• BLEU, BLANC, JAUNE

    La FRANCE a comme drapeau les 3 couleurs de l’espoir :

    ROUGE, BLANC et ROSE.

    C’est fou cette manie que nous avons, à chaque épisode de notre vie d'attribuer une couleur.

    Celle qui décore et colore notre vie est le jaune.

    L’histoire a fait du jaune une couleur plutôt positive, liée à la joie et au succès. Pourtant, cette couleur n’a pas toujours eu les bonnes grâces des artistes. Elle a souvent été associée à la jalousie, ou à l’infamie. C’était la couleur dont on marquait les bagnards et les prostituées. De nos jours, le jaune est surtout vu comme une couleur bénéfique, bien qu’elle reste la couleur la moins préférée des Français. …..et pour cause !
    Avoir les foies blancs « avoir peur ». Dans les dialectes, le foie blanc ou les foies blancs sont les poumons, opposés à foie noire (le vrai foie). Le foie est normalement rouge et, dans l’anatomie préscientifique, c’est lui qui fournit le sang ; 
    les Grecs disaient leukhêpatras (« foie blanc ») pour « lâche ». en anglais (chez Shakespeare) on rencontre dans ce sens white-hearted ( « à cœur blanc »). L’image primordiale réapparaît en argot français vers 1840 (Esnault) où un foie blanc est un « traître », un « donneur

    De ce foie blanc découlerait le juron de « foie jaune » trouvé dans les westerns ou les épisodes de Lucky Luke sachant que la couleur jaune renforcerait l'image négative. En effet, outre une association possible avec les « indiens », le jaune a longtemps été considéré comme la couleur de la traîtrise et de la lâcheté.

    J'ajouterai (sous toutes réserves ) que pour installer le chemin de fer, la main d'oeuvre Chinoise a été importée et exploitée pour contrecarrer les gréves. (Chinois.....peau jaune....)


    L’express consacre un article « Le jaune : tous les attributs de l'infamie ! » :

    un «jaune». On dit aussi «rire jaune».
    L'expression française «jaune» pour désigner un traître remonte au XVe siècle, et elle reprend la symbolique médiévale.

     

    Ce matin il vous faudra plus que du courage pour vous offrir la liberté de circuler. Avancer, s’arrêter, redémarrer enfin et aller de l'avant, faire partie du troupeau et suivre tous ces gens qui font comme vous, cherchant dans la fuite en avant, un semblant de liberté. Vous ne craignez plus rien c'est sur les Gilets Jaunes que vous pouvez compter.

    Dites leurs grands mercis, souvenez-vous..... à quand remonte votre dernière haie d'honneur sous les cris d'une « ola » aux bras levés vers le ciel....comme s'ils croyaient encore au Père Noël, en vous regardant circuler, les Gilets Jaunes vont vous saluer.

    Plus dure sera la rechute.........Vous faire traiter de fils de pute par un porteur de gilet alors qu'il en fallait de peu pour que cette putain ne fut sa mère vous laisse en bouche un goût amer.

    Vous refusiez de vous arrêter ? Lui, n'a pas vu le mur contre lequel il allait s'écraser.

    Ou étiez-vous jeunes écervelés lorsque je me battais pour que vous puissiez poursuive vos études qu'à l’évidence vous n'avez pas rattrapées ?

    Que faisiez-vous quand ce qui vous servez de père expliquait à celle qui allait devenir votre mère que de faire le point ferait du bien, abandonnant sur le bord d'une vie une femme et ce petit con qui crie : '' à mort '' ! Il est pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui pour.

    Demain il sera sur les gradins du stade, tel un Néron réclamant la mort de son footballeur préféré, qui n'a pas poussé le ballon, au fond de la cage.

    Mais au jour d' hui, de vous empêcher de travailler, c'est lui par ses façons de faire,a  un peu trop loin  poussé le bouchon.

    Rester toute la journée sur le bord d'un rond-point voilà une raison d'inquiéter MACRON. Lui qui survole en avion une FRANCE immobile, celle là même qui lui a offert les clés pour une FRANCE en MOUVEMENT. Quelle ironie du sort, à vous de lui faire remarquer qu'un travailleur qui marche ira toujours plus loin qu'un con qui le regarde passer.

    Mais ils y croient et ont des certitudes......pour vu qu'ils ne perde « la foi, ces jaunes »

    « Mon nomadisme.... à moirécentes antiquités »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Novembre à 10:58

    Bonjour

    je n'ai as été bloqué par les gilets jaunes car lors des manifs je marche,

    mes pieds sont les meilleurs ambassadeurs dans mes demarches et je circule bien avec

    LOL

     

    bon et beau weekend avec un max de soleil

    et il le faut pour ceux qui vont rester en manif

     

    ce samedi on sort ou pas son gilet jaune (ou d'une autre couleur selon ses gouts, ses preferences)

    2
    Lundi 26 Novembre à 19:18

     Jaune !    Serin ou canari ?   

    Qu'espérer .... je dois l'avoir perdue depuis longtemps, la foi ... à moins que dans le fond, je ne l'ai jamais eue, c'est désespérant.

     

     

     

     

    3
    Mardi 27 Novembre à 06:59

    Souriant à tous il comptait sur son beau profil  pour prendre la place, le charme à opéré un temps ,mais maintenant  la misère arrive à grands pas et c'est à coup de pavés qu'on règle les comptes  allez les jaunes et comme tu dis "un travailleur qui marche ira toujours plus loin qu'un con qui le regarde"

    Bonne journée

    Bisous

    Marie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :