• Cest pas moi...c'est l'autre

     

    Bonjour, je m'adresse une belle leçon de vie....

    « Le temps des assassinsA l'impossible....je suis tenu. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Août 2016 à 15:27

    Ouiiiii !!! bien vu !!!! bel extrait !!! merci de nous l'avoir publié !!!  nous devrions toujours garder en tête ce message important dans les situations sérieuses !!! 

    J'aime ces leçons de vie exposées avec autant de simplicité !!!

    Ceci dit,  "c'est à cause de lui et c'est grâce à moi" j'aime bien aussi !!!   he he he !!!

    Bon weekend loup !!!   Bises !!!

    2
    Samedi 13 Août 2016 à 02:52

    Oui "CHRISY  riche en émotions" le principal étant de prendre conscience de existence des autres et de l’importance que nos opinions ont sur nos vies.

    Se remémorer tant d'années plus tard, une petite phrase qui en l'instant présent   semblait sans importance mais qui a fait son chemin pour resurgir plus loin dans notre vie....

    Allons nous nous souvenir de nos échanges ici présents ?....dans.....années ?

    3
    Dimanche 21 Mai à 16:49

    C'est ce que je pense et que j'ai appris depuis longtemps, même si parfois encore par facilité, j'accuse un autre d'une situation pénible à vivre. Toute relation ou contexte difficile met en lien causal et réflectif deux ou plusieurs personnes, toujours, même quand les gens ne se fréquentent pas. Après, le degré de responsabilité est rarement de 50/50, ça il faut l'admettre. Souvent, l'un ou quelques-uns sont + responsables de la situation problématique que l'autre partie. C'est ici, et ici seulement, qu'intervient la différence. En effet, en certains cas, vous pouvez vous trouver ralenti ou mis en difficulté par un autre à cause de ses choix de vie indifférent qu'il est envers les conséquences sur vous (égoïsme) ou par malveillance claire. Notre responsabilité est de continuer à tenir notre objectif fixé malgré tout, ce qui ne retire en rien la pleine responsabilité de l'autre dans sa nuisance à votre égard. Toute la nuance à saisir est de savoir différencier responsabilité causale (avons-nous aussi participé à créer la situation ?) et responsabilité de gestion (comment se débrouiller avec le problème maintenant qu'il est là ?) : ce sont deux choses très différentes. Or, la confusion entre les deux fait que par orgueil, nous laissons des problèmes perdurer, en voulant tout mettre sur le dos de l'autre ou au contraire en prenant tout sur notre dos (car ça existe aussi) ! En effet, il y a des avantages de compensation psychologiques dans les deux cas.

      • Vendredi 26 Mai à 06:49

        Cher Pierre, 

        Philosophiquement parlant, ta réponse montre le cheminement  du "c'est pas moi c'est l'autre."...mais qui aussi dans certains cas  est un autre Moi !

        Plus "pratiquement  agissant"...cela correspond au fait de jeter des pierres au ciel, accusant  une puissance quelconque ( au moins je ne la connais pas...) et phénomène classique..... les recevoir sur la tête....par retour d'envoi......Effet boomerang ? en quelques sortes mais par gravité c'est certain !

        Complètement d'accord avec la confusion et le laisse aller et laisser faire. Qu'il est bon de souffrir et de le montrer aux autres en prenant sur nos épaules les problèmes de la terre....La flagellation à bon dos...(.si j'osais avec une pointe d'humour)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :