• Clystére et boules de gomme

    …..et chaque matin, non sans un certain orgueil, j'entends le diable s'écrier :

    "Et merde, il est encore debout !"

     Clystére et boules de gomme

    Comme tous les matins cette pensée me met de bonne humeur.


    L'humeur est un état d'âme persistant.

     Encore faut-il avoir conservé la sienne et ne pas l'avoir vendue au diable, je parle de l’âme bien sûr.
    Elle diffère des émotions en ceci qu'elle est moins spécifique, moins intense et moins influencée par des événements récents, il n’empêche, qu'il y a des émotions qui nous changent cette fameuse humeur à géométrie variable.


    J'imagine, non pas le diable, mais un emmerdeur quelconque avec lequel j'ai eu un différent la veille et qui prendrait son pied en apprenant que ses vœux se trouvent enfin exaucés. 


     « Ce con de Loupzen est « ad patres » six feet under !


    « Ce n’est pas un poisson d'avril, je vais me rendre dans la première église venue et offrir un fagot de cierges à brûler pour remercier je ne sais quel Dieu de m'avoir débarrassé de cet animal » pourrais-je l'entendre ricaner.
    Il goutterait aux joies de la bonne humeur et s’apprêterait à passer une excellente journée.
    Enfin débarrassé de cet empêcheur de tourner en rond, le premier café du matin aurait un goût d’éternité semblable à l'ambroisie que buvaient les Dieux pour se récompenser d'avoir passé une bonne journée dans l’éther des jours éternels.


    Sous ses yeux gourmands des premières lueurs du jour, s’étaleraient les news : 
    -  Les bons chiffres du chômage,

    - La reprise des marchés financiers,-

     - Le taux de son cholestérol en baisse

    - Un de ses ouvrages en best-seller à la L.D.I.....le pied quoi !


    Débarquant dans ce planning de jour férié dans lequel « tout est offert et rien n'est imposé » sa femme tout de « nuit d'amour » vêtue, sortant de la couche maritale sans maquillage et comme une plume habillée, fermerait sa gueule pour une fois au lever ….l'autre pied !


    Après cette gorgée de café avalée, d'un claquement de langue indiscret il commanderait à sa tasse de lui offrir une autre goulée de nectar pour pouvoir du bout de son doigt mouillé tourner une page de sa P.Q.R  préférée.

     En laissant traîner un regard discret, vers ce papier immaculé qui bientôt lui servirait de P.Q, il jouirait découvrant que ce Loupzen est bien 6 pieds sous terre !


    Il y a donc une justice sur cette terre et il compte bien en profiter.

    Agir à sa guise, ne plus rechercher l'ombre pour se cacher, afficher au grand jour ce qu'hier il ne pouvait étaler, dire ouvertement ce qu'il ne pouvait annoncer et au lieu de se taire avec les autres ânes, il pourra enfin braire. 
    Rester anonyme pour porter des coups en douce, sans risquer d'être reconnu, faire partie du troupeau des mécréants, voilà ce qui devrait enfin lui plaire.

     


     Mais voilà que le réveil vient de sonner...


    Son doux rêve a pris la poudre d'escampette et le retour à la réalité sera dur à encaisser.
    Bien que complètement réveillé, son cauchemar ne faisait que commencer.
    « Non Saint Eloi n'est pas mort car il bande encore » lui chantent deux angelots sonnant de la trompette céleste, c'est sûr et certain il n'en revient pas et s'il le pouvait, il aurait à ce Loup zen, promis la peste et le choléra.


    Amis lecteurs et autres, avez-vous remarqué ce que l'humeur peut être changeante ? 
    Oui, c'est un mot féminin et vous n'êtes pas sans savoir ni sans saveur que souvent femme varie.
    Le terme humeur vient du latin umor, qui est lui-même un mot venant du grec ancien qui signifie : liquide.

     De là à penser que boire un petit coup peut faire basculer la mauvaise humeur, il n'y a qu'une tournée que je vous recommande de régler....sinon je vais être de mauvaise humeur quitte à passer pour un Orchidoclaste ou Casse-couille.


     À noter que "Le bagage d'un homme, c'est ce qu'il a lu et ce qu'il a bu."(Je ne suis pas l'auteur de cette formule).



    Un autre mot en français qui a la même racine est le mot humour mais son acception actuelle est plus récente. Il vient de l'anglo-normand humour qui vient lui-même du vieux français : humor.

    Ce qui me fait dire que les vieux ne manquent pas d'humour.
    Il en faut une sacrée dose à Nous les Anciens pour supporter les conneries des jeunes et c'est un Archéodendrite ou Vieille branche qui vous le dit !


    Je note que chez les vieux (je parle des Anciens, car on peut être vieux à tout âge !) il y a une augmentation très sensible de « pète-sec ».Peut-être faudrait-il qu'ils engagent la marche arrière et deviennent adeptes de la klysmaphilie.


    Le mystère du clystère reste entier.

     

     Ancré profondément dans les anales de l'automédication il a fait ses preuves dés le moyen-âge et resurgit de nos jours comme « un pet de lapin sur une toile cirée »


    Les pratiquants sont parait-il de plus en plus nombreux et cela les met de bonne humeur.
    Pour une fois, je n'ai pas l'envie de partager la cause de leur bonne humeur, pourtant le manque d'humour est l'apanage des gens qui ont de mauvaises humeurs. 


    Sur le site : Expressio.fr, j'ai découvert que : « Et si jamais quelqu'un vous demande comment on fait un lavement, vous pourrez répondre que c'est clystère et boule de gomme. » 


    Je n'invente rien, l'origine de cette expression se perd dans la nuit des temps.

    Vous l'avez compris, l'humeur et l'humour font bon ménage lorsqu'ils se trouvent sous le même toit et c'est un gage de mariage heureux.
    Boire un petit coup peut vous rendre heureux et vous mettre de bonne humeur à condition de ne pas abuser du liquide.


    Quant à l'usage du clystère, je vous laisse seul juge et m'en lave les mains.

    Quant à cet Alvéopyge ou «  personne particulièrement énervante » ou trou du c...qui s’enivrait de l'idée de s'être débarrassé de moi, pour seule réponse à sa détresse, le diable de fort mauvaise humeur lui répondit : « et merde il est encore debout »

     Clystére et boules de gomme

     

    « La véritable cuisine des anges ( 1 ère partie ou mise en bouche )La cuisine des anges (suite et faim...... ) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :