je me suis retrouvée dans ton écrit du  jour.ou

    le" bouche-bée"c'est ma fille et l'autre c'est le "haut et beau parleur". j' aurais voulu qu'elle "sois belle et se tire" mais c'est moi qui me tire avant que d'être encore plus celle sur qui on passe ses états d'âme!

                  J'ai aimé le papu.

    Plein de bisous

      • Lundi 13 Mars 2017 à 20:16

        ...et moi je n'ai " PAPU" abandonner ce que j'ai eu tant de mal à faire paraître......des fois le "PAPU" coûte très cher !

    5
    Mercredi 15 Mars 2017 à 11:20

    Petit passage pour te souhaiter une bonne semaine de bronzette... Bisous.

    6
    Dimanche 26 Mars 2017 à 11:17

    Bonjour j'ai beaucoup aimé l'humour Papu le papi bien vu

    Me taire hum à voir

    Mais en public c'est pas facile et tik la timitidé

    bonne bronzette sourire

    amicalement

    Béa

      • Dimanche 26 Mars 2017 à 18:31

        Tout est dans l'art de communiquer....

        C'est ce que j'apprécie chez vous.....

        Renvoyez l’ascendeur,

        Marquer d 'un pas sage votre venue

        Voilà ce que j'attendais de vous !

        Merci de ces quelques instants accordés à un de vos admirateurs.

    7
    Dimanche 26 Mars 2017 à 18:48

        Je viens juste , de mes mains fatiguées ,toucher ton poil    Loup. mon ami.....Je me ré énergise .

    Je sais que tu es là....

    Bisous et à +

     

      • Lundi 27 Mars 2017 à 04:03

        ....et si c'était vrai....Alors sers toi....je suis là pour çà.

    8
    Dimanche 26 Mars 2017 à 19:10

    bonsoirs mon loup merci de votre chaleureux accueil 

    je vous souhaite une belle soirée et à tous

     

      • Jeudi 6 Avril 2017 à 03:51

        Merci poétesse, vos invitations sont pour moi   les occasions qui manquent à mon écriture : l'art et la manière de conjuguer le beau et le doux...

    9
    Lundi 27 Mars 2017 à 13:10

    Je pense que .......... he c'est bien de se taire quand notre interlocuteur ne mérite pas notre opinion dont on sait par avance qu'il n'en a rien à faire !!! le tout est qu'elle ne nous reste pas en travers de la gorge, car là, c'est dur à digérer !!! enfin moi j'ai du mal ........ mais qu'il est dur aussi de savoir être pertinent au bon moment !!! combien de fois ai je regretté des paroles trop impulsives !!!  

    Parler c'est bien,...... échanger,     c'est mieux et plus constructif !!!

    Bonne journée Loup bise et à bientôt

      • Lundi 27 Mars 2017 à 13:15

        Bien analysé dans l'ensemble...il est dit que le silence est le pire des mépris......Mais il y a des fois...faut que ça sorte !!!

      • Jeudi 22 Février à 14:45

        Etant donné que le silence est d'or et que la parole est d'argent... A nous de voir ce qui est le mieux...

    10
    Mercredi 21 Février à 14:37

    Être jeune



    "La jeunesse n'est pas une période de la vie.

    Elle est un état d'esprit, un reflet de la volonté,

    Une qualité de l'imagination, une intensité émotive,

    Une victoire sur la timidité,

    Un goût de l'aventure sur l'amour du confort.

    On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années:

    On devient vieux parce que l'on a déserté son idéal.

    Les années rident la peau: renoncer à son idéal ride l'âme...

    Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs

    Sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre

    Et devenir poussière avant la mort.

    Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.

    Il demande comme l'enfant insatiable: "E après?"

    Il défie les événements

    Et il trouve de la joie au jeu de la vie."

     Être jeune

      • Mercredi 21 Février à 20:45

        Magnifique et tellement vrai...." on devient vieux parce-qu’on a déserté son idéal "...combien sont morts avant même d'avoir vécu..... en vaincus !

    11
    Jeudi 22 Février à 10:42

    Dans ce que vous dites et expliquez sur les " pas pu, pas su, pas dû, " etc. Il y a aussi le groupe des " Aquoibonistes" : à quoi bon ceci, à quoi bon cela, pourquoi ceci et pourquoi cela ? Tout ces gens sont dans la négation de ce qui peut ou pourrait arriver dans leur vie. C'est aussi cela la vieillesse avant l'heure ! Ils n'essaient même pas de passer outre leurs convictions que cela ne vaut pas la peine de donner son avis, de parler à autrui, de dire ce que l'on pense de peur de...  et même de sourire  à quelqu'un, parce que ce monde, pour eux, n'en vaut pas la peine. C'est justement comme le groupe des ( ça n'en vaut pas la peine... ) Et bien si ! Tout vaut la peine d'être vécu, même si c'est dure !  Même si ça blesse : c'est ce qui fait le charme de l'existence : un charme un peu rude quelques fois, j'en conviens ; mais ce sont légitimement les aléas de la vie qui font qu'elle vaut la peine que ces coups durs changent une mauvaise expérience, en une leçon de vie positive. Il ne faut jamais dire jamais ! Qui peut savoir ce que nous réserve demain ?  Ghislaine .

    12
    Vendredi 2 Mars à 11:07

     

     

     

    Image associée

     

    Veillez à être bien entouré

    Veillez à être bien entouré

     

    Que vous l’admettiez ou non,

    Fréquenter des gens trop stressés

    est un important facteur de stresse.

     

    A l'inverse, s'entourer de gens sereins

    " Même pour un temps très court"

    procure un sentiment d'intense sérénité.

     

    Paul Wilson 

     

    Résultat de recherche d'images pour "Images apprivoiser le silence Gifs violets"

     

     

    Et ceci est vrai.

     

     

     

     

    13
    Lundi 5 Mars à 10:37

     

    LA LOI LOUIS BESSON 

     

    Les itinérants du voyage :

    Ce sont des êtres humains qui sont à peut prêt 5000 français en

    France, et des français qui travaillent, à condition qu'on les laisse travailler ! Ils ont tous : les valides des métiers, et ils s'occupent de leurs anciens !

    Il ne faut pas tout mélanger !

    Les amalgames faussent les faits !

     

    Il y a les rhums, Les romanos, les bohémiens qui eux, ne sont pas vivables en communauté : ils volent, ne laissent derrière eux, que des détritus, et des champs investit en force, dégoûtants d'ordures...

     

    Ils n'ont rien à voir avec les gens du voyage que l'on appelle aussi :

    "les routards" ce qui n'est pas une insulte pour moi ! Bien au contraire !

     

    Vous : Les communes : J'entends les maires et leur administrés !

    Vous ne faites pas votre travail !

    C'est votre argent qui fait obstacle ???

     

     Les gens du voyage ont le droit de vivre sur la route et pouvoir se reposer sur les airs de repos appropriés à leur

    façon de vivre !

    LES AIRES DE REPOS DOIVENT ÊTRES AMÉNAGÉS CORRECTEMENT et  OBLIGATOIREMENT  DÉCENTS :

    PAREIL A DES CAMPINGS :  AVEC UN POING D'EAU , DES DOUCHES,  L'EDF,  ET " DES WC "

     

    Nous devons les respecter !

    Ce sont des gens comme nous  avec une façon de vivre différente que la notre ! C'est tout !

    Pourquoi ne pas éviter les conflits et faire les choses correctement ?

    Je parle de personnes, d'êtres humains : pas de chiens !!! 

     

     

     

    Les aires doivent être situées dans des zones urbaines afin de faciliter l'accès aux services urbains, et accessibles facilement pour les caravanes. En théorie, chaque emplacement de caravane est connecté à l'eau, à l'électricité, et aux égouts. Les espaces collectifs doivent comporter au minimum un bloc sanitaire pour cinq places de caravane, avec au moins une douche et deux WC. Les aires de grand passage, prévues pour des séjours plus courts (quelques jours à quelques semaines), ont des règles plus souples : elles peuvent se situer en périphérie des agglomérations, et les conditions de distribution de l'eau, de l'électricité, la distribution des systèmes d'assainissement sont moins contraignantes. Un dispositif de ramassage des ordures doit toutefois pouvoir être mobilisé lors de la présence des groupes.

    Cela fait 13 ans, presque jour pour jour, que la France s'est fixé pour objectif de mettre fin aux "campements sauvages" de gens du voyage en mettant en place des aires d'accueil sur tout le territoire. Alors qu'une polémique oppose Christian Estrosi, qui a diffusé un "guide pratique" de gestion des gens du voyage, à Manuel Valls, qui a accusé le député-maire de Nice d'entretenir "des amalgames choquants", il apparaît que les aires d'accueil sont insuffisantes en France.

     

    Que dit la loi ?


    La loi qui fixe les conditions d'accueil des gens du voyage est la loi Besson du 5 juillet 2000, du nom de Louis Besson, secrétaire d'Etat au logement de Lionel Jospin. Pour mettre fin aux "campements sauvages", elle impose aux communes de plus de 5.000 habitants de créer des aires d'accueil pour les populations itinérantes. Chaque département a pour obligation d'établir un schéma d'accueil, fixant pour chaque commune les travaux à réaliser, dans un délai de deux ans.

    La circulaire d'application de cette loi distingue notamment deux grandes catégories de zones d'accueil : les aires d'accueil, généralement de 15 à 40 places, qui sont "destinées aux gens du voyage itinérants dont les durées de séjour dans un même lieu sont variables et peuvent aller parfois Jusqu'à plusieurs mois", et les aires de grand passage, pour l'accueil de groupes jusqu'à 200 caravanes "convergeant vers les lieux de grands rassemblements traditionnels ou occasionnels" pour une courte durée.

    Où en est-on?
    Selon les dispositions décidées, on est loin du compte. "Le taux de réalisation des aires d'accueil est à peine de 52%, il est de 29% pour les aires de grand passage", a indiqué mercredi le ministre de l'Intérieur, pour qui "nous ne pouvons plus accepter, treize ans après sa publication, que la loi Besson demeure en grande partie lettre morte".

    Quels aménagements doivent être réalisés?
    La circulaire d'application de la loi Besson et ses actualisations ultérieures précisent les contraintes d'aménagement. Les aires d'accueil, qui doivent être accessibles toute l'année (sauf pour des périodes de maintenances prévues à l'avance) pour permettre un séjour de longue durée, généralement neuf mois au maximum. Elles

    Quel est le coût pour les communes?
    L'obligation faite aux communes de mettre en place ces équipements s'accompagne d'une aide financière de l'Etat, qui subventionne 70% de la dépense totale hors taxe, dans la limite de 15.245 euros par place de caravane pour les nouvelles aires d'accueil, 9.147 euros par place réhabilitée dans les aires d'accueil existantes, et 114.336 euros par opération pour les aires de grand passage.

                                        Je suis pour une mise en place d'emplacements correctes pour les gens du voyage. N. GHIS.

     

                                                                                             https://youtu.be/iYg7zhCO5hc

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :